Frank Eskenazi

  • Chez moi, on était juifs de père en fils. Enfant, je le fus donc à mon tour. Mais pour quoi faire ? À douze ans, je croisais le chemin d'un vieil homme au regard profond : « Sauras-tu en faire autre chose qu'un mot ? » C'est ainsi que tout a commencé.Depuis la guerre, ma famille entière demeurait tapie dans le silence. Je devrais tout apprendre par moi-même. Entre les bus de Vichy remplis d'israélites et ceux de Maurice Papon chargés de bougnoules, le monde m'apparut comme gelé de l'intérieur. À l'école, les gamins antisémites me faisaient honte, sans que je sache dire vraiment de quoi. Tous avaient décidé pour moi ce qu'était être juif : Auschwitz et Israël, en boucle jusqu'à l'épuisement. Était-ce seulement cela ?F.E.Ancien journaliste à Libération, Frank Eskenazi est producteur de films documentaires. Engagé pour la justice et le droit du peuple palestinien, il est aussi le coauteur d'un livre sur le judaïsme français.

    Sur commande
  • C'est l'histoire la plus folle, la pls étonnante, la plus rocambolesque qu'un pays ait jamais vécue en matière de médias. L'histoire d'une aventure dont les héros ont tout moins de trente ans. Un feuilleton insensé qui s'étale sur dix ans, démarre en courses-poursuites sur les toits de Paris, dans les forêts d'Alsace ou la ville de Longwy, rebondit dans l'euphorie d'un grand soir, un 10 mai historique, et s'achève aujourd'hui dans une ère de business.
    Une pièce de théâtre qui compterait quatre actes, avec une ribambelle d'acteurs, toujours hauts en couleurs: deux présidents de la République, quatre Premiers ministres; des défricheurs géniaux, des babas écolos, un ministre gaffeur, un avocat hâbleur; des managers rusés, un député zélé, une (Haute) Autorité dépassée; des stations amusantes, une radio intrigante, une chanteuse influente; le show-biz, ravi.
    On y trouve des intrigues, des mensonges, de l'esbroufe. On y relève le bluff de Radio Solidarité, les rêves de Radio Soleil, le succès de Nostalgie... "le" mystère NRJ.
    Un fabuleux reportage dont le ton est celui du roman, mais la démarche celle de deux journalistes, passionnés des médias et appartenant à cette génération FM.

empty