Shôtôkan Karate-dô Kata ; encyclopédie Kase-Ha (édition bilingue français/anglais)

À propos

Taiji Kase (1929 - 2004) a formé presque tous les cadres du karaté français. 10e dan de karaté, maître Taiji Kase a vécu en France presque 40 ans. Combattant hors-pair, il était chargé dans les années 60 de relever les défis lancés à la j.k.a., la puissante fédération Shôtôkan japonaise. Arrivé en France en 1967, il enseigna 5 ans au karaté Club de France, le dojo de Henry Plée, premier club de karaté d'Europe, avant de créer son propre dojo et de voir défiler ceux qui deviendront les plus grands noms du karaté. Ses livres sur les katas ont été les plus étudiés des années 1970 à 2000. Cet ouvrage reprend tous les katas supérieurs traditionnels du Shôtôkan, ainsi que Ten no kata, auxquels s'ajoutent les deux katas créés par maître Kase : les Heian oyo et Tekki oyo.



Rayons : Vie pratique & Loisirs > Sports > Arts martiaux > Karaté

  • EAN

    9782846176941

  • Disponibilité

    Disponible

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb pages copiables

    216

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    118 006 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Diffuseur

    Numilog

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (pdf)

Infos supplémentaires : Multilingue  

Taiji Kase

Taiji KASE, 10e dan, est sans doute l'expert japonais de karaté le plus célèbre de France. Né le 9 février 1929 à Chiba au Japon, il est 2e dan de judo lorsqu'il rencontre maître Funakoshi qui le prend comme élève en karaté. Elève doué, il est ceinture noire 1er dan en 1946, 3e dan en 1949 et devient l'un des plus forts piliers de la JKA. En 1964, il quitte le Japon pour aller enseigner en Afrique du Sud, puis dans différents pays, avant de s'installer définitivement en France. Il enseigne au dôjô de la Montagne Sainte-Geneviève, à Paris, chez Henry Plée. En 1976, il décide de voyager dans le monde entier pour enseigner son art et fonde, avec H. Shirai, la WKSA (World Karate Shotokan Academy). Il s'éteint le 24 novembre 2004. Son influence sur le karaté français, européen et même mondial est essentielle. Il a toujours eu une forme de karaté personnelle qu'il appelait « Shôtôkan Ryû Kase Ha », c'est-à-dire « l'École Shôtôkan tendance Kase ».

empty