FeniXX réédition numérique (Mengès)

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Un livre agressif, mordant, drôle. Un livre qui nous concerne tous. Pamphlet humoristique, il décrit - pour la première fois - l'épidémie redoutable qui se répand aujourd'hui parmi nous. Il vous permettra d'identifier le mal, de le repérer. Il vous donnera les conseils nécessaires pour essayer d'enrayer la maladie, ainsi qu'une description des premiers symptômes, le traitement d'urgence, le traitement de fond de vos chances de survie. Plus encore, il vous aidera à éviter de contaminer vos proches, vos enfants, si ce n'est pas déjà fait. Mais quelle est cette maladie impitoyable, cette épidémie sociologique moderne ? Qu'est-ce qu'un trouple ? Un trouple, c'est un monsieur, une dame et un poste de télévision, réplique moderne du couple à trois du Vaudeville classique. G.C. Rapaille, Docteur en psychologie, enseigne à la Sorbonne (Paris IV) en maîtrise des sciences de l'information et de la communication. Auteur de plusieurs ouvrages sur la famille et les enfants, il aborde ici - d'une façon impitoyable et avec humour - le grand fléau de la fin du 20e siècle. Le trouple, un livre décapant, savoureusement satirique et plus sérieux qu'il n'y paraît... Lisez ce livre immédiatement. À moins qu'il ne soit trop tard... et que Saint Exupéry se soit trompé : qu'aimer ne soit plus regarder à deux dans la même direction, mais regarder à deux la même télévision.

  • Lili Setton est la mère de Jackie Setton, le président de Pioneer France et du Groupe Setton. Atteinte d'une grave maladie il y a 10 ans, elle refuse de céder au tragique, décide de vivre le plus joyeusement possible, et s'en sort par le rire. Aujourd'hui, elle publie Rires pour soulager les peines de ceux qui souffrent, amuser tous les autres. Composé de dessins humoristiques et d'histoires drôles, recueillies au cours de ses voyages dans le monde entier, Rires est d'abord un message d'espoir. Lili Setton reversera les droits d'auteur de son livre à l'Association Setton, qui fournit chaque année plusieurs milliers de sacs de couchage aux sans-abris pour lutter contre le froid. Non seulement chaque lecteur trouvera dans cet ouvrage des histoires drôles pour rire lui-même et pour faire rire ses amis, mais il participera également à une bonne action.

  • Un livre agressif, mordant, drôle. Un livre qui nous concerne tous. Pamphlet humoristique, il décrit - pour la première fois - l'épidémie redoutable qui se répand aujourd'hui parmi nous. Il vous permettra d'identifier le mal, de le repérer. Il vous donnera les conseils nécessaires pour essayer d'enrayer la maladie, ainsi qu'une description des premiers symptômes, le traitement d'urgence, le traitement de fond de vos chances de survie. Plus encore, il vous aidera à éviter de contaminer vos proches, vos enfants, si ce n'est pas déjà fait. Mais quelle est cette maladie impitoyable, cette épidémie sociologique moderne ? Qu'est-ce qu'un trouple ? Un trouple, c'est un monsieur, une dame et un poste de télévision, réplique moderne du couple à trois du Vaudeville classique. G.C. Rapaille, Docteur en psychologie, enseigne à la Sorbonne (Paris IV) en maîtrise des sciences de l'information et de la communication. Auteur de plusieurs ouvrages sur la famille et les enfants, il aborde ici - d'une façon impitoyable et avec humour - le grand fléau de la fin du 20e siècle. Le trouple, un livre décapant, savoureusement satirique et plus sérieux qu'il n'y paraît... Lisez ce livre immédiatement. À moins qu'il ne soit trop tard... et que Saint Exupéry se soit trompé : qu'aimer ne soit plus regarder à deux dans la même direction, mais regarder à deux la même télévision.

  • Lili Setton est la mère de Jackie Setton, le président de Pioneer France et du Groupe Setton. Atteinte d'une grave maladie il y a 10 ans, elle refuse de céder au tragique, décide de vivre le plus joyeusement possible, et s'en sort par le rire. Aujourd'hui, elle publie Rires pour soulager les peines de ceux qui souffrent, amuser tous les autres. Composé de dessins humoristiques et d'histoires drôles, recueillies au cours de ses voyages dans le monde entier, Rires est d'abord un message d'espoir. Lili Setton reversera les droits d'auteur de son livre à l'Association Setton, qui fournit chaque année plusieurs milliers de sacs de couchage aux sans-abris pour lutter contre le froid. Non seulement chaque lecteur trouvera dans cet ouvrage des histoires drôles pour rire lui-même et pour faire rire ses amis, mais il participera également à une bonne action.

