Nouveau Monde

  • Le 21 mai 1944, Mendel Szkolnikoff, un juif détenteur d'un passeport allemand et d'une autorisation de circuler dans les territoires occupés par la Wehrmacht, est retrouvé calciné à proximité de Madrid, en Espagne. Il s'agit du plus gros trafiquant de l'Occupation, pour le bénéfice de la SS. Avant la guerre, il a été arrêté pour diverses escroqueries à Paris. Point sur l'affaire Szkolnikoff.

    Sur commande
  • Assassinats de dirigeants étrangers, coups d'État, trafic d'armes et de drogues, soutien à des groupes terroristes ou à d'anciens nazis, détentions abusives et tortures, expérimentations d'armes chimiques. Depuis sa création, la CIA n'a cessé de multiplier les infractions à la loi. Elle déclassifie une partie de ses archives allant jusqu'en 1973, arguant que les dérapages de la guerre froide sont aujourd'hui révolus. Ce livre montre qu'il n'en est rien.
    Pour la première fois, cet ouvrage dresse un bilan aussi exhaustif que possible des méthodes douteuses de l'Agence, des origines à nos jours. Il reproduit les archives permettant d'approcher la vérité : témoignages d'acteurs directs, mémos confidentiels, rapports de commissions d'enquête.
    On trouve ici de nombreuses anecdotes inédites sur des épisodes que l'on croit connaître (comme l'assassinat d'Allende au Chili ou les tentatives de meurtre contre Fidel Castro), mais aussi des révélations sur les activités plus ou moins adroites de la CIA en France. On apprendra enfin le rôle exact de l'Agence dans les trafics de drogue, la finance
    internationale ou l'essor d'Al Qaïda. Au total, plus de vingt dossiers explosifs forment l'image la plus complète de cette sombre histoire.

  • Edouard Calic met en lumière ce que fut l'action réelle de Heydrich, ancien officier de marine distingué par Himmler et mis à la tête du SD, le service de sécurité de la SS. Il joua un rôle important dans l'organisation de l'appareil concentrationnaire nazi et fut l'un des concepteurs de la Solution finale et de l'extermination des Juifs.

    Indisponible
  • "Le conflit qui a opposé Israël et l'Égypte en 1956 a pour toile de fond la crise de Suez, faisant suite à la décision du président Nasser de privatiser le canal et de fermer aux transports israéliens l'accès à la mer Rouge.
    Au cours d'une campagne qui durera huit jours, l'opération ­« ­Kadesh », menée par les troupes israéliennes sous le commandement de Moshe Dayan, lance une offensive contre les forces égyptiennes le 29 octobre.
    Au même moment, les troupes franco-britanniques entrent en guerre contre l'Égypte dans le but de contraindre Nasser à revenir sur sa décision.
    Pour Israël, ce conflit, appelé aussi « campagne du Sinaï » a pour objectif la résolution de trois problèmes : empêcher l'activité terroriste (avec l'infiltration en Israël de fedayin provenant d'Égypte), rétablir la liberté de navigation, et enfin détruire les infrastructures égyptiennes dans le désert du Sinaï (pouvant servir la logistique égyptienne dans une attaque contre Israël).
    Dans ce journal de campagne, Moshe Dayan, alors chef des opérations, décrit le contexte politique qui mène au conflit, il dévoile les tractations politiques secrètes (notamment les achats d'armes à la France lors d'une visite à Paris), les offensives au jour le jour, les décisions d'intervention, les objectifs qui motivent sa stratégie, ses plans d'action, ses choix, ses erreurs, ses succès. "

    Sur commande
  • Il n'est pas donné à tout le monde d'accompagner Alexandre Dumas sur les barricades de juillet 1830, de suivre la naissance de La Comédie humaine ainsi que Balzac et ses personnages dans le Paris pré- haussmannien ou de pénétrer avec Chateaubriand dans le salon de Mme Récamier. Cet ouvrage propose aussi de suivre les pas de Zola et Proust défendant Dreyfus, sur les traces des poètes de la butte Montmartre au début du siècle, puis des écrivains américains venus après-guerre chercher la liberté et la gloire.
    Cet ouvrage original et unique redonne vie à des au- teurs en se rendant dans les demeures, les quartiers, les cafés, etc., qu'ils ont fréquentés et où ils ont fait vivre leurs héros. Se déroulent alors sous nos yeux l'histoire littéraire et la grande Histoire, que l'on igno- rait et qui, bien sûr, éclaire notre présent.
    À mi-chemin entre guide pratique et livre d'histoire(s), ce livre offre de (redécouvrir) le Paris des écrivains à travers cinquante « balades » qui mêlent l'anecdo- tique à des récits solidement documentés.

