Myriam Tsikounas

  • Etudes d'historiens, d'historiens de l'art et de juristes sur l'évolution des représentations des femmes criminelles et délinquantes et sur les stéréotypes attachés à la violence féminine. Publié à l'occasion de l'organisation d'une exposition itinérante.

  • En 1955, la télévision française crée la collection « En Votre âme et conscience ». Elle raconte, dans un nouveau langage spécialement conçu pour le petit écran - la Dramatique -, les causes judiciaires les plus célèbres du XIXe et des débuts du XXe siècle. Après avoir relaté 66 affaires, la série disparaît en 1969. Durant toute cette période, Pierre Desgraupes et Pierre Dumayet ont réussi à faire comprendre aux Français le fonctionnement de la justice et les ont amenés à réfléchir sur la difficulté de juger.

    Avec le soutien de l'INA et de l'équipe ISOR du Centre d'histoire du XIXe siècle Paris 1 Panthéon-Sorbonne-Paris Sorbonne.

    Sur commande
  • Paris est un prodigieux réservoir d'images. Comment, depuis 1830, les principaux médias de masse, en façonnant, colportant et retraitant continuellement des clichés de la capitale et de ses habitants, ont-ils construit une ville et des types sociaux certes imaginaires, mais qui ont cristallisé toutes les ambitions, les craintes et les espoirs ? Pour apporter des éléments de réponse, cet ouvrage collectif propose une « traversée de Paris », dans le temps comme dans l'espace, d'Est en Ouest comme la Seine, mais aussi du « vieux Paris » à la ville contemporaine, de haut en bas, des avenues hausmanniennes à la « caverne sociale » des bas-fonds, de l'éclat de la « ville Lumière » aux inquiétantes ténèbres des « barbares ».

    Sur commande
  • Patrice Chéreau se passionne pour le théâtre depuis ses plus jeunes années. Au lycée Louis-le-Grand, il en découvre tous les aspects, jusqu'à la signature de sa première mise en scène en 1964, à l'âge de vingt ans.

    Ce livre retrace et éclaire le parcours de cet artiste majeur du second xxe et de la première dé-cennie du XXIe dont l'une des grandes originalités consiste à établir continuellement des corres-pondances entre peinture, cinéma, musique et spectacle vivant. De Peer Gynt à Hamlet, du Ring de Wagner sifflé puis encensé à Bayreuth jusqu'à Elektra qui triomphe et bouleverse au Festival d'Aix-en-Provence en 2013, de son premier téléfilm méconnu, Le Compagnon, jusqu'à La Reine Margot, ce créateur d'exception construit sans relâche sa vie de metteur en scène de théâtre et d'opéra, de réalisateur et scénariste, mais également d'acteur.

    Cet ouvrage croise les regards, fait dialoguer artistes, chercheurs et responsables culturels pour approcher au plus près du travail de création. Il met aussi l'accent sur la réception des oeuvres et leur postérité, montre leur rayonnement et leur portée, nationale et internationale.

    Cette publication, qui se fonde sur une très riche documentation écrite et visuelle, présente de nombreuses photographies, pour la plupart inédites, de l'artiste au travail et de ses créations. Il invite les publics les plus larges à découvrir ou redécouvrir une oeuvre unique, puissante et foisonnante.