  • C'était aux temps héroïques du colportage, quand Choron n'était pas encore Choron, et donc Odile pas tout à fait Odile. Il y avait une fille parmi les filles, quand une fois on l'avait vue on ne voyait plus qu'elle. Fraîche comme une pomme, belle comme ses dix-huit ans, pas plus compliquée que le soleil sur la rosée du matin, elle riait toujours, à tout, à rien, parce qu'elle aimait rire. Quand on pensait à elle, c'était ce rire qui vous venait d'abord à l'esprit. Voilà Odile telle que je l'ai vue, telle que je la verrai toujours. À la première approche, elle fut happée par l'astre Choron. Depuis, ils tournent, planètes jumelles. Mais qui est le satellite de l'autre ? Ça vit, ça secoue, et c'est pas triste. Cavanna

  • Raimond, seigneur des Baux, a disparu. Toute sa vie, il a lutté pour arracher la Provence à l'empire des comtes de Catalogne. Sa femme et ses fils continuent le combat. Cette guerre sans merci va changer le cours de l'Histoire pour l'empereur Frédéric Barberousse, les rois d'Aragon, Louis VII, Henri II Plantagenêt, Aliénor et le comte de Toulouse. La fin du XIIe siècle est un temps de changements profonds. Aussi brutaux et paillards que leurs devanciers, les hommes s'émeuvent pourtant, au chant d'un oiseau, les femmes se troublent aux refrains des troubadours. C'est la naissance de l'amour courtois... Et cependant la guerre continue.

  • Juillet 1789... L'orage gronde et le vent de l'émigration souffle. Pauline de Tourzel ne se doute pas que la Révolution en marche va faire d'elle l'héroïne de la plus authentique et la plus romanesque des histoires d'amour. Au Château de Versailles, par faveur, elle accompagne sa mère, la Marquise de Tourzel qui s'est résignée à remplacer la Duchesse de Polignac en qualité de Gouvernante des Enfants de France. Mais les événements bousculant l'étiquette, Pauline est admise dans l'intimité de Marie Antoinette, de Louis XVI sensible à son charme puisqu'il lui compose un poème ! et de toute la Famille Royale. Elle partage bientôt leurs épreuves et manque d'être tuée lors de l'invasion des Tuileries. Or un personnage mystérieux veille sur elle. C'est le beau Jean Hardy, Membre de la Commune. La nuit précédant les « Massacres de Septembre », Pauline est enlevée de la prison de la Force par son élégant révolutionnaire. C'est lui encore qui, après une fatale imprudence de la mère de la jeune fille, les arrachera in extremis de la guillotine en provoquant la chute de Robespierre. La véritable « Notre Dame de Thermidor » ne serait donc pas la future Madame Tallien, mais bien Pauline de Tourzel, ou plutôt ainsi que l'appelait celui qui n'était pas encore Louis XVII Pauline Aimée.

  • « Le ciel était bas, le sol humide et les remparts paraissaient noirs à l'autre extrémité de la plaine. C'est de là que partirent les éclats de trompettes en même temps qu'une cavalcade aussi cuirassée que chamarrée faisait à fond de train un détour à l'angle du vaste camp. Quelques instants plus tard, la troupe s'arrêta et quelques cavaliers mirent pied à terre. Un seul se hissa sur l'estrade : le seigneur Guesclin, salué par un gigantesque murmure de satisfaction. Dans la plaine, il y avait quinze mille routiers ! Il se laissa ovationner avec un évident plaisir, permettant ainsi à tous de le détailler et de le reconnaître le cas échéant puis il leva la main d'une façon nette, brutale et attendit ainsi que le silence s'établit. Torcol n'était pas loin de l'estrade, il ouvrait grand les yeux... »

  • En lisant ce passionnant récit - la très belle et très légendaire histoire du jeune Juan et du rayon d'or de l'indien Araucan - vous découvrirez (peut-être)... Le code secret qui vous permettra de partir à la chasse au trésor des Condors. Au cours d'un merveilleux voyage en Argentine, invité par « Les forgerons du rêve » Sur les traces de Juan et Inès dans la Vallée Perdue aux flancs des Andes.

