Littérature traduite

  • Nous connaissons aujourd'hui l'enchaînement frénétique qui fait que travail et surconsommation s'entraînent l'un l'autre pour continuer à faire fonctionner une machine économique qui a perdu tout son sens. Pour réunir les conditions psychologiques du changement face à la puissance des logiques de statu quo, il faut revoir radicalement notre façon de penser, de travailler, de consommer.
    Loin de tout message sacrificiel, et en reprenant à son compte l'idée de rêve américain fondé sur la recherche du bonheur, Juliet Schor démontre qu'un mode de vie qui privilégie l'épanouissement et la cohésion sociale plutôt que l'accumulation peut mener à l'équilibre écologique et économique.
    Cela passe tout d'abord par la réduction du temps de travail, au coeur de cet ouvrage, et par une bonne utilisation du temps ainsi libéré : agriculture urbaine, bricolage, échanges d'expériences, systèmes de production coopératifs, sont autant d'exemples explorés ici. Juliet Schor défend aussi l'idée que les innovations sociales et les nouvelles technologies peuvent simultanément améliorer nos vies et protéger la planète.

    Sur commande
empty