    Sur commande
  • Paru en 1716, le traité de François de Callières (1645-1717) est un classique de l'art de négocier, à l'origine de théories contemporaines de la diplomatie et de la négociation. L'auteur propose sa conception sur le désordre du monde et le remède que la négociation peut lui apporter. Il décrit les qualités que doit posséder le négociateur.

    Indisponible
  • Comment la France a-t-elle perçu la montée du péril nazi dans les années 1933-1939 ? Cette question a longtemps été négligée par l'historiographie.
    Les responsables français avaient-ils une perception claire des intentions d'Hitler et de ses capacités militaires ? Ont-ils fait bon usage des rapports de leurs services secrets ?
    L'historien britannique Peter Jackson a entrepris, le premier, de répondre à cette question-clé dans cet ouvrage qui a fait date dès sa première parution en anglais. Il raconte les missions d'espionnage français en territoire allemand et reconstitue la façon dont les services français ont évalué les forces et les menaces allemandes.
    Il démontre que le travail de ces services était très efficace, avec une évaluation exacte des plans alle- mands dès avant l'Anschluss ; mais leurs rapports furent le plus souvent négligés par les politiques et les diplomates qui jugeaient Hitler dans la continuité de ses prédécesseurs.
    Ce n'est qu'après Munich que la menace nazie les préoccupa réellement.

    Sur commande
  • Un  regard  stupéfiant  et  inédit  sur  la  face  cachée  des  guerres  depuis  les  origines.

    Des  champignons  hallucinogènes  au  LSD,  du  coca  à  la  cocaïne,  des  amphétamines  à  l'ecstasy,  cet  ouvrage rigoureusement  documenté  et  très  complet  couvre  toute  l'histoire  des  guerres,  depuis  Homère  jusqu'aux  conflits  actuels au  Moyen-Orient.  Il  démontre  que  les  soldats  de  toutes  époques  et  de  toutes  civilisations  ont  très  souvent  eu  recours aux  drogues  et  alcools,  de  leur  initiative  individuelle,  ou  de  façon  organisée  par  les  hiérarchies.  Si  l'usage  de  drogues  par les  GI's  américains  au  Vietnam  ou  les  nazis  pendant  le  second  conflit  mondial  était  déjà  documenté,  Kamienski  élargit  de façon  spectaculaire  le  tableau  un  dévoilant  une  pratique  quasi  universelle,  des  Vikings  aux  armées  high  tech  du  futur.

    Le  but  ?  Vaincre  la  peur,  doper  les  guerriers  au  combat,  supporter  le  manque  de  sommeil,  surmonter  la  dépression.
    Aujourd'hui,  en  toute  légalité,  les  laboratoires  (y  compris  français)  préparent  les  drogues  du  futur  qui  permettront  de réguler  le  sommeil  (rester  parfaitement  efficace  aux  commandes  d'un  hélicoptère  pendant  quarante  heures  d'affilée), supprimer  les  syndromes  post-­-traumatiques  coûteux  pour  l'armée  et  la  société,  mais  aussi  droguer  l'ennemi  à  son  insu pour  l'amener  à  renoncer  au  combat.  Des  perspectives  bien  réelles  qui  ouvrent  de  nombreuses  questions  éthiques  et philosophiques.

    Une  histoire  vraie  qui  ressemble  dans  certains  épisodes  à  du  Tom  Wolfe  ou  du  Hunter  Thompson.

    Un  ouvrage  appelé  à  devenir  un  classique  incontournable  sur  la  question.  

