Sarbacane

  • Piccolo

    Angélique Villeneuve

    Nous voici au pays des jouets de plage, dans la peau de Piccolo, un minuscule canard jaune. Il rêve d'être choisi par un enfant aimant, qui va le serrer contre son coeur et l'emmener vivre des aventures merveilleuses. Mais c'est surtout la fille cruelle qui rôde autour du chariot du marchand - et détruit les jouets qu'elle achète les uns après les autres ! La fille gentille, elle, a bien remarqué le timide Piccolo au fond du chariot, mais son père lui interdit les jouets. Un matin, la fille cruelle achète Piccolo pour un sou...

    Sur commande
  • Paisible

    Angélique Villeneuve

    Qui n'a rêvé d'avoir un peu la paix, quand tout le monde s'agite autour de soi ?

    Sans cesse sollicitée, au coeur d'une famille ultra vivante mais tout aussi bruyante, Ester décide de prendre la poudre d'escampette : et hop, la voilà qui grimpe dans l'arbre dont les branches taquinent sa fenêtre.

    Elle va s'y construire son monde bien à elle, s'y trouver des amis à plumes ou à fourrure rassurants - avant de pouvoir revenir dans sa chambre, grandie et apaisée.

    Sur commande
  • Gourmandise et exploration au menu d'un album délicieusement acidulé !
    Citronnette, timide et proprette, quitte rare- ment sa cuisine pour s'aventurer dans son jardin sauvage. Mais ce matin, elle a vu des ombres. S'approchant à petits pas, elle dis- tingue un grand chapeau noir qui avance par bonds, un long nez pointu caché derrière un arbre, un rocher gris râpeux qui grogne et qui marmonne. Vite, Citronnette se réfugie dans sa cuisine ! Et si elle les amadouait avec des mets chauds et savoureux, elle qui aime tant cuisiner ? Elle prépare alors un véritable fes- tin. qui va lui changer la vie !

    Sur commande
  • Georgette a perdu son doudou... mais la vie continue !

    Georgette se promène dans les bois. Ça sent bon la terre, la pluie, les champignons. Elle installe son doudou sur un lit de feuilles. Elle admire les belles couleurs de la forêt... Mais le soir, au coucher, il lui manque soudain quelque chose : elle a oublié son doudou ! Là-bas, tout seul sous le grand noir du ciel ! Et le lendemain, de retour sur les lieux, impossible de le retrouver. Courageuse et volontaire, Georgette s'entête. Elle cherche l'odeur perdue du dodo, dans ce grand dehors. Et elle réussit : elle ramènera chez elle un petit loup gris, un vrai, bien vivant, mariant la douceur du dedans... à l'odeur du dehors.

    Sur commande
  • Ce grand poulpe-là a une sacrée personnalité. Ou plutôt, il en a huit, autant que de tentacules. Le premier, amoureux d'une femme-homard aux longs cheveux noirs flottant dans l'onde, a le coeur tendre. Le deuxième, le plus gourmand, est le pourvoyeur de nourriture, le troisième et le quatrième sont les bâtisseurs, le sixième, l'artiste collectionneur, etc.

    Mais le huitième, lui, semble ne servir à rien...

    Qui est-il ? D'ailleurs, quand une terrible murène dévore ce tentacule inutile, le grand pouple se dit que c'est peu de chose. Et pourtant... il se sent bancal.

    Le dernier bras repoussera. Tout de travers, certes, mais rétablissant l'équilibre. Et le grand poulpe saura : ce bras-là est le plus tenace, le résilient, celui qui montre qu'on peut réparer les malheurs.

  • Nine habite en face de la tour. Tous les jours à cinq heures, une fenêtre s'ouvre au 13e étage et un bras lance des choses mystérieuses aux oiseaux. En bas, Nine ferme les yeux ; dans sa tête, elle entre chez celle qu'elle a surnommée madame Mouette. Elle imagine le salon qui ressemble à une plage, la cuisine à un bateau pirate. Elle voit madame Mouette en maillot de bain qui coiffe son anémone violette, déguste des tartines aux crevettes et pêche à l'épuisette dans sa baignoire.
    Un soir, Nine décide d'aller sonner à sa porte. Mais soudain, elle s'arrête. Et si elle s'était trompée ? Si madame Mouette était plutôt un ours sur la banquise ? Ou un pingouin ? Un hippopotame ? Nine redescend en courant : il y a encore tant d'images dans sa tête, elle préfère bien mieux les garder !

empty