Payot

  • Un voyage au coeur de l'imaginaire fantasmatique et des pratiques sexuelles des hommes et femmes de l'Antiquité avec pour guides douze statues antiques de dieux et déesses qui nous mèneront aux sources de notre érotisme, de la Mésopotamie des prêtresses de l'amour à la Rome des orgies et des nymphomanes, en passant par l'Égypte des déesses maternelles et sensuelles, la Crète des déesses serpents et la Grèce des héros virils et des Amazones.

  • Femme fatale par excellence, à la beauté légendaire et à la mort tragique, Cléopâtre (vers 69 av. J.-C. - 30 av. J.-C.) est sans doute la plus célèbre des femmes de l'Antiquité. Son nom même est évocateur de luxe, de pouvoir et d'érotisme. Dans son sillage vénéneux, elle a entraîné tour à tour le grand César, père putatif du petit Césarion, et son successeur Marc Antoine, vaincu de la bataille d'Actium.
    Depuis dix ans, d'importantes découvertes archéologiques à Alexandrie ont fait progresser notre connaissance de la reine d'Egypte. A la fois " pharaonne " traditionnelle pour ses sujets égyptiens et reine macédonienne pour les Grecs, elle assume une double identité culturelle : déesse-reine, la dernière des Ptolémées se veut autant la réincarnation d'Isis que celle d'Aphrodite. Héritière d'un empire " ami " des Romains, en fait un protectorat de Rome, Cléopâtre rêve de la fusion d'un grand et puissant Empire romano-ptolémaïque.
    Sa démesure en a fait un mythe, mille fois exploité et réinterprété à travers les siècles. C'est à une relecture de ses divers visages que nous convie l'auteur, en Europe mais aussi - et c'est plus surprenant - dans le monde arabe ou en Amérique du Nord, où elle fait figure d'icône noire.

    Sur commande
empty