  • La  Seconde  Guerre  mondiale  a  été  marquée  par  le  développement  des  forces  spéciales  et  des  actions commandos  chez  tous  les  acteurs  du  conflit  :  cette  guerre  non  conventionnelle  faite  de  «  coups  de main  »  à  l'intérieur  des  lignes  ennemies  a  souvent  joué  un  rôle  crucial,  jusqu'à  renverser  des  rapports de  force  qui  semblaient  inéluctables.
    Pour  la  première  fois,  un  ouvrage  francophone  offre  un  point  de  vue  d'ensemble  sur  cette  «  guerre dans  la  guerre  »  à  travers  trente  des  plus  spectaculaires  opérations  commandos  conduites  sur  tous  les fronts,  analysant  succès  et  échecs.
    Tous  les  groupes  sont  ici  présentés,  des  plus  fameux  (SAS  britanniques,  FFI  français,  Spetsnatz soviétiques,  hommes  torpilles  du  prince  Borghese,  commando  Otto  Skorzeny.)  aux  plus  méconnus (commandos  skieurs  finlandais,  norvégiens,  résistants  grecs,  commandos  japonais,  Chindits.).

  • Secrètes et le paranormal. Pour la première fois, la vie d'Adolf Hitler est ici racontée du point de vue de cette passion. Nous le découvrons, jeune artiste à Vienne et membre d'un ordre néo-templier qui prêche la violence, la haine de l'Église et des Juifs.
    Après la guerre de 1914-1918, ancien combattant, il rencontre un journaliste adepte du satanisme qui deviendra son mentor et un théoricien du national-socialisme. Il découvre la mystérieuse société de Thulé, païenne et raciste, qui prône l'éradication des Juifs et des Gitans, et qui veut dominer le monde par la connaissance des grands secrets de l'histoire. Son symbole, la croix de Wotan, préfigure la croix gammée.
    Les maîtres de Thulé vont manipuler Hitler, jeune homme déséquilibré et marginal pour servir leurs ambitions. Ils organisent des cérémonies magiques où il devient l'orateur-clé. Poussé par son cercle d'illuminés, nourri de magie et d'astrologie, Hitler devient une figure publique à travers le Parti national-socialiste. Après un séjour en prison, il vit entouré de mages et commence à exercer sa fascination sur les foules allemandes.
    Une fois au pouvoir, il se débarrasse de ses anciens mentors, interdisant même les sociétés secrètes en 1937. Toutefois, il continue à consulter Karl Ernst Krafft, un astrologue réputé, et il crée un comité d'astrologues pour orienter la propagande nazie. N'ayant pu prédire la trahison de Hess en 1941, Krafft sera déchu et interné à Buchenwald, en même temps qu'une centaine de voyants. Il reste à Hitler son médecin personnel, un charlatan, ancien de Thulé.

  • Voici  une  introduction  inattendue  aux  guerres  menées  par  Jules  César,  commentées  d'un point  de  vue  militaire  par  un  autre  grand  général,  Napoléon  Bonaparte.  L'auteur  compare  la tactique  militaire  du   I er  siècle  avant  J.-­-C.  avec  celle  du  début  du   XIX e  siècle,  avec  tous  les changements  qu'ont  apporté  les  progrès  techniques  dans  l'armement  et  l'équipement.  Les campagnes  de  la  guerre  des  Gaules  sont  racontées  d'une  façon  stimulante  (avec  les  noms actuels  des  lieux  et  des  villes).  C'est  l'oeuvre  d'un  militaire  érudit  plus  que  d'un  historien  pur, mais  c'est  un  point  de  vue  original.  On  retrouve  chez  les  deux  stratèges  les  mêmes  qualités  de concision  et  de  clarté.

    Cet  ouvrage  classique  fut  particulièrement  populaire  à  la  fin  du   XIX e  et  au  début  du   XX e  siècle avant  de  subir  une  éclipse  injustifiée.  Le  voici  à  nouveau  disponible  dans  une  édition commentée.

    Sur commande
  • 1932. Dans la salle de bains d'un hôtel bruxellois, un espion français photographie les premiers documents décrivant une nouvelle machine à coder a priori inviolable : Enigma. Une machine que s'apprêtent à adopter les services secrets alle- mands. Quelques mois plus tard, avec l'aide des Français, un groupe de mathématiciens polonais entreprend de percer à jour le fonctionnement complexe de la machine.
    1940. Après la défaite française face aux nazis, les Français et les Polonais transmettent leurs trouvailles aux Britanniques.
    A Bletchley Park se déploie alors une gigantesque entreprise de décodage dont va dépendre l'issue de la guerre.
    1942. Sous le nez des Allemands, à Vichy même, Français et Polonais continuent leurs efforts de décodage. La Gestapo est à leurs trousses et le MI-6 a pour priorité absolue de les exfiltrer. Pendant ce temps dans l'Atlantique, les U-Boote al- lemands mènent une traque dévastatrice contre les navires américains qui ravitaillent la Grande-Bretagne en armes, vivres et marchandises. Si on ne réussit pas très vite à déco- der les messages de la Marine allemande, le Royaume-Uni ne tiendra pas.
    A Bletchley Park, l'un des cerveaux les plus brillants de l'his- toire scientifique, Alan Turing, va apporter une contribution décisive...
    Passionné par l'histoire de son oncle, Dermot Turing a obtenu l'ouverture exceptionnelle des archives de la DGSE française sur Enigma, ainsi que des services britanniques et polonais.
    Pour la première fois, est ici racontée l'histoire complète d'Enigma : celle d'un extraordinaire passage de relais entre espions, scientifiques et militaires de trois pays.

    Sur commande
  • Récit historique des tromperies mises en oeuvre par les deux camps dans quelques-uns des épisodes de la Seconde Guerre mondiale révélant les recettes et la minutie des hommes ayant conçu ces opérations.

  • Désemparée,  le  sourire  composé,  Jacqueline  Bouvier  Kennedy  assiste  aux  cérémonies  d'investiture  de  son  mari, John  Fitzgerald  Kennedy.  Même  en  ce  jour  historique,  Jack  lui  a  été  infidèle.  Contre  vents  et  marées,  elle  va mener  l'éducation  de  ses  enfants,  restaurer  et  donner  le  statut  de  musée  à  la  Maison-­-Blanche,  forger  l'éclat  de  la présidence  tandis  que  son  mari  transformera  la  piscine  du  sous-­-sol  en  lieu  de  débauche.  À  Dallas,  22  novembre 1963,  à  12h30  sa  vie  bascule  dans  l'atrocité  de  l'assassinat.  Elle  va  désormais  installer  et  défendre  le  mythe,  le bref  et  éclatant  moment  de  Camelot.
    Jacqueline  Bouvier  Kennedy  a  laissé  des  énigmes,  elle  n'a  pas  écrit  ses  mémoires,  elle  recevait  les  personnalités influentes  sans  connaître  les  rouages  de  l'administration,  la  politique  ne  l'intéressait  pas,  l'absence  de  culture l'embarrassait  en  public.  Les  mystères  de  sa  vie  suscitent  encore  aujourd'hui  la  curiosité.
    Quelles  étaient  ses  attaches  avec  la  France  où  elle  a  vécu  pendant  ses  études,  et  ses  liens  avec  des  Français illustres  comme  André  Malraux  ?  Quelle  était  sa  relation  avec  Bobby  ?  Il  briguait  la  présidence,  elle  lui  apportait son  soutien,  l'avenir  politique  du  clan  Kennedy  reposait  sur  elle.  Comme  son  frère,  il  a  été  assassiné.  Pourquoi avoir  réalisé  un  test  en  paternité  de  sa  fille  Caroline  avec  l'acteur  William  Holden  ?  Pourquoi  Jacqueline  a-­-t-­-elle épousé  Aristote  Onassis  alors  que  le  rôle  de  veuve  de  l'Amérique  lui  allait  si  bien  ?  Pourquoi  n'était-­-elle  pas  à  ses côtés  le  jour  de  sa  mort  ?
    La  biographie  de  Jacqueline  Bouvier  Kennedy  Onassis  se  heurte  à  bien  des  ragots.  Ce  travail  d'historienne  nourri d'archives  et  de  nombreux  témoignages  s'efforce  d'établir  les  faits  avérés,  connus  ou  méconnus.  Ils  sont exceptionnels,  nul  besoin  d'en  fantasmer  d'autres.  Et  il  tente  d'expliquer  comment,  au  fond  d'elle-­-même,  une femme  toute  simple  rêvant  de  grand  air  sur  un  nuage  de  dollars,  a  pu  traverser  une  vie  semée  d'épreuves mortelles  sans  se  briser.

