Pauvert

  • Chez le même éditeur poemes je voudrais pas crever romans l'herbe rouge suivi de les lurettes fourrées l'ecume des jours theatre les bâtisseurs d'empire, le goûter des généraux l'equarrissage pour tous le dernier des métiers aux editions de la jeune parque chroniques de jazz trouble dans les andains en avant la zizique

    Sur commande
  • Mouvement des " citoyens du monde (garry davis) et prend part à de nombreuses manifestations publiques, publication de martinique, charmeuse de serpents, ouvrage écrit en collaboration avec le peintre andré masson. 1952: polémique avec camus à propos de la révolte. 1953: publication de la clé des champs. 1956: fondation de la revue " le surréalisme, même ". prise de position contre l'intervention soviétique en hongrie. adhésion au comité des intellectuels contre la poursuite de la guerre en afrique du nord. 1960: breton signe parmi les tout premiers le manifeste des 121 sur le " droit à l'insoumission ". 1966: mort d'andré breton. une foule de jeunes gens se rend au cimetière des batignolles.

    Le surréalisme s'est attaqué, s'attaquera aux problèmes qui ne sont éternels que par la peur qu'ils n'ont cessé d'inspirer à l'homme.
    René crevel le temps était aux aurores boréales invisibles dans les salles d'attente du dictionnaire _ tu lançais le manifeste du surréalisme _ comme une bombe explosant en vol de paradisiers faisant le vide dans la basse-cour _ et les éclats atteignaient au passage quelque digne vieillard à trogne d'élégie...
    Benjamin péret ce qui frappe aujourd'hui dans ce texte historique (poisson soluble), c'est une certaine légèreté, _ une légèreté d'élément, qui n'est pas celle de la poésie légère, mais celle de la première montgolfière, et qui comme elle brûle le papier.
    Julien gracq nous ne savons ce qu'est réellement mourir, sinon que c'est la fin du moi _ la fin de la prison. breton plusieurs fois fit éclater cette prison, dilata ou nia le temps et, dans un instant sans mesure, coïncida avec l'autre temps. cette expérience, noyau de sa vie et de sa pensée, est invulnérable et intangible: elle est au-delà du temps, au-delà de la mort, au-delà de nous.
    Octavio paz

    Sur commande
  • Se réveiller tout nu dans une chambre de clinique, où l'on veut vous forcer à faire l'amour avec une très belle fille... l'aventure n'est pas banale. surtout quand on s'appelle rocky, que l'on est la coqueluche des demoiselles et qu'on voudrait se garder vierge jusqu'à vingt ans. le cocktail mis au point par boