Harlequin

  • Après l'échec de son mariage, le prince Alexander s'est juré de ne plus jamais laisser une femme dominer sa vie. Pourtant, Sophia Dunhill, la jolie navigatrice aux cheveux flamboyants qu'il sauve de la noyade lui fait oublier toute raison... Et il se laisse emporter par une nuit de folle passion avec elle. Dès le lendemain, Alexander se reproche son écart de conduite, indigne d'un futur roi, et il annonce à Sophia que la bienséance lui dicte de l'épouser sans délai, d'autant qu'elle porte peut-être déjà son héritier... C'est du moins l'argument qu'il avance pour éviter de s'attarder sur les sentiments que la jeune femme lui inspire. Mais Sophia ne compte pas s'installer au royaume de Llandaron à la disposition de ce prince si séduisant pour une simple question de protocole ! Pour qu'elle veuille bien rester, il faudrait qu'Alexander admette qu'il tient plus à elle qu'il ne le dit...

  • Jusqu'à maintenant, Samantha a toujours été raisonnable. Très raisonnable. A tel point qu'elle a accepté d'épouser son richissime patron parce qu'il lui a promis de sauver son père de la faillite. Mais avant de devenir une épouse parfaite, elle compte enterrer sa vie de jeune fille, à sa manière : une semaine de liberté où elle veut laisser de côté son image de jeune femme trop sage...
    Et, face à Ryan MacKenzie, un inconnu au regard intense qu'elle rencontre dans un café, elle éprouve un désir puissant, incontrôlable qui lui donne l'audace de vivre dans ses bras sept jours de passion. Samantha comprend alors qu'elle va commettre la plus grosse bêtise de sa vie en se mariant sans amour. Car l'amour, elle l'a rencontré avec Ryan. Mais elle a promis sa main à un autre et entend respecter ses engagements...

  • Jane pense avoir eu une idée de génie en arborant une alliance à la main gauche. Ainsi, elle n'aura plus à inventer de plates excuses pour repousser les avances de ses collègues de travail... Mais lorsqu'elle se retrouve face au nouveau directeur, le très séduisant Spencer Tate, son innocent stratagème ne lui paraît plus aussi ingénieux ! Parce que, pour la première fois de sa vie, elle brûle d'avouer à un homme qu'elle est disponible, et qu'en vrai gentleman, Spencer, maintient ses distances, même si ses regards ne la trompent pas : il la désire autant qu'elle. Doit-elle se taire et oublier les étincelles de la passion qui crépitent entre eux ? Ou avouer à Spencer son mensonge avec le risque de le voir s'éloigner définitivement, lui qui ne perd pas une occasion de faire l'éloge de l'honnêteté en toutes circonstances...?

  • Lorsque Will McCaffrey lui propose de se fiancer avec lui, Jane ne se fait pas d'illusions. Car le brillant avocat, qu'elle aime en secret depuis la fac, ne l'a jamais regardée autrement que comme une bonne copine. Une fois encore, c'est un service que Will lui demande : il doit montrer à son père qu'il s'est assagi dans sa vie personnelle pour pouvoir hériter de son entreprise. Mais l'amitié a des limites et il est hors de question qu'elle accepte cette proposition si troublante pour elle.
    Seulement, Will s'entête et lui met sous le nez la promesse de mariage qu'ils ont signée pour rire mais de manière tout à fait légale un soir où il désespérait de trouver la femme de sa vie ! Jane n'a alors d'autre choix que d'accepter...

  • « Vous et moi, ça ne va pas du tout marcher ! » Comment la plus jeune héritière des Danforth ose-t-elle lui parler sur ce ton ? se demande Zach Sheridan, commandant de Marine, habitué à se faire obéir au doigt et à l'oeil. Lui qui devrait, en ce moment même, se trouver en vacances, au lieu d'assurer sa protection, sur la demande express de son père, Abraham Danforth, dont la candidature au Sénat ne lui ramène pas que des amis. Pour preuve, les lettres de menace qu'il vient de recevoir et qui lui font craindre pour la sécurité de sa famille. Alors, Zach a bien l'intention d'assurer sa mission que cela plaise ou non à Kimberly dont les grands yeux verts étincellent d'indignation face à celui qui se permet de lui tenir tête et avec qui elle partage le même appartement vingt-quatre heures sur vingt-quatre...

  • Jamie est impatiente de commencer son métier de conseillère conjugale. Mais avant, elle veut clarifier sa relation amoureuse avec Kellan Chance, l'homme le plus séduisant qu'elle ait jamais connu et qu'elle n'a pas réussi à oublier, bien qu'elle l'ait quitté. Elle se souvient encore de leur dernière entrevue, il y a un an à l'entrée de l'église où elle s'était enfuie en courant... Impossible d'être de bon conseil auprès de ses futurs patients si elle ne comprend pas pourquoi elle agi de cette manière ! Et puisque son avenir professionnel en dépend, elle va prendre rendez-vous avec Kellan.
    Comment va-t-il accueillir sa demande alors qu'elle a tout fait pour lui démontrer qu'elle n'est pas la femme qui lui convient ?

  • Francesca n'avait pas prévu un conte de fées : elle croyait juste vivre une belle histoire avec un garçon nommé Maxim. Alors quand Maxim lui avait révélé qu'il était prince héritier de Llandaron, son petit coeur s'était mis à battre plus vite. Maxim, qui ne cachait pas leur liaison, parlait même de l'épouser, de faire d'elle sa princesse... Sauf que Francesca venait d'entendre une rumeur : le roi, père de Maxim, avait déjà des projets matrimoniaux pour son fils. Etait-ce la vérité ? Maxim le savait-il ? Et pire... l'avait-il trahie oe

  • Blaine s'est offert le lit de ses rêves : cuivre patiné, arceaux et arabesques de quoi se prendre pour une star d'Hollywood. Manque de chance, le lit est livré à une mauvaise adresse, et quand elle arrive sur place pour récupérer son bien le locataire est en voyage et on ne sait pas quand il rentrera. Alors, trop excitée pour attendre encore, Blaine se fait ouvrir la porte. Ah ! enfin, elle retrouve son lit. Comment résister à l'envie grisante de l'essayer, ce lit ? Juste pour un instant, un tout petit instant... qui se transforme en sommeil plein de songes où des mains sensuelles la caressent.

  • Le bébé gazouillait sur son tapis, devant sa pile de cubes. Michael le regardait, la tête pleine de questions : Heather, la femme qu'il avait passionnément aimée puis perdue sans savoir pourquoi, Heather avait reparu ce matin après deux ans d'absence pour lui dire : « J'ai besoin que tu t'occupes du petit ». Elle avait l'air de compter sur les liens intenses qui les avaient unis pour obtenir son aide. Mais ça n'allait pas de soi, de prendre sous son aile un gosse dont il ne savait rien : car Heather gardait le secret sur la naissance de ce bébé inconnu. Etait-il le fruit de leurs amours passées ? Etait-il le fils d'un autre ? Soudain, le bébé éclata d'un bon rire. Et Michael sentit s'évanouir les questions, et craquer son coeur pourtant bien endurci.

  • Séduisant présentateur d'un journal télévisé, Brian est un habitué des cocktails mondains, où les femmes n'ont d'yeux que pour lui. C'est au cours de l'une de ces réceptions qu'il rencontre Lily. Avec elle, le courant passe au premier regard. Quelques valses au clair de lune, et les voilà qui, grisés par un désir réciproque, passent une fiévreuse nuit d'amour. Brian se fait une joie de revoir la jeune femme.
    Mais coup de théâtre ! Le lendemain matin, il la découvre à la seule place où il n'aurait jamais voulu la trouver : Lily travaille pour préserver la réputation d'un homme que Brian entend, lui, mener droit au scandale. Et aucun d'eux n'a l'intention de céder du terrain à son adversaire, malgré l'attirance irrésistible qu'ils éprouvent l'un pour l'autre.

  • Cela avait tout du mariage parfait. Un très beau mariage avec des orgues, des fleurs, de l'encens et toute la famille réunie. Même le fiancé était parfait : riche, élégant... Daisy songea que bien des filles devaient lui envier ce mariage-là. Dans quelques minutes, elle serait Mme Tarkin. Elle n'était pas très, très amoureuse, mais après tout, était-ce si important oe... Et soudain, l'évidence la frappa : bien sûr que c'était important ! Plus que tout ! Elle était en train de faire la plus grosse erreur de sa vie ! Alors, elle n'hésita plus : sous les yeux de l'assemblée atterrée, elle prit la fuite dans sa jolie robe blanche.

  • « Les Conti mandatent Ethan Mallory pour laver leur réputation
    Les Barone soupçonnent les Conti d'avoir saboté le lancement d'un de leurs nouveaux produits, et aussi d'avoir incendié les locaux de l'usine Baronessa. La puissante famille Conti, qui tient à sa réputation, veut que toute l'affaire soit éclaircie. Ethan Mallory, un grand pro de ce genre de cas, se chargera donc d'examiner les faits... accompagné par Mlle Claudia Barone, qui représentera sa famille.

    « La tête brûlée des bas quartiers et la princesse de glace de la haute société travailleront-ils main dans la main oe
    Mlle Claudia Barone est connue pour sa grande beauté mais aussi pour sa froideur et son caractère bien trempé. On peut déjà penser qu'elle ne facilitera pas la vie à Ethan Mallory et que le « couple » fera des étincelles. Car aussi intimidante soit Claudia Barone, Mallory, durement élevé dans les quartiers pauvres, n'est pas homme à déclarer forfait. Même devant le pouvoir, l'argent... et une femme qui est la séduction même !

  • A vingt-cinq ans, Lily aimerait bien que son père la prenne enfin au sérieux. Il y aurait bien une solution pour le convaincre qu'elle possède les qualités nécessaires pour devenir son associée : accepter et surtout réussir ! la mission délicate qu'il lui propose, en faisant croire à Tony Romano, le propriétaire d'un hôtel à Manhattan, qu'elle peut l'aider à trouver le financement dont il a besoin. Un pur mensonge, car en réalité, elle doit réunir des informations susceptibles de le contraindre à vendre son hôtel à son père !
    Lily n'a pas le choix : si elle veut montrer qu'elle a l'étoffe d'une dirigeante d'entreprise, elle mentira à Tony. Mais ce qu'elle n'a pas prévu, c'est d'avoir à résister à l'attraction immédiate qu'elle ressent pour celui qu'elle est venue espionner...

  • Si Anthony ne s'était pas trompé de lit un soir, s'il n'avait pas atterri dans le sien, jamais Francesca n'aurait compris combien elle était attirée par le garçon à la silhouette athlétique et au sourire pétillant qu'elle connaît depuis l'école primaire ! Une situation d'autant plus embarrassante que cette attraction n'est pas réciproque. Du moins le pense-t-elle... jusqu'au moment où elle lit, dans le regard d'Anthony, cette lueur ardente qui ne trompe pas. Un désir passionné qui la bouleverse, car jamais il n'a eu un geste qui aurait pu le lui faire deviner.
    Doit-elle faire le premier pas et risquer de gâcher vingt ans d'une belle amitié ? Ou tenir compte de ses scrupules et regretter toute sa vie l'occasion manquée d'avoir découvert l'amour entre ses bras oe

  • « Je crois que je vais accoucher... maintenant ! » Lorsque Sol John Adair entend Sherry Campbell murmurer ces mots, il n'en croit pas ses oreilles. A vrai dire, l'homme d'affaires richissime est furieux ! Parce qu'elle n'aurait jamais dû se trouver devant son chalet de montagne isolé, sachant qu'il ne donne aucune interview... même à une femme enceinte de huit mois ! D'ailleurs, il le lui a dit et répété voilà deux jours à peine. Mais il aurait dû se douter que la journaliste n'hésiterait pas, malgré la tempête de neige, à le poursuivre jusque dans sa retraite... De toute façon, maintenant, il est trop tard pour songer à protéger sa vie privée. Ce qu'il doit faire, c'est rassurer Sherry dont les yeux bleu myosotis sont fixés sur lui avec une anxiété émouvante. Puis mettre ce bébé au monde en faisant appel aux qualités qu'il emploie si brillamment en affaires : intuition et rapidité de réaction ! Il sera toujours temps, ensuite, de sermonner la mère...

empty