    Sur commande
  • L'incroyable année 1979 a vu se succéder des événements qui ont changé le cours de notre histoire : révolution iranienne, accords de camp david, prise d'otages de la mecque et de l'ambassade américaine à téhéran, et enfin, invasion soviétique de l'afghanistan.
    Voici comment, pendant cette période, la france a cru pouvoir manipuler l'ayatollah khomeiny et prendre en iran la place des américains, comment le mossad a organisé, en pleine révolution islamique, l'exode clandestin de dizaines de milliers de juifs iraniens, et comment le royaume saoudien a fait appel au gign français pour libérer les lieux saints de l'islam occupés par des terroristes avec, à la clé, une récompense inattendue.
    On lève ici le voile sur les complicités occidentales qui ont permis au pakistan, bien avant l'iran, de mettre sur pied le premier programme nucléaire islamique et l'on découvre de quelle manière les services de renseignement saoudiens et pakistanais ont organisé les réseaux de financement et d'armement d'intégristes prêts à se retourner contre l'occident. les services secrets de tous bords - cia, sdece, mossad.
    - et les présidents carter et giscard d'estaing ont joué dans cette époque agitée un rôle crucial et parfois trouble, entraînant une série de réactions en chaîne. en quelques mois, le moyen-orient a basculé, et le monde entier avec lui, favorisant l'avènement d'un islamisme radical aujourd'hui florissant.

    Sur commande
  • Cet  ouvrage  classique,  longtemps  resté  indisponible,  retrace  l'essor  des  cités  médiévales entre  le   X e  et  le   XII e  siècles,  dont  il  attribue  l'origine  à  l'essor  du  commerce.  Il  décrit  le  rôle  clé de  la  classe  moyenne  urbaine  dans  le  développement  d'un  système  économique  et  d'une culture  modernes.

    C'est  la  première  grande  oeuvre  du  médiéviste  belge  Henri  Pirenne,  dans  laquelle  il  affirme  sa thèse  centrale  sur  l'Europe  médiévale  :  ce  n'est  pas  l'invasion  des  tribus  germaniques  qui  a détruit  la  civilisation  de  l'Antiquité,  mais  plutôt  la  rupture  du  commerce  méditerranéen  du fait  des  conquêtes  arabes  au   VII e  siècle,  provoquant  le  déclin  des  cités  antiques.

    Sur commande
  • Engagées en première ligne dans la politique de contrôle et d'exclusion du gouvernement de Vichy, la gendarmerie et la police devaient plus que toute autre institution affron- ter le cruel dilemme : « servir face à l'ennemi ou servir l'ennemi ». Une partie des gendarmes et des policiers ont appliqué les ordres par vice, par fanatisme, par discipline, par antisémitisme, par aveuglement, par indifférence, par peur ou par intérêt. Mais nombreux sont ceux qui ont aidé à dissimuler des armes, à faire passer la ligne de démar- cation ou la frontière à des Juifs, à cacher des résistants et autres fugitifs, à faire libérer certains, etc. Même s'ils n'ont pas rejoint un réseau ou un mouvement de résistance, leur activité ne doit pas être oubliée, car elle a permis de sauver des vies. Or cette histoire-là est totalement ignorée. Déso- béir aux ordres, pour un gendarme ou un policier, c'est aller à l'encontre de toute sa formation initiale. Une attitude d'autant plus difficile à adopter en période de guerre et d'occupation. Mais ce livre démontre qu'il était possible de refuser d'obéir aux ordres de Vichy ou des Allemands.
    Face à une histoire traditionnelle, qui met en avant l'acti- vité des policiers ou des gendarmes qui ont appliqué avec un zèle excessif les lois et les ordonnances, il convient de « remettre les pendules à l'heure » et de révéler une autre histoire, celle des gendarmes et des policiers qui ont risqué leur vie pour secourir d'autres personnes. Cette fresque sans concession ni-faux semblant, basée sur de nombreux documents d'archives étudiés par l'auteur depuis une dizaine d'année, met à mal nombre d'idées reçues.