    Ont collaboré à cet ouvrage :
    Antoine de Baecque, Michel Bataillon, Anne-Françoise Benhamou. Alain Berland, Yves Bernard. Roland Bertin. Christian Bief, Dominique Blanc, Jacques-Olivier Boudon, Laurence Bourdil, Dominique Bruguière, Éric Caravaca, Philippe Calvario, Julien Centrés, Bertrand Couderc, Philippe Coutant, Gérard Desarthe, André Diot, François Dunoyer, Anaïs Fléchet, Gabriel Garran. Pascale Goetschel, André Helbo, Clément Hervieu-Léger, Béatrice Houplain, Vincent Huguet, Flermine Karagheuz, Jean- Marie Le Gall, Serge Linarès, Mathieu Lericq, Marie-Françoise Lévy, Alain Libolt. Antoine Marès, Valérie Nègre. Éric Neveux, Jean-Sébastien Noël, Serge Pauthe, Richard Peduzzi, Aurore Renaut, Guillaume Scaillet, André Serré, Marie-Noële Sicard, Marielle Silhouette, Valérie Six, Bernard Sobel, Carlotta Sorba, Bernard Steffenino, Catherine Tasca, Thierry Thieû Niang, Bertrand Tillier, Anne-Louise Trividic, Pierre Trividic, Myriam Tsikounas, Marguerite Vappereau, Hélène Vincent, Jean-Pierre Vincent, Ana Vinuela, Jean-Claude Yon.

    Sur commande
  • Peintre, scénographe et cinéaste, René Allio (Marseille, 1924-Paris, 1995) marque durablement l'histoire du théâtre et du cinéma français dont il renouvelle les formes et les genres par un constant travail d'expérimentation. Aux côtés d'Hubert Gignoux, au Centre dramatique de l'Ouest, de Gabriel Garran, au Théâtre de la Commune d'Aubervilliers, de Roger Planchon au Théâtre de la Cité de Villeurbanne, il repense l'espace théâtral.

    A partir des années 1960, il passe derrière la caméra pour s'essayer, à son tour, à l'art du récit. La Vieille Dame indigne (1965), Les Camisards (1970-1972), Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma soeur et mon frère... (1976), L'Heure exquise (1981) marquent brillamment les grandes étapes d'une carrière inclassable au cours de laquelle l'artiste se met constamment en danger.

    Cet ouvrage, qui croise articles scientifiques et témoignages avec les proches collaborateurs d'Allio,suit le mouvement de sa création dans ses travaux de costumier, scénographes, écrivain, metteur en scène. Il souligne le fort ancrage de son oeuvre dans des lieux, des territoires : Marseille, Villeurbanne, la banlieue parisienne ou la Normandie... Il offre enfin un nouvel éclairage sur Moi, Pierre Rivière..., expérience unique dans l'histoire du cinéma, par laquelle Allio met en scène les pièces du dossier du jeune parricide réunies par Michel Foucault.

    Sur commande
  • Pour la première fois, un livre retrace toutes les histoires de René Allio. Des documents largement inédits sont présentés par des chercheurs de divers horizons. Des photographies, affiches, tableaux se mêlent aux textes de l'artiste, aux notices sur ses réalisations et aux témoignages de ses partenaires et proches collaborateurs. À travers les multiples facettes du créateur, l'ouvrage dévoile un itinéraire esthétique, politique et intellectuel d'une grande exigence.

    Publié avec le soutien du conseil scientifique de l'université Paris 1 et de l'IMEC.

    Sur commande
  • "René Allio, décorateur, scénographe et metteur en scène de théâtre, cinéaste et homme engagé dans la décentralisation artistique était aussi un écrivain. Pendant une trentaine d années, il a rédigé, presque quotidiennement. Travailleur infatigable, il s intéressait au cinéma, à la télévision, à la radio, il décrivait les villes et les paysages s offrant à sa vue, il scrutait l actualité politique, et avec un enthousiasme rarement découragé, il s intéressait à son métier de réalisateur, à ses facettes multiples. L oeuvre écrite de René Allio , méconnue, est aussi importante que son oeuvre filmée. - ."

    Sur commande
  • Cet ouvrage restitue les programmes d'une semaine « ordinaire » de programmes sur les deux chaînes de l'ORTF entre le 23 et le 30 septembre 1967. L'étude, menée par une équipe interdisciplinaire de chercheurs, en collaboration avec l'Institut national de l'audiovisuel, s'appuie sur des archives audiovisuelles de la télévision conservées par l'Inathèque et consultables sur le site Ina.fr, mais aussi sur la documentation écrite qui s'y rapporte (magazines de programmes, courriers de téléspectateurs, conseils et comités de programmes). Elle analyse les programmes télévisés, les conditions de leur production et celles de leur réception.

