F. Martin

  • De Tibère, tyran lubrique, à Domitien torturé par la hantise de l'assassinat, en passant par Caligula voulant nommer consul son cheval, ou Néron déclamant ses poèmes à la lueur du grand incendie de Rome, les clichés ne manquent pas pour faire des premiers Césars des malades atteints d'une folie du pouvoir pour laquelle on a même créé le mot de "césarite".
    En contrepartie de ces images entretenues par d'innombrables romans et films, sont nés différents courants de réhabilitation visant à laver les empereurs de toute accusation de monstruosité, d'anormalité ou même de tyrannie.
    Régis F. Martin montre que ces deux interprétations opposées sont aussi mythiques l'une que l'autre. Pour cerner la réalité des Césars, il se fonde sur une cinquantaine d'auteurs anciens représentant la totalité des sources exploitables, tout en tenant compte des recherches des philologues, historiens de l'Antiquité et historiens de la médecine. L'enquête dresse le portrait aussi bien physique que moral des personnages et pose le problème toujours actuel des rapports de l'homme avec le pouvoir absolu.

    Indisponible
  • De Tibère, tyran lubrique retiré sur les falaises inaccessibles de Capri, à Domitien torturé par la hantise de l'assassinat, en passant par Caligula voulant nommer consul son cheval Incitatus, Claude gouverné comme un enfant par les affranchis et les femmes, Néron déclamant son poème sur la chute de Troie à la lueur du grand incendie de Rome ou Vitellius engloutissant des fortunes en festins colossaux, les clichés ne manquent pas pour faire des premiers Césars des malades atteints d'une folie du pouvoir pour laquelle on a même créé le mot de « césarite ».Face à ces images entretenues par d'innombrables romans et films sont nés différents courants de réhabilitation, visant à laver les Césars de toute accusation de monstruosité, d'anormalité, ou même de tyrannie.Régis F. Martin montre que ces deux interprétations opposées sont également mythiques. Pour cerner la réalité des Césars, il se fonde sur une cinquantaine d'auteurs anciens la totalité des sources exploitables tout en tenant compte des nouveaux courants de recherche émanant des philologues, des historiens de l'Antiquité et des historiens de la médecine.L'enquête, qui dresse le portrait aussi bien physique que moral des Césars, réserve au lecteur de nombreuses surprises elle pose aussi le problème toujours actuel des rapports de l'homme et du pouvoir absolu.Régis F. Martin, né en 1952, est agrégé des Lettres et docteur d'Etat. Auteur d'une thèse sur les problèmes pathologiques et psychologiques des premiers Césars, il enseigne à l'Université de Lille III.

    Sur commande
  • Sur commande
  • La vente-conseil n'est pas une technique de vente facile quand elle s'applique au conseil officinal : ne pas trop en faire, mais en faire suffisamment pour trouver le juste équilibre entre l'éthique pharmaceutique et le commerce, entre l'intérêt de son client-patient et la rentabilité économique de son officine. Ce livre, utile à toute l'équipe officinale, redonne au mot ' vente ' ses lettres de noblesse en prouvant que mieux vendre, mieux conseiller, permet de développer sa clientèle et de la fidéliser. A visée pratique, ce livre vous permettra : d'affirmer vos compétences lors d'une demande ' symptôme ' ; de ne pas vous limiter à un ' service minimum ' lors d'une demande ' produit ' ; d'accompagner le choix du client en cas de libre accès ; d'inciter à la vente associée lors d'une demande ' ordonnance '. Grâce à cet ouvrage, illustré de nombreux exemples empruntés à la réalité quotidienne de l'officine, vous saurez personnaliser l'accueil, poser les bonnes questions, argumenter sur une médication, convaincre votre interlocuteur, en développant une méthodologie de vente-conseil.

  • Parmi tous les poètes qui se sont exprimés sur la peinture, Jean Tardieu occupe une place privilégiée. Sa vie entière a été " ponctuée d'images " : les maîtres anciens mais aussi les plus grands artiste contemporains, d'Alechinsky à Bazaine, de Vieira da Silva à Pol Bury. Ses " poèmes traduits des arts " rendent particulièrement sensibles les interrogations qui ont marqué ce champ d'investigation poétique, soit que le texte transpose en mots une oeuvre picturale - peinture à lire, soit qu'il intègre le modèle plastique dans sa disposition graphique - poésie à voir.

    Sur commande
  • Cet ouvrage est conçu en trois volets :
    - la rencontre des traditions romaine et germanique ;
    - l'apparition des institutions françaises ;
    - le développement du pouvoir royal et l'équilibre monarchique.
    Pour chaque période, un tableau rappelle les grands événements du moment et analyse les sources du droit, les institutions politiques et les structures de la société.

    Sur commande
  • Partant de l'étude d'une notion propre au droit boursier, matière qu'il connaît bien pour la pratiquer depuis plus de 10 ans en tant qu'avocat au sein des plus grands cabinets d'affaires de Paris, l'auteur développe une thèse originale, dont l'ambition est de revisiter l'intégralité du droit des sociétés au travers du prisme de l'action de concert, un concept qui lui apparaît aussi central que la fraude en droit civil, la complicité en droit pénal ou encore l'entente en droit de la concurrence. Observant la complexité des relations entre cette notion et le contrôle, sachant que ce dernier correspond souvent à l'objectif poursuivi par les concertistes qui cherchent en se regroupant à mieux imposer leurs vues à la société dont ils sont actionnaires, mais qu'il intervient aussi pour structurer les rapports entre les membres d'un concert, l'auteur remarque que leur combinaison se retrouve systématiquement - sous des formes diverses - à chaque fois qu'on cherche à appréhender la notion de « groupe » en droit des sociétés. L'action de concert ayant pour principale conséquence de rendre solidairement responsables ses membres à l'égard des obligations qui leur sont faites par les lois et les règlements, elle permet en effet de donner un contenu juridique à de nombreux phénomènes collectifs impliquant les acteurs du droit des sociétés, qu'il s'agisse des « groupes d'actions » ou des « groupes d'actionnaires » visés par la réglementation boursière des franchissements de seuil ou des OPA obligatoires, mais aussi des « groupes d'associés » voire des « groupes de sociétés » qui concernent toutes les sociétés, cotées ou non. S'appuyant sur de nombreux exemples tirés de son expérience pratique, notamment en matière d'opérations boursières qui sont autant d'illustrations vivantes du concept d'action de concert et de ses rapports intimes avec la notion de contrôle, l'auteur s'efforce néanmoins de dégager ensuite des lignes de réflexion théorique qui attirent le lecteur sur le terrain d'une conception révolutionnaire de notre - futur (oe) - droit des sociétés.

    Sur commande
  • Sur commande
  • Réfutation abrégée du livre de Volney intitulé, Les ruines, ou Méditation sur les révolutions des empires" ; par M. D. N.,... extraite de la 2e édition des "Études d'un jeune philosophe chrétien" Date de l'édition originale : 1823 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.
    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

    Sur commande
  • Sur commande
  • Sur commande
  • Lire reverzy

    Martin-Scherrer F.

    Sur commande
  • La redéfinition de la loi comme expression de la volonté du souverain fut longtemps tenue pour avoir signé l'acte de naissance de l'Gtat moderne.
    Mais les notions cardinales qui présidèrent à l'avènement d'une souveraineté centrée sur la loi plongent leurs racines dans les conceptions et les pratiques médiévales. Elles s'inscrivent dans le temps long d'une histoire du droit et du pouvoir normatif selon laquelle l'idée d'un roi justicier laissa peu à peu la place à la figure du roi législateur. Dans cette optique, le règne de Louis XI, roi critiqué pour son autoritarisme, fournit une unité historique et politique adéquate pour comprendre, par l'étude des actes royaux, comment la transformation de ces notions s'articule à celle des pratiques normatives.
    A la veille des Temps modernes, la norme juridique royale reste imprégnée de la vocation justicière du pouvoir. Les institutions comme les actes juridiques doivent être envisagés sous l'angle de la juridiction loto sensu : ni les unes ni les autres ne sont spécifiquement identifiables :à la loi ou à la justice. Le roi n'exerce pas un monopole, quoiqu'il s'affirme comme l'instance normative par excellence, et la production du droit ne résulte qu'en principe de l'énonciation souveraine.
    Formellement solitaire et unilatérale, la parole royale se nourrit du dialogue qu'elle entretient avec les sujets. de la contradiction que lui opposent officiers ou institutions ou de cadres idéologiques qui déterminent la norme par ses fins : la justice et le bien commun. La présente étude s'efforce de montrer en quoi la variété des actes royaux correspond non à des typologies précises de fond (généralité, permanence, unilatéralité) ou de forme diplomatique et structure discursive), niais à une somme de modèles souples adaptés aux diverses fonctions qu'ils remplissent.
    La norme juridique royale procède d'un acte issu de la volonté du roi. Sans que leurs validités respectives se confondent. Au-delà d'un volontarisme de façade se font jour des modalités normales et exceptionnelles d'ediction du droit qui s'ancrent dans la régularité de pratiques répétées. La présente contribution à une histoire de la notion de loi s'efforce de souligner l'éclairage que les pratiques médiévales apportent aux relations qu'entretiennent l'indétermination de la norme et les dimensions non positives de celle-ci.

    Sur commande
  • Le CD-Rom pour les professeurs est organisé en chapitres qui sont des verbes d'action : analyser, écrire, décrire, et comporte des pistes de réponses aux exercices proposés.

  • Eprouver les corps pour marquer les esprits: l'objectif de ce livre est de comprendre comment et pourquoi ce phénomène se développe et se généralise et quelles en sont les raisons anthropologiques et sociales.

    Mettre en mouvement les corps par l'émotion est l'un des objectifs centraux des stratégies de communication à finalité commerciale. Ce recours massif à la communication affective caractérise le capitalisme. Or, depuis le début du XXe siècle, la question de l'affectivité a été majoritairement traitée, en France, par la psychologie et la psychanalyse au détriment de la sociologie. Pourtant, fin XIXe, des sociologues tel que G. Simmel ou G. Tarde ont développé cette thèse d'une affectivité au coeur de la construction de la société moderne.

    Seul un regard transdisciplinaire peut permettre de comprendre que le corps est actif justement par le biais des émotions, non seulement devant la télévision mais aussi au sein de l'ensemble des espaces sociaux qui composent la vie quotidienne (de la maison à la ville en passant sur internet, etc.), et les raisons pour lesquelles ce procédé est de plus en plus recherché. En particulier, émouvoir pour transmettre une idéologie est une stratégie qui se déploie et se généralise, car elle répond aux processus d'appréhension du monde par l'être humain. Mais elle confère aux acteurs du marketing et de la communication une très grande responsabilité sociétale.

empty