Jonathan Lhoir

  • C'est maintenant chose certaine : les arbres communiquent entre eux. Certes, comme tous les êtres vivants, ils utilisent un langage moléculaire, le langage de la vie. Mais s'ils pouvaient parler notre langue, que d'histoires raconteraient-ils du haut de leur âge vénérable !
    Dans le Jardin des plantes, le micocoulier pourrait ainsi évoquer pour nous son illustre contemporain, le Roi soleil. Le filaire, sur la « montagne » de Richer, nous décrirait le siège de Montpellier, bastion du protestantisme, par Louis XIII et son ministre Richelieu. À moins qu'il ne préfère révéler les secrets qu'il a longtemps cachés dans les multiples géodes de son tronc. L'arbre de Judée nous apprendrait qu'il était là avant l'assassinat du bon roi Henri, et le ginkgo nous confierait comment, avec la complicité de Gouan, il échappa aux troubles de la Révolution, réfugié au Carré du Roi, avant de venir orner le Jardin de son feuillage d'or en 1795...
    Ces arbres pluriséculaires, et bien d'autres végétaux, ont trouvé abri dans le plus ancien jardin botanique de France, le Jardin des plantes de Montpellier, créé par Pierre Richer de Belleval en 1593 pour enseigner les « simples » aux étudiants en médecine. Ce livre vous en conte l'histoire et vous invite à en découvrir les végétaux exceptionnels - plantes succulentes, médicinales, d'Extrême-Orient... - au gré des saisons et des lieux. De l'ethnobotanique aux interactions entre plantes et animaux, en passant par l'adaptation des plantes à la sécheresse, des spécialistes du monde végétal vous font partager leurs savoirs et leurs passions.

  • C'est désormais un lieu commun ! L'époque que nous vivons est marquée par de profondes mutations dans tous les domaines ! Mais, savons-nous que se mettre à l'affût et observer les oiseaux pourraient nous en apprendre beaucoup. Au-delà de la beauté de leur plumage, de leur chant et des performances souvent spectaculaires de leur biologie, les oiseaux sont aussi des sentinelles de l'état de l'environnement.

    D'une manière ou d'une autre, les oiseaux répondent toujours au changement de leur cadre de vie. Ils sont par ailleurs mieux connus ou moins difficiles à étudier que bien d'autres groupes animaux et végétaux. Un grand nombre d'études montrent l'impact des changements de leur environnement sur leur distribution, leur abondance et sur les mécanismes démographiques, physiologiques et comportementaux.

    Sans épuiser le sujet car dit-il, mille exemples pourraient être cités, Jacques Blondel s'appuie, dans cet ouvrage, sur des cas précis et concrets pour rendre compte des effets de ces changements sur le mode de vie des oiseaux. Son propos n'est ni catastrophiste ni trop optimiste car si la plupart des changements induits par l'espèce humaine ne sont pas favorables aux oiseaux, certains peuvent l'être.

    Richement illustré par les photographies originales de Jonathan Lhoir, cet ouvrage présente de manière claire et accessible à tous, mais scientifiquement fondée, le pour et le contre des nouveaux cadres de vie auxquels les oiseaux sont confrontés, ainsi que certains des mécanismes qui leur permettent de s'y adapter.

empty