    Sur commande
  • Depuis le texte fondateur de Hans Robert Jauss, Pour une esthétique de la réception, paru en 1967 et traduit en français en 1978, l'analyse de la réception des oeuvres et plus encore de « l'horizon d'attente » qui les détermine s'est imposée chez les spécialistes de l'histoire littéraire avant de s'étendre aux autres disciplines.
    Dans cette perspective, philosophes, sociologues, historiens, spécialistes de littérature, de communication mais aussi acteurs de la réception et de la création s'interrogent au fil de l'ouvrage sur la réception des « objets médiatiques », c'est-à-dire l'ensemble des productions culturelles et/ou artistiques aux XIXe et XXe siècles, période qui se caractérise par l'essor des cultures médiatiques.
    L'histoire proposée ici est donc celle des écrits, des images ou des sons mis en forme par les médias les plus divers : roman et presse, spectacle vivant, cinéma et télévision, internet.
    Organisé en trois grands moments : « Les discours de la réception », « Usages et appropriations » et « La spirale production/réception », ce livre présente un grand nombre d'études de cas - du compte rendu académique des livres d'histoire aux réseaux de lectrices de littérature sentimentale, de la réception des paysages peints par Otto Dix aux interprétations journalistiques de la téléréalité - tout en offrant un bilan historiographique et des approches théoriques renouvelées.

    Ont contribué à cet ouvrage :
    Antoine de Baecque, Edward Berenson, Esteban Buch, Valeria Camporesi, Frédéric Chauvaud, Évelyne Cohen, Alain Corbin, Michaël Cousteau, Maryline Crivello, Quentin Deluermoz, Chantal Duchet, Annie Duprat, Jean-Pierre Esquenazi, Patrick Eveno, Arlette Farge, Anaïs Fléchet, Pascale Goetschel, Christophe Granger, Geneviève Guicheney, Gianni Haver, Noël Herpe, Sophie Jacotot, François Jost, Élodie Kredens, Michèle Lagny, Benoît Lenoble, Jean-Marc Leveratto, Sylvie Lindeperg, Judith Lyon-Caen, Laurent Martin, Chantal Meyer-Plantureux, Muriel Mille, Priska Morrissey, Jürgen E. Müller, Audrey Orillard, Sylvain Parasie, Emmanuel Pedler, Bruno Péquignot, Camille Picard, Gisèle Sapiro, Jean-Claude Schmitt, Pierre Sorlin, Florence Tamagne, Bertrand Tillier, Myriam Tsikounas, Paola Valentini, Sylvain Venayre, Catherine Wermester, Katsyarina Zakharava.

    Sur commande
  • Aujourd'hui les " psychotropes " - alcools, tabacs, antidépresseurs, somnifères, anxiolytiques, stimulants divers, etc.
    - font peur. Leur usage est soigneusement réglementé, parfois même ils sont prohibés. Or, leur force d'attraction demeure, puisque les Français continuent de figurer parmi les plus gros consommateurs mondiaux d'alcools et de médicaments. Trois historiens, spécialistes des représentations sociales, ont fouillé attentivement la presse écrite de grande diffusion et la presse médicale pour analyser, sur les deux derniers siècles, les modalités et les formes d'apparition des produits modificateurs de conscience dans le secteur majeur de médiatisation commerciale qu'est la " réclame ".
    Ils expliquent les raisons de cette fascination toujours aussi forte, plus grande encore peut-être du fait qu'elle est transformée en mythe. La confrontation par l'image et le texte, pour la première fois, des publicités en faveur de produits psychotropes donne une vision éclairante de notre société.

    Sur commande
empty