Amandine Marembert

  • Sur commande
  • Prix des Trouvères des Lycéens 2009.
    Mais c'est mon coeur coupé au sécateur qui est couronné : Jean-Baptiste, Fabrice, Marion, Clémence soulignent l'efficacité des textes courts, l'impression de vécu, la fertilité de l'imagination, le rapport à la nature. Pour Simon, c'est toujours beaucoup d'émotions en quelques lignes. Florian, enfin, évoque, outre le format court et efficace et les métaphores inventives, une touche d'humour qu'il ne trouve pas dans les autres recueils.

    (extrait du compte rendu des délibérations des lycéens par Jean Le Boël)

    Sur commande
  • Un recueil singulier, même si on y suggère le féminin pluriel. Ce « elle » initial, c'est à la fois plusieurs, et la même multiple. Amandine Marembert, sans doute et d'autres, mais elle aussi. Une petite vingtaine de textes courts, dans diverses poses, attitudes, mini-pièces perdues d'un puzzle désinvolte. Il y a avant un ton, et une écriture détachée, une manière non compassée, presto, qui va.

  • Ne sans un cri

    Amandine Marembert

    Sur commande
  • Sur commande
  • Sur commande
  • On mélange, émiette, mouline, saupoudre, tamise, malaxe... dans la cuisine d'Amandine Marembert et Valérie Linder. Poète et illustratrice posent leurs regards attentifs et délicats dans ce lieu si commun où petits et grands se retrouvent pour composer chaque jour des menus savoureux. Elles racontent les gestes simples, appris, répétés et échangés au fil du temps.
    Elles nous transmettent le plaisir de cuisiner pour soi ou pour les autres, de préparer et se régaler ensemble, reliés aux générations qui nous suivent ou nous précèdent.
    Et puis, ça marine ou ça mijote dans la casserole... Et c'est tout un paysage - où se mêlent jardins, forêts et souvenirs - qui se répand dans la maison et dans les pages.
    Ici, on fait sauter des crêpes, là, on sauce un saladier, on se délecte d'une purée de châtaignes, ou on partage une galette...
    Ouvrir ce livre, c'est être invité chaleureusement à la table des autrices, se laissant porter par le rythme des saisons en goûtant mots et images, plaisirs simples et infinis.
    Les gestes de la cuisine est le troisième volet de cette exploration des gestes du quotidien. Il fait suite aux gestes du linge et du jardin dans une trilogie qui trouve ici son aboutissement.

    Sur commande
  • Après Les gestes du linge, Amandine Marembert et Valérie Linder explorent ensemble les gestes du jardin.
    On retrouve avec plaisir la poésie du quotidien, la transmission familiale, le labeur du potager, la joie simple d'être ensemble les mains dans la terre que ces deux observatrices nous racontent par petites touches impressionnistes...
    Le jardin, c'est surtout du travail, mais ausi la joie de la récolte ou la douceur de la rêverie et de la sieste. Le jardin devient alors échappatoire, un lieu hors du temps où les mains prennent le relais et mènent le corps.
    Les mots d'Amandine Marembert et les aquarelles de Valérie Linder jouent tout cela et à leur tour transmettent ce bonheur au jour le jour et au fil des saisons.

    Sur commande
  • Les gestes du linge nous parlent de la transmission, de mère en fille, de mains en mains. Les gestes ne s'oublient pas, ils s'accordent pour entamer une danse délicate, celle des mains qui apprennent à plier, repasser et repriser.
    Les textes courts évoquent la douceur de la lessive, les souvenirs de linge frais flottant au vent, les draps fraîchement pliés dans l'armoire, les mains qui s'activent. C'est une histoire de famille, entre la grand-mère qui montre à sa fille, la petite qui imite la première et suspend sa peluche sur les fils du linge, l'épouse qui plie les affaires du mari.
    Les dessins, bleus comme l'eau, le vent et le ciel, délicats comme le linge, esquissent ces gestes avec légèreté.
    />

    Sur commande
  • Les paroles des enfants sont souvent d'une poésie brute magnifique. Qui n'a pas un jour noté ces mots si frais et inédits qu'ils s'échappent immédiatement de nos oreilles et de nos bouches de grands ? Il s'agit ici d'un tissage de paroles de Martin, fils de l'illustratrice, et de Rose, fille de l'auteure, recueillies et notées telles des trésors, par les mères.

    Sur commande
  • Sur commande
empty