    Sur commande
  • Surnommé par ses biographes « l'homme le plus dangereux d'Europe », Otto Skorzeny fut un des hommes de main favoris d'Hitler et reste l'officier commando allemand le plus médaillé et le plus réputé de la Seconde guerre mondiale, pour ses actions d'éclat audacieuses comme le rapt de Mussolini tombé aux mains des insurgés royalistes en 1943, ou pour son coup de main contre le régent hongrois l'amiral Horthy qui s'apprêtait en 1944 à signer une paix séparée avec Staline.
    Il s'illustre également lors de la bataille des Ardennes avec un commando déguisé en soldats américains qui s'infiltre dans les rangs alliés et vole des tanks Sherman :
    La rumeur se répand d'un projet d'assassinat contre Eisenhower qui oblige ce dernier à rester confiné dans ses quartiers pendant des semaines.
    Jouissant d'un grand prestige auprès des officiers alliés, il est rapidement libéré après la guerre, sans doute parce qu'il accepte de coopérer avec la CIA.
    Il s'installe en Espagne et on lui prête de nombreuses activités :
    Aide à l'évasion d'anciens nazis en Amérique du sud, trafics en tous genres.
    Ce que l'on ignorait et que vient de révéler un article paru dans Sang-­-froid n°2 (juin), c'est que Skorzeny accepta également de travailler pour le Mossad et de tuer des scientifiques allemands travaillant pour l'Égypte à un projet de missiles contre l'État hébreu.
    Indisponibles depuis plusieurs décennies, voici enfin rééditées les mémoires de guerre de ce personnage hors du commun.

  • Reines, courtisanes, religieuses, geishas, mères de famille, intellectuelles, prostituées, travailleuses, féministes... Cet ouvrage sans équivalent réunit les meilleurs spécialistes des femmes pour nous raconter leur véritable histoire.
    Dans l'Athènes ou la Rome antiques, en France durant le Moyen Âge ou la Révolution, dans le Japon du XVIIIe, le Paris du XIXe ; dans les palais, les foyers, les couvents, au travail, pendant la guerre, dans la rue pour défendre leur cause, les auteurs déconstruisent les idées reçues qui nous imprègnent encore.
    Loin de l'image idyllique d'une marche irrésistible vers l'émancipation, leurs textes mettent en évidence les différentes phases de cette évolution, mais aussi les freins et les retours en arrière - pas toujours là où on les croit. Du temps du silence à celui de l'égalité se dessine ainsi une histoire des femmes qui est avant tout celle d'un combat jamais terminé. Les plus grands historiens et historiennes nous en offrent ici un panorama inédit et extrêmement vivant.

    Sur commande
  • La décolonisation de l'Afrique a été synonyme, pour la France gaullienne, de lutte anticommuniste et de défense de son domaine réservé. En 1960, le Congo devient le point de fixation de la guerre froide. Face aux Américains, aux Soviétiques et à la Tricontinentale (organisation regroupant les forces anti-impérialistes d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine), la France entend mener sa politique depuis Brazzaville.

    Dès la fin des années 1950, le SDECE prépare sa politique africaine en vue des indépendances. Mais même les services secrets ne peuvent pas tout se permettre : c'est là que les « barbouzes » entrent en scène, pour assumer cet illégalisme d'État. Leur passé importe peu, seules leurs compétences anticommunistes constituent le critère de sélection. La liberté d'action et le pouvoir des « barbouzes » a un revers : la République française niera officiellement avoir eu connaissance de leurs agissements. Et pour cause, ils constituent la face cachée de l'histoire de France depuis la Libération : ce sont d'anciens épurés, des employés des officines clandestines de la IVe République, des activistes des complots du 13 mai 1958 (putsch d'Alger), des collaborateurs de Foccart ou des agents clandestins du SDECE.

    Indisponible
  • Il fallait sans doute le recul des ans, et celui de l'observateur étranger, fin connaisseur de la France, pour obtenir tant d'informations inédites et produire une biographie de François Mitterrand qui fasse à ce point référence.
    Correspondant de la BBC à Paris pendant les années Mitterrand, Philip Short brosse le portait d'un homme aux talents et défauts exceptionnels, un esthète machiavélien qui pendant ses deux mandats a conduit la France dans la modernité.
    Homme de contradictions, il fut à la fois leader d'un mouvement de résistance et décoré par Vichy ; jeune parlementaire conservateur, il devint le leader incontesté de la Gauche unie. Imposant les communistes au gouvernement, il fut le fossoyeur du PCF. Féroce opposant à De Gaulle et à la constitution de la Ve République, il sut à merveille user du système institutionnel et s'inscrire dans une forme d'héritage gaullien...
    Tout cela en arrivant à gérer une vie privée extraordinairement compliquée.
    Biographe réputé, toujours à bonne distance de son sujet, Philip Short apporte de nombreux détails inédits sur sa gestion des « deux familles », ses maîtresses, son rapport ambigu à l'argent et aux amis riches. Grâce aux archives américaines et britanniques, il dévoile également de nombreux épisodes jusqu'ici inédits de ses relations avec Reagan, Thatcher, Kohl, Gorbatchev...
    Cette biographie menée d'une plume alerte a été saluée par la presse anglo-saxonne et s'impose déjà comme une référence.

    Sur commande
  • Pour  la  première  fois,  un  ouvrage  de  référence  présente  l'état  des  savoirs  sur  toutes  les interventions  extérieures  de  l'armée  française  dans  le  monde.  Chaque  zone  de  conflit  ou d'opération  humanitaire  est  présentée  dans  sa  globalité  puis  chaque  opération  fait  l'objet d'une  notice  sur  les  causes  et  conditions  de  l'intervention,  la  conduite  des  opérations,  les conséquences.  Des  notices  thématiques  permettent  de  traiter  des  armements  («  drones  », «  Mirage  IV  »)  de  la  logistique  («  Blessés  »)  ou  d'aspects  plus  politiques  («  Droit d'ingérence  »,  «  Renversement  de  chef  d'Etat  »).  L'ensemble  rédigé  par  une  cinquantaine  de spécialistes  offre  une  référence  sans  équivalent  en  Histoire  militaire.

    Avec  un  index  des  morts  en  opérations  et  un  index  des  soldats  et  officiers  cités  dans l'ouvrage.

    Sur commande
  • L'efficacité policière est devenue un enjeu politique et électoral majeur dans une démocratie en proie à l'angoisse sécuritaire. Combinant histoire longue et histoire immédiate, ce livre propose la première synthèse globale des polices sur trois siècles, couvrant leurs principales missions : l'ordre public, la police criminelle et la police politique.
    De la création de la lieutenance de police par Colbert et Louis XIV en 1667 au récent rattachement de la gendarmerie nationale au ministère de l'Intérieur, en passant par la création de la Police Nationale par Vichy au printemps 1941 et le rattachement de la préfecture de police à la Police Nationale par de Gaulle en 1966... tout montre l'attention extrême de tous les régimes pour un instrument qui semble inséparable du politique.
    Malgré l'image courante d'une institution purement étatique et centralisée, l'ouvrage s'attache à décrire un monde pluriel, traversé de concurrences séculaires entre le privé et le public, le local et le national (voire l'inter- national), le civil et le militaire, les amateurs et les professionnels.
    C'est l'histoire de toutes ces polices, de leurs rapports délicats avec le pouvoir, de leurs réformes et de leurs missions, des fantasmes et des sentiments contradictoires qu'elles suscitent qui constitue l'objet de cet ouvrage sans précédent.

    Sur commande
  • Commandant en chef des forces alliées en Europe depuis le Débarquement jusqu'à la chute du régime d'Hitler, le général Eisenhower livre son témoignage sur la Seconde Guerre mondiale. Il raconte la préparation des opérations du Débarquement, l'organisation des ravitaillements, les mouvements de troupes des Carpates à Gibraltar, de l'Atlantique à Mourmansk.

    Indisponible
empty