  • Pour les humains de plus en plus à l'étroit sur les continents, la Mer représente l'avenir. Avec son pétrole et ses gisements sous-marins, avec l'aquaculture, les énergies nouvelles et l'espace qu'elle nous offre, la Mer est la réponse à l'humanité affamée de matières premières, d'énergie, de nourriture, de dépassement et de rêve. Un aussi riche et vaste réservoir, l'enjeu le plus formidable de la fin du siècle, suscite d'immenses convoitises. Prédisant cette course à la mer aux conséquences économiques, politiques et philosophiques planétaires, Yves la Prairie, « Monsieur Océan français », fondateur voici 10 ans, du Centre National pour l'Exploitation des Océans (CNEXO), s'emploie à préparer pour nous et nos enfants, pour notre pays et le monde, un mariage durable et fécond entre les hommes et la Mer. Futurologue lorsqu'il préside aux destinées du CNEXO, homme d'action lorsqu'il descend dans sa capsule de plongée, il nous livre avec « Le nouvel homme et la mer », la première synthèse prospective sur cette civilisation en gestation. Une vision de notre avenir d'une clarté fulgurante, dense d'espoirs, de mesures décisives et de propositions concrètes sur l'aménagement global des littoraux dont nous sommes si largement dotés sur ce continent et outre-mer. Un livre animé de cette intelligence des problèmes essentiels, qu'offre sans doute la contemplation d'horizons illimités. Un livre neuf et différent ; un très beau livre écrit d'une plume que ne désertent ni l'humour, ni la poésie.

  • Joie de vivre et gentillesse, tel est l'apanage de Jean-Pierre Foucault. Les auditeurs de RMC ne s'y sont pas trompés. Par millions, ils attendent chaque matin ce compagnon toujours de bonne humeur qui leur communique son entrain. Devenu vedette, Jean-Pierre Foucault est resté lui-même. Ses admirateurs et surtout ses admiratrices provoquent une petite émeute lors de chacun de ses déplacements. Mais tout se passe là encore avec le sourire. À partir de 9 h 30, chaque jour, l'antenne de RMC devient radio bonne humeur et bon humour. En dialoguant avec les auditrices, en racontant des histoires drôles, en commentant gaiement les événements de l'actualité, les faits divers, les records les plus étonnants, Jean-Pierre Foucault et Léon créent chaque matin toutes les raisons de mieux passer la journée. Dans ce livre, on retrouvera tous les grands moments de l'émission, mais aussi des souvenirs, des anecdotes de Jean-Pierre Foucault et Léon. Bref, toutes les raisons d'avoir plus souvent le soleil au coeur.

  • On dit « suicide ». Mais s'agit-il toujours de suicides volontaires, ou bien de suicides inconscients ? On dit quelquefois « Il ne faut pas parler de suicide » à propos d'une mort surprenante. Pourtant elle ressemble à s'y méprendre à... Bref, il y a suicide et suicide. S'il n'existe qu'un seul terme pour désigner l'acte, il faut bien admettre qu'il peut revêtir plusieurs aspects. Qu'y a-t-il de commun, en effet, entre l'adieu de celui qui décide librement et la mort navrante de celui qui se laisse sombrer vers le néant ? D'étranges similitudes, certes, mais aussi une succession de symptômes qui ont fait de toutes ces victimes, des êtres menacés par leur propre ego. Tout un ensemble d'analogies que Jean-Yves Rogale, journaliste dans le monde du spectacle, a voulu établir au cours de son enquête. On y retrouvera les tendres et fragiles Romy Schneider, Jean Seberg, Martine Carol, Marilyn Monroe... Les vulnérables Patrick Dewaere et Mike Brant... mais aussi le stoïque Henri de Montherlant, le jovial Jean-Louis Bory... et bien d'autres encore. Jean-Yves Rogale en parle comme s'ils étaient toujours vivants. En témoin qui cherche à comprendre, - à les comprendre - sans juger.

  • Au fil des pages, la recherche de nos ancêtres, de nos racines, apparaît ici comme une grande aventure exigeant de la perspicacité, du flair et de la ténacité. C'est à ce prix que vous découvrirez des cousins inconnus (aux antipodes ou sur le palier d'en face), et des ancêtres insoupçonnés, du roi au plus simple manant. Vous verrez revivre les générations d'autrefois, et c'est toute l'Histoire qui vous est offerte sous un éclairage nouveau. Un passe-temps passionnant, que chacun d'entre nous peut adopter.

  • Voir les choses sous l'angle de l'humour réserve bien d'heureuses surprises. Jean-Marc THIBAULT s'amuse... Il s'amuse à nous raconter toutes les anecdotes drôles qui ont émaillé sa carrière d'artiste et les « histoires » qui courent dans le métier. Au coin de chaque page, au détour de chaque souvenir, c'est le clin d'oeil du rire qui vous attend et rebondit de réminiscences en histoires cocasses, de gags en farces ou mises en boîte d'acteurs. Jean-Marc THIBAULT s'amuse, côté cour et côté jardin.

  • Il est né dans le Nord. Dans le nord de Marseille naturellement. Dans le quartier de « la Plaine ». Le seul endroit de la ville où il faut grimper pour y accéder. Pris en flagrant délit de fou rire par la plume acerbe de son meilleur ami, il parle de Pagnol, de Raimu et de toutes les gloires du Midi, des meilleures histoires sur son métier, ses amis et, bien sûr, son père. Il vous prépare à vos vacances, dans la bonne humeur et, une bonne odeur de bouillabaisse entre les pages, vous laisse entrevoir les pins, la plage, et la « Grande Bleue ».

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Printemps 1799 : les derniers spasmes révolutionnaires secouent la France. Dans une modeste commune de la Drôme, s'affrontent la noblesse déchue, l'artisan jacobin et l'accapareur de biens nationaux. C'est alors que Fabien surgit de nulle part, mû par un mystérieux besoin de vengeance dont le lecteur n'apprendra les mobiles qu'avec le dénouement dramatique de ce roman historique inspiré d'une histoire vraie. Fabien de la Drôme, un grand roman d'aventures teinté d'une subtile tendresse, sur la toile de fond de la révolution, qui s'achève dans un cortège où se mêlent la violence et les plaisirs.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Grâce à Ibrahim Seck, nous savons maintenant que l'humour d'Afrique noire, ce ne sont pas seulement des blagues de cannibales. Au contraire, la rencontre du peuple noir et des Européens a donné naissance à un humour particulier et désopilant. Ibrahim Seck, habitué de l'émission de télévision « Eh bien raconte ! », comédien et chansonnier à succès, restitue dans ce livre les histoires les plus drôles de cet humour d'Afrique noire ; humour inattendu et d'une drôlerie irrésistible. En Afrique du Sud, on arrête un jeune Noir. Il est jugé hâtivement et jeté en taule. Son copain de geôle lui demande alors : - Tu en as pour combien ? - Pour 10 ans ! - Et pour quel motif ? - Rien ! J'ai rien fait ! - C'est faux ! relève un ancien. Ici, rien, c'est cinq ans ! Un Noir, petit, mais très bien habillé et respectueux de sa personne, se promène tranquillement sur la Canebière. Tout à coup un monsieur lui tape sur l'épaule ; le Noir se retourne et l'autre de lui dire : - Salut, Collègue ! Offusqué par cette manière cavalière de se présenter, le Noir dit alors à l'inconnu : - Sachez, Monsieur, que chez moi on m'appelle le Négus ! - Et l'inconnu de rétorquer : - Laissez-les faire, allez ! c'est tous des imbéciles ! Souvent, en calcul, les valeurs sont fausses : ainsi un cannibale, plus un cannibale, plus un cannibale, cela ne fait pas trois cannibales comme on aurait tendance à le croire, mais ça fait une mort atroce.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Alain, élégant homme d'affaires parisien, éprouve une nouvelle fois le besoin de se retirer quelques jours à Venise. Cette ville joue pour lui un rôle capital, un rôle envoûtant. Mais ce voyage est bien différent... il modifiera définitivement toute la vie d'Alain. Sa vie sexuelle d'abord puisqu'il découvrira son homosexualité enfouie sous la masse des préjugés et de son éducation ; sa conception esthétique puisqu'il s'engage totalement dans ce qui n'était qu'un passe-temps : la peinture ; ses options spirituelles enfin, puisque culpabilisé, découvrant le péché, Alain s'interroge. L'amitié d'un moine jouera un rôle déterminant dans ce drame de conscience. Ce livre aurait pu amener l'auteur à une écriture intellectuelle et métaphysique. En revanche, il s'agit d'un beau roman de notre temps avec en toile de fond une Venise éternelle. Christian Harrel-Courtes restitue de superbe façon la ville, ses promenades, son brouillard, ses antiquaires, le Monastère de San Francesco in Deserto, mais aussi la luxure et la décadence magnifique qui font tout le charme de Venise. Tout dans ce roman est trouble... Mais tout est écrit simplement avec une grande beauté. Il s'en dégage une obsédante sensualité dont le lecteur sortira émerveillé.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty