Ibis Rouge

  • Le vieux marin

    Jorge Amado

    Le vieux marin est le récit d'un capitaine au long cours qui dans les années 30 vient s'installer dans une bourgade du Nordeste du Brésil Péri-Péri. Le commandant Vasco Moscoso de Aragon, comme tout étranger est difficilement accepté dans ce petit village, mais les récits de ses exploits de vieux marin en font rapidement un personnage digne des plus grands romans épiques ce qui n'est pas du goût de tous. C'était Chico Pachéco qui avant le capitaine au long cours, tenait tout le village de Péri-Péri en haleine avec ses histoires. Jaloux, il n'aura de cesse de chercher l'imposture. La trouvera-t-il ?



    Une bande dessinée de Hugues Henri adaptée du roman de Jorge Amado, Le vieux marin, paru en 1961 sous le titre original O capitao de Longo Curso (1978 pour la traduction).

    Sur commande

  • Il existe encore 18 distilleries aux Antilles françaises qui fument toujours, pour la fabrication du rhum agricole, produit né de ces îles du sucre.
    Neuf à la Martinique, six en Guadeloupe continentale, trois à Marie-Galante. Et, un petit détour en Guyane pour découvrir la seule distillerie encore en activité. Ce sont des monuments autant que des usines, des témoins architecturaux du siècle passé, mais aussi des entreprises modernes qui se battent pour répandre le plus loin possible le goût du rhum agricole. Chacune reflète un stade différent de développement.
    Il y a les modestes, les familiales, les gigantesques, les florissantes, les endettées. Toutes manifestent une double logique : l'attachement à un savoir-faire séculaire exclusif aux îles du sucre, et une volonté farouche d'exister dans ce millénaire nouveau. Pour goûter aux saveurs du rhum agricole et à son histoire, la visite des distilleries s'impose... par la route, ou par ce livre !

  • Severo Blanco est un négrier rusé et ambitieux, prêt à tout faire pour s'enrichir.
    Son bateau échoue un jour sur les côtes africaines et il parvient à capturer les meilleurs hommes afin de les réduire en esclavage. Même le puissant magicien Taïta Osongo se retrouve enchaîné sur le chemin des plantations caribéennes... Mais la richesse et la puissance ne préservent pas Severo Blanco du malheur. Sa propre fille sera la première à oser le défier, et un ennemi oublié réussira à lui rendre coup par coup toute sa méchanceté.
    Un conte nouveau où l'auteur cubain réveille plusieurs traditions pour aborder les grandes questions humaines de la lutte contre l'oppression des plus faibles.

    Sur commande

  • Echappee belle

    Valérie Siracus

    Sur commande

  • Fables de La Fontaine, travesties en patois créole par un vieux commandeur.



    Dépi nanni-nannan, ni moun ka matjé fab an kréyol ek nou pé di ki sé kanman litérè a ki trapé plis siksé jik jòdi-jou. Sé pa koté Moris ek La Rénion, épi dé matjè blan kréyol kon F. Chrestien (1820) ek L. Héry (1828), ki lanmod-tala tijé. Atè sé péyi kréyolopal l'Anmérik la, sé an Bétjé matinitjé, François Marbot, ki batjé adan sa primié douvan épi an liv yo ka kriyé « Les Bambous. Fables de La Fontaine travesties en patois créole par un vieux commandeur ». Apré'y, nou ka jwenn Gwadloupéyen kontel P. Baudot (1860), Guiyanè kontel A. de Saint-Quentin (1874) oben Ayisien kontel G. Sylvain (1905). Pannan tout xxè siek-la, moun kontinié matjé bon enpé fab atravè bannzil kréyol la.br> Sé an lanné 1846, kivédi anni dé lanné avan labolision ladjoukann, François Marbot, ki té an fonksionnè Lamarin (é pa an plantè kann), pibliyé liv-li a. Tit liv-la za ka montré nou ki chimen i té lé pwan ek, lè nou ka fè tan jété an zié anlè moral sé fab-la, nou ka konpwann lamenm : Marbot té ka défann kou koupé lod djoukanniè a. Men abo larel-lidé'y té kon sa, nou pé di ki i mété an brik adan konstriksion gran masonn litérati kréyolopal la. I pèmet lang-lan sòti adan pawol palé pou batjé adan pawol matjé ek, abo i pa té ka rikonnet kréyol kon an vré lang men kon an « patwa », liv-li a ba lang-lan an fos, an balan i pa té janmen ni avan.br> Nou pé pa di Les Bambous sé an metpies-liv kon Fab Konpè Zikak éti Gilbert Gratiant, an Milat matinitjé, mété déwò nan lanné 1958, kivédi pres yon siek pli ta, men liv Marbot a ka chayé anlo endik ba nou asou léta lang kréyol-la nan mitan xixè siek-la ek sa krey-sosial bétjé a té ni nan lespri'y an lépok-tala. Sé pou sa yo viré édité'y senk fwa ek adan dènié édision-tala, nou ka ba zot teks-la adan dé model lékriti diféran : ta Marbot a ek nouvo grafi gerec-f la. Nou fè an tradiksion nef tou davwè ta Michel Thaly a, adan édision 1976, la té ni anlo lérè ki grav andidan'y.br> L'auteur François Marbot, ki fet lè 29 mé 1817 atè Foyal (ansien non Fodfwans), té yich an Bétjé-Fwans ki té enstalé kò'y Matinik nan koumansman xixèsiek-la. An lanné 1829, Marbot ka antré adan ladministrasion Lamarin kon papa'y menm ek i ka sèvi Matinik, Gwadloup ek Guiyàn pannan pliziè lanné. An 1863, i ka trapé an pos ki pòtalan toubannman : owdonatè La Rénion ki sé pres an pos gouvènè. Men lanmò ka baré'y twa lanné apré, lè 31 oktob 1866 La Rénion éti i téré. Sé lè i té Matinik, an 1846, kivédi dé lanné avan labolision ladjoukann, i pibliyé sel liv-li, Les Bambous. Fables de La Fontaine travesties en patois créole par un vieux commandeur, ki trapé anpil siksé ek ki yo ka viré édité jik jòdi-jou.

    Sur commande

  • Des hommes libres

    André Paradis

    Thibault vient d'être reçu à un concours de la fonction publique, il choisit la rue Oudinot comme affectation.
    De cette nouvelle qu'il annonce à son père libraire du 15e arrondissement de Paris, il accompagne des résultats d'analyse qui prouvent leur filiation. Pourquoi une telle démarche ? Ce roman, dont le récit se construit sur trois siècles nous entraîne dans les méandres de la génétique et d'une histoire délibérément dissimulée.

    Sur commande

  • " Lang a fanm sé balyé lari ", dit le proverbe, associant la langue des femmes créoles à un balai qui ramasserait tous les potins de la rue pour les colporter vers d'autres oreilles.
    Vision misogyne et dévalorisante, s'il en est, mais qui en côtoie d'autres dans la culture orale antillaise bien plus positives : celles de la femme, combative et déterminée, véritable Mère Courage. Après le succès de Pa ban gaz, une étude sur le créole des jeunes, Marie-Rose Lafleur nous revient avec cette analyse fine des représentations de la femme antillaise véhiculées par la littérature orale créole.
    Convoquant devinettes, proverbes, contes, chansons folkloriques et croyances populaires, mêlant les approches sociologiques, anthropologiques et linguistiques, elle propose une image contrastée de celle qu'on a pu nommer " la Belle Créole ".

    Sur commande

  • Elvire Maurouard brosse à travers une analyse des écrits haïtiens, une perception hallucinée et fascinante de son île natale.
    Elle s'attache à mettre en évidence le tragique qui, selon elle, imprègne dans ses profondeurs la littérature haïtienne. Les ouvrages de cet essai racontent l'aventure des " chefs haïtiens " et de ceux qui les subissent. Elle questionnera ainsi sous l'angle du tragique, les romans haïtiens dits indigénistes, ceux d'Emile Ollivier, l'oeuvre théâtrale d'inspiration historique de Frankétienne et de Jean Métellus.
    L'auteur entreprend à sa manière une tâche de réhabilitation de la culture haïtienne.

    Sur commande

  • ?Les décideurs et le grand public disposent ici d´une Nouvelle histoire de la Guyane, documentée à la lumière des travaux les plus récents, et illustrée de photographies d´objets emblématiques du patrimoine, témoignant de la dynamique des cultures guyanaises. L´ouvrage permet de comprendre aisément les mutations dont le pays a été l´objet.
    Durant les trois siècles de la période coloniale (1676-1946), les espaces naturels, qui couvrent encore aujourd´hui plus de 80% du territoire, sont perçus comme des obstacles à la mise en valeur, et la pauvreté de la colonie est le lot commun d´une population qui est constamment menacée d´extinction. La départementalisation (1946) change radicalement la vie des hommes. A la fin du xxe siècle, au prix de graves déséquilibres du développement, le nouveau département affiche en effet un niveau de vie relativement élevé, et connaît une exceptionnelle croissance démographique.
    L´état de la Guyane contemporaine est néanmoins le fruit de longues tribulations coloniales, au cours desquelles toutes les composantes de la population ont dû adapter leurs manières de voir. Qu´il s´agisse des Amérindiens dans la situation précoloniale comme dans celle créée par la colonisation française ; des ancêtres de ceux que l´on désigne aujourd´hui par le terme de Créoles, qui ont connu et le système esclavagiste et la lutte pour « l´assimilation », valant à leurs yeux décolonisation ; ou encore de ces hommes et de ces femmes qui ont rompu avec la vie sur les habitations esclavagistes du Surinam, pour créer les sociétés marronnes (bushinenge), l´un des lieux les plus remarquables de l´extraordinaire diversité culturelle guyanaise.
    L´ouvrage met plus particulièrement en relief les traits de la nouvelle société guyanaise, née de la départementalisation de la colonie (1946), marquée par l´enfermement dans le cercle vicieux de la dépendance économique, et confrontée aux défis que posent les contraintes de l´immigration récente et ceux d´un développement économique que tous appellent de leurs voeux.

  • Sur commande

  • «Awalawaara» un titre-symbole, reflet de la pluralité culturelle guyanaise. Il invite dans les sentes des champs d'awaras à découvrir une légende dont l'écoute et la lecture délivrent plus d'un symbole. La légende du «bouyon wara», un appel au respect de l'altérité. Vous livrera t-elle le secret d'un des mets les plus réputés de la gastronomie guyanaise? Pourquoi une simple dégustation du «bouyon wara» suffit à imposer une douce mais irrémédiable contrainte: un retour au pays-Guyane?QR code disponible sur la couverture: ouvrage audioConteuse: Sonia FRANCIUS. Chant: Paulette ADAMI et Sonia FRANCIUS. Choeurs: Francis NUGENT et Kimoya TORVIC. Enregistrement, montage et mixage: Émile CIBRELUS.pour le Studio Azur de Guyane Premastering: PM Studio. Conte écrit par: Aline BELFORT et Sonia FRANCIUS

  • Sur commande

  • Sur commande

  • Chers amis, Dans les aventures de notre célèbre Toti la tortue, vous allez faire la connaissance de tous ses amis -Ils feront la fête avec elle à Noël, où une drôle de surprise les attend !
    -Puis au carnaval, Toti se déguisera et parira qu'ils ne la reconnaîtront pas. Il s'en suivra un bon repas !
    -A Pâques, ses amis ne veulent pas l'aider à préparer son succulent bouillon d'awaras. Ils sont bien trop occupés ! Que va-t-il donc arriver ?

    Sur commande

  • ?Sidonie, ma Soso, prends la p´tite Milly, nous quittons la plantation ! Partons ! Partons ! Les Longchien ne doivent pas nous trouver ici ! Allons-y ! Allons-y ! Non, non, laisse tout ça. Prends juste quelques rades. Oui, oui, oui Sidonie enveloppe-la dans un drap et prends-en d´autres. Ignace, mets tout ça dans le pagara là, allez ! Allez ! Ne traînez pas !
    Ambroisine M´Boyo les fit passer devant, prit quelques objets particuliers qu´elle cachait sous son lit ainsi que dans chaque coin de sa cabane, suivit ses petits-enfants en leur indiquant le sentier à emprunter jusqu´au Vieux Mannly.

    Sur commande

  • Sur commande

  • ?La Guyane n´est souvent connue qu´au travers des clichés et des idées reçues. Il aura fallu l´aventure spatiale française et européenne pour ébranler le mythe de l´enfer vert que l´époque du bagne a épinglé à l´image déjà largement ternie par une histoire turbulente et violente, d´un bout de terre française en Amérique du Sud. De fait, la Guyane est souvent mal connue et rarement comprise. Cette terre de contrastes, d´extrêmes et de richesses variées mérite pourtant que l´on s´y intéresse pleinement. Cette perle de paix dans une région de misère et de violences offre à qui y consent quelque attention mille trésors. L´ouvrage du Commissaire Capitaine Romain Petit est une excellente introduction à la Guyane. Fruit d´un travail personnel remarquable, il aborde tous les domaines avec passion et une grande objectivité. Sans tabous, l´auteur y traite de l´histoire, de la politique, du rôle des syndicats, du port spatial européen et des enjeux de défense.

    Sur commande

empty