Langue française

  • La vie sociale des fourmis n'a rien à envier à celle de l'humanité : elles ont conquis le monde terrestre en déployant des comportements souvent stupéfiants ! Toujours insolites, les solutions adaptatives que l'évolution a imaginées pour les fourmis sont contées ici avec les mots de tous les jours et magnifiées par plus de 150 photos où la vérité scientifique s'allie à un esthétisme de grand charme.

  • C'est maintenant chose certaine : les arbres communiquent entre eux. Certes, comme tous les êtres vivants, ils utilisent un langage moléculaire, le langage de la vie. Mais s'ils pouvaient parler notre langue, que d'histoires raconteraient-ils du haut de leur âge vénérable !
    Dans le Jardin des plantes, le micocoulier pourrait ainsi évoquer pour nous son illustre contemporain, le Roi soleil. Le filaire, sur la « montagne » de Richer, nous décrirait le siège de Montpellier, bastion du protestantisme, par Louis XIII et son ministre Richelieu. À moins qu'il ne préfère révéler les secrets qu'il a longtemps cachés dans les multiples géodes de son tronc. L'arbre de Judée nous apprendrait qu'il était là avant l'assassinat du bon roi Henri, et le ginkgo nous confierait comment, avec la complicité de Gouan, il échappa aux troubles de la Révolution, réfugié au Carré du Roi, avant de venir orner le Jardin de son feuillage d'or en 1795...
    Ces arbres pluriséculaires, et bien d'autres végétaux, ont trouvé abri dans le plus ancien jardin botanique de France, le Jardin des plantes de Montpellier, créé par Pierre Richer de Belleval en 1593 pour enseigner les « simples » aux étudiants en médecine. Ce livre vous en conte l'histoire et vous invite à en découvrir les végétaux exceptionnels - plantes succulentes, médicinales, d'Extrême-Orient... - au gré des saisons et des lieux. De l'ethnobotanique aux interactions entre plantes et animaux, en passant par l'adaptation des plantes à la sécheresse, des spécialistes du monde végétal vous font partager leurs savoirs et leurs passions.

  • Lithops, joyaux du veld

    Collectif

    Chaque automne, les cailloux du désert sud-africain fleurissent... C'est en réalité la saison où se trahissent les lithops, ces stupéfiants petits caméléons végétaux, qui imitent à la perfection les roches environnantes. Des prodiges qui excellent dans l'art de survivre à la sécheresse, filtrant le soleil brûlant par leurs « fenêtres » et recyclant périodiquement leurs propres feuilles, pour s'adapter miraculeusement aux paysages pierreux et inhospitaliers, si caractéristiques du veld.

  • La vie existe-t-elle sous la glace ? La réponse est oui ! C'est ce qu'illustre magnifiquement cet ouvrage de scientifiques spécialistes des environnements polaires. Sur la trace de Dumont d'Urville et de Paul-Émile Victor, plongeant sous la banquise, ils explorent les fonds de la terre Adélie et de l'île des Pétrels. À la recherche des pétoncles dont les dépôts calcaires sont une véritable mémoire de l'environnement, ils vont découvrir une flore et une faune exubérantes qui n'ont rien à envier aux eaux tropicales.

    Préface de Laurent Ballesta, spécialiste des plongées en conditions extrêmes

  • Cet ouvrage est le fruit de recherches sur les techniques de la pêche à la ligne en eau douce depuis l'Antiquité jusqu'à 1930, date qui ouvre une ère nouvelle où les matériaux innovants tendent à supplanter le savoir-faire ancestral pour mieux s'adapter au comportement de chaque espèce de poisson. Anguilles, brochets, carpes, goujons, truites, saumons... ont vu défiler tout un arsenal de cannes, moulinets, fil de pêche, hameçons et autres leurres qui a amené de nouveaux passionnés à s'adonner à ce paisible loisir. Activité de subsistance d'abord, la pêche à la ligne est devenue au fil du temps un art de vivre.

    Pratiquée dans un milieu caractérisé par une riche biodiversité, elle rassemble, à partir du xixe siècle, deux communautés qui pratiquent en eaux vives pour les pêcheurs de salmonidés, experts en mouche artificielle, et en eaux calmes pour les pêcheurs de blanchaille, consommateurs de friture. Les premiers constituent une sorte d'aristocratie célébrée par les poètes anglais, les seconds émanent du peuple et sont parfois brocardés par les chansonniers.
    L'auteur nous entraîne avec brio dans une balade champêtre où il mêle savamment écologie, biodiversité, histoire et littérature. Un régal ! Une riche et abondante iconographie illustre le propos.

