Marc Chagall

  • Marc Chagall est né en 1887 à Liozna, près de Vitebsk, en Biélorussie (alors intégrée à l'Empire russe), naturalisé français en 1937 et mort en 1985 à Saint-Paul de Vence.
    Paroles d'artiste est une collection de format poche pour découvrir ou redécouvrir les grands maître de l'art ancien, moderne et contemporain.
    Cette série d'ouvrages monographiques permet d'envisager l'univers d'un artiste à travers une sélection de trente reproductions représentatives de l'ensemble de son oeuvre. Chaque reproduction est associée à une citation extraite d'un entretien, d'une correspondance ou d'un écrit de l'artiste lui-même.
    Afin de rendre accessible cette collection aux très nombreux visiteurs étrangers de nos musées et collections publiques françaises, Paroles d'artiste est bilingue anglais-français.
    En 64 pages, 31 reproductions et pour seulement 6,50 €, le lecteur se retrouve immergé dans l'esprit et l'oeuvre de Marc Chagall.
    L'oeuvre de Marc Chagall est représenté dans de nombreux musées français et étrangers, et plus particulièrement :
    - Nice, musée national Marc Chagall - Paris, musée national d'Art moderne, centre Pompidou - Paris, musée d'Art moderne de la Ville de Paris

    Sur commande
  • Ma vie

    Marc Chagall

    • Stock
    • 5 Février 2003

    Dans Ma vie, le seul livre qu'il ait jamais écrit, Marc Chagall raconte son enfance, sa jeunesse et ses années d'apprentissage jusqu'en 1922.

    Né à Witebsk, la ville qui ne cessera de le hanter (le livre lui est d'ailleurs dédié), il va grandir dans le quartier juif, entre son père qui met des harengs dans la saumure et sa minuscule mère : « Je voudrais dire que c'était quelque part en elle que s'était caché mon talent, que c'est par elle que tout m'a été transmis. » Très tôt, le talent de dessinateur du jeune Chagall devient évident. Il va aller étudier à Moscou, puis en France, revenir à Witebsk et finalement se fixer à Paris avec sa jeune femme Bella et son bébé.

    Ce livre ressemble à ses tableaux. Y passent d'étranges personnages aériens, hors du temps et d'autres, bien concrets, ceux-là, qui nous émeuvent et nous font rire : le rabbin, le grand-père, la petite fiancée, les voisins, les autres peintres avec, en toile de fond, Lénine, Lounatcharski, Trotski... Car la guerre de 14 déchire l'Europe tandis qu'éclate la révolution russe.

    Un ouvrage poétique et tendre, qui échappe au temps.

    Sur commande
  • Mon univers

    Marc Chagall

    • Fides
    • 13 Avril 2017

    Dans une langue vive et un peu rêche, l'artiste y raconte sa vie, de sa naissance à Vitebsk en 1887, petite bourgade juive (shtetl) de Biélorussie située au nord-est de Minsk, jusqu'à son retour dans sa ville natale en 1922, après avoir voyagé à Pétersbourg, Paris et Moscou. Dès son jeune âge, le caractère enflammé de Chagall, sa dissidence vis-à-vis de ses proches et de ses camarades, de même que ses échecs scolaires répétitifs le distinguent dans son milieu social. Ces aspects de sa personnalité le mèneront tout naturellement à emprunter un autre chemin que la voie tracée devant lui, celle qui mène aux métiers de commis ou de comptable auxquels sa mère le destinait. C'est ainsi que Chagall, passionné de dessin, s'inscrira dans une école des beaux-arts, où le maître lui confirmera qu'il a du talent. Tel sera le point de départ d'une oeuvre fulgurante qui se développera sur plusieurs décennies et qui l'entraînera vers Pétersbourg, Paris - il habitera à La Ruche, une résidence d'artistes située à Montparnasse -, Moscou, New York, puis de nouveau à Paris.

  • Anglais My life

    Marc Chagall

    Sur commande
  • L'ancien testament

    Marc Chagall

    • Chene
    • 19 Octobre 2005



    Ce très joli petit livre se propose de donner à lire les principaux épisodes de l'Ancien Testament magnifiquement illustrés de dessins, gravures, peintures de Marc Chagall.

  • Grands et petits fonctionnaires qui n'ont d'existence que par leurs fonctions, mégères castratrices ou femmes idéales sur papier glacé, figures d'hommes persuadés de « peser » sur la vie et le monde mais toujours en rivalité avec d'autres qui ont encore « plus de poids », menteurs et arnaqueurs, parfois non dénués de talent, tels sont les personnages de Nikolaï Gogol. Le décor de ses textes - car il s'agit bien d'un décor - n'est guère plus réjouissant : une métropole qui a poussé comme un champignon en un lieu insalubre et qui écrase l'individu, le poussant dans la mort ou la folie ; un territoire immense, sorte de gigantesque fondrière dans laquelle il est aisé de s'enliser et pourtant traversée par un véhicule qui vile à vivre allure : où va-t-il ainsi ? Vers quoi ? Pas de réponse... L'ensemble paraît dramatique, sinon désespéré. Or, le mot, la phrase de Gogol font rire. Rire absurde, grotesque, qui peut être méchant ou débonnaire. Sous la plume de l'écrivain, les perspectives s'inversent, le grand se fait insignifiant, l'insignifiant se fait grand, l'humanité se désincarne ou part en morceaux. Comme l'avait bien vu Nabokov, entre le comique et le cosmique il n'y a chez Gogol qu'une lettre de différence... Ce n'est donc pas un hasard si Marc Chagall, avec son goût pour les calembours graphiques, ses personnages volants et son invraisemblable tendresse, a trouvé en Gogol un frère spirituel. À la demande de Ambroise Vollard, Chagall livre en 1924 sa relecture des Âmes Mortes en quatre-vingt-seize eaux-fortes, qui ne seront publiées qu'en 1948 par Tériade, pour le bonheur de quelques privilégiés, dans une édition de luxe à tirage limité.

    Sur commande
  • Entre 1952 et1956, Marc Chagall illustra l'antique roman grec de Longus, Daphnis et Chloé, histoire éternelle et heureuse du premier amour, qui n'a jamais cessé d'émouvoir depuis sa traduction en français par Jacques Amyot au XVIe siècle.
    La réalisation de cette publication en 1961 fut marquée par le tour de force de quarante-deux lithographies réclamant jusqu'à trente passages qui, aussi réussies soient-elles, ne rendent pas tout à fait compte des gouaches originales, faisant ici l'objet de leur toute première publication. Celles-ci permettent de mesurer avec quelle précision Chagall suit le déroulement du récit romanesque et avec quelle fraîcheur il en évoque les principaux épisodes.
    L'éditeur a voulu rendre compte de ce travail par une mise en pages inédite. Chaque gouache est en regard accompagnée par l'extrait qui lui correspond. Car Chagall a synthétisé brillamment ce récit et effectué une analyse sévère du roman, dont il retient avec justesse les principaux événements. Il ne s'abandonne pas à la reconstitution archéologique ; sa vision au contraire dégage la signification profonde de l'événement fortuit et souligne les moments d'émotion.
    Par le jeu subtil des dominantes chromatiques, de l'opposition entre leurs chaudes et froides, dans l'alternance des formats, ces gouaches écrivent une véritable partition musicale qui répond à la saveur des mots. La préface a été rédigée par Sylvie Forestier, en charge longtemps du Musée national Chagall à Nice, qui apporte des informations inédites venant enrichir cette publication.

empty