Pierre Gervais

  • L'Europe est à nouveau travaillée par les passions nationales et nationalistes. Rassembler des documents sur l'évolution de l'idée de nation et sur l'émergence des nationalismes européens entre le Printemps des peuples (1848) et la Grande Guerre (1914), nous a paru aussi éclairant pour le présent que pour le passé. La parole a été donnée aux contemporains, acteurs ou témoins, illustres ou obscurs. Deux cent sept textes illustrent les facettes d'une question complexe. Certains, peu connus ou inédits, parfois pittoresques, donnent à percevoir et à comprendre l'histoire des sensibilités nationales, vécues d'en bas. D'autres sont des affirmations, formulées d'en haut, ayant fait date, du discours contemporain sur la nation. Tous permettent à la réflexion historique et à l'analyse de prendre appui sur des documents, souvent plus suggestifs pour l'historien que des exposés généraux.

  • OEuvre monumentale, parue de 1932 à 1995, voici donc Le Dictionnaire de Spiritualité enfin publié intégralement de A jusqu'à Z, avec un index particulièrement utile. A beaucoup de points de vue, c'était un défi. Le pari a été tenu. On peut même dire que les fruits dépassent le projet primitif, car très vite les perspectives du début ont été amplifiées et précisées. Dans les années 30, lancer l'idée et assurer la réalisation d'un tel dictionnaire pouvait paraître, face au bloc solide du dogme catholique, une entreprise marginale concernant les techniques de prière, les états mystiques et les divers phénomènes qui parfois les accompagnent... A cette époque, la réflexion chrétienne, encadrée et limitée par une théologie dogmatique, en grande partie déductive et obligatoire, avait besoin d'un nouveau souffle. Voici que la spiritualité, fondée en même temps sur l'expérience et sur la liberté qui président à l'invention des divers chemins conduisant à Dieu, renouvelait toutes les questions... Cette révolution tranquille s'est faite lentement, sans bruit, sans excès. A sa place, avec d'autres éléments similaires, elle a préparé l'éclosion irrésistible de Vatican II ; et aujourd'hui, patiemment, elle aide à bien comprendre l'originalité et le dynamisme de ce concile... Des milliers de collaborateurs, provenant du monde entier et de tous les horizons, ont contribué à faire de ce Dictionnaire ce qu'il est : particulièrement utile à tous ceux qui veulent mieux connaître les auteurs spirituels de divers pays, suivre l'évolution des mentalités, des institutions, des grandes notions fondamentales... et plein d'intérêt pour tous les curieux. Ainsi s'est-il répandu à travers le monde entier et dans tous les milieux.

  • Une enquête pleine de rebondissements dans un dossier qui semblait désormais ne plus réserver de surprises. S'inspirant des méthodes mises au point par les médiévistes pour l'analyse des procès de l'Inquisition, trois historiens rouvrent les archives de l'Affaire Dreyfus et les font " parler ".
    On croyait tout connaître de l'affaire Dreyfus. Pourtant, on n'en a jamais analysé méthodiquement la pièce centrale : le " dossier secret " que le contre espionnage français - la Section de statistiques - constitua pour le transmettre aux seuls juges en le cachant à la défense. Violant le droit, la Section augmentera régulièrement son " dossier " de pièces incohérentes et de faux. S'inspirant des méthodes mises au point par les médiévistes pour l'étude de l'Inquisition, Pauline Peretz, Pierre Gervais et Pierre Stutin ont rouvert les archives militaires de Vincennes. Ils ont examiné les papiers, les écritures, les encres. Leur enquête plonge au coeur du Paris de la Belle Époque et de l'étrange Section. Fasciné par le milieu cosmopolite des attachés militaires et par l'homosexualité de certains d'entre eux, le contre espionnage reproduit inconsciemment les fantasmes et les procédures accusatoires de la vieille Inquisition. Au rythme d'un roman d'espionnage, Le dossier secret de l'affaire Dreyfus révèle une histoire jusqu'à présent gommée des récits officiels.

empty