  • Que d'idées reçues sur le monde méconnu des araignées ! Ces animaux à huit pattes, pourtant si fascinants dans leurs modes de vie, méritent mieux que la crainte qu'ils suscitent dans l'esprit de bon nombre d'entre nous. Avez-vous réellement pris le temps de les observer attentivement et de connaître leur histoire ?
    De nombreuses araignées arborent des couleurs étonnantes et certaines vont même en changer rapidement selon la fleur qui les accueille. Pour séduire, les mâles sont plutôt doués et vont chanter, danser, se parfumer ou offrir une gourmandise.
    Quant aux plus jeunes, elles sont capables parcourir des dizaines de kilomètres entraînées par leur fil au gré du vent alors que d'autres vont préférer la course, le saut ou même la nage...
    En se mettant « dans la peau » d'une araignée, tout curieux de nature peut ici approcher cet univers soyeux hors du commun, peuplé d'êtres vivants à la diversité insoupçonnée tant par l'aspect, les techniques de chasse, que par les soins apportés à la descendance ou encore leur capacité à produire cette soie si convoitée par les biotechnologies. Indispensables à l'équilibre écologique par leur rôle de prédateur, les araignées forment un maillon essentiel de la chaîne alimentaire. Sont-elles d'ailleurs vraiment dangereuses pour l'homme ?
    Livrant une approche à la fois scientifique et artistique, cet ouvrage subtilement illustré, dévoile de jolis portraits d'araignées. Laissez-vous entraîner, de fils en pages, dans une balade en France et en Europe surtout, qui passe même par les plus petits recoins de vos maisons !

    Sous la plume de la biologiste Christine Rollard , enseignante-chercheuse au Muséum national d'histoire naturelle de Paris, spécialiste des araignées, et à travers les clichés insolites de Philippe Blanchot , entomologiste, photographe professionnel, cet ouvrage risque bien de bouleverser vos a priori...

    Préface de Cédric Villani , mathématicien français, directeur de l'Institut Henri-Poincaré à Paris et professeur à l'université Claude Bernard Lyon 1. Médaille Fields en 2010.

  • Bergers du monde

    Bernard Faye

    Depuis une trentaine d'années, Bernard Faye parcourt les quatre continents à la rencontre de ces hommes qui consacrent leur vie aux animaux et à la terre. Son livre évoque des trajectoires de bergers rencontrés au hasard des parcours dans la fournaise sahélienne, dans les vents de sable des steppes d'Asie centrale, dans la moiteur amazonienne, sur les pentes de la montagne cévenole ou sur les piémonts abyssins. Ce sont des histoires de transhumances, des histoires d'enfants, nés bergers, que leur naissance plonge dans un monde où l'animal est le commencement et la fin de toute activité. Ce livre raconte aussi les liens - liens de peine mais aussi de fête - que le quotidien et l'exceptionnel tissent entre le berger et son troupeau.

  • L'aiguille aimantée a révolutionné la physique. Et l'histoire de la boussole est aussi son histoire. Des générations de savants choyèrent ce petit objet dans le but de percer les mystères du magnétisme terrestre et de résoudre le problème de la longitude. Au début du XIXe siècle, cette aiguille aimantée permet aux physiciens d'apporter la preuve de l'existence de liens entre électricité et magnétisme : une découverte à l'origine d'une révolution scientifique et industrielle.
    Au fil d'un récit très illustré, Pierre Juhel nous raconte les heurs et malheurs des navigateurs et des explorateurs, les premiers s'aventurant sur les mers lointaines, les seconds jusqu'aux régions polaires, tous munis de l'indispensable boussole. Il nous apprend aussi comment, à la fin du XIXe siècle, alors que les navires sont construits en fer, les savants se mobilisent pour rendre sa « vertu » à la boussole marine accusée de perdre le nord !
    Confrontée à de nombreux défis et perfectionnée au cours des siècles, la boussole a fait progresser la connaissance. Elle sera finalement vaincue par l'apparition de nouvelles techniques de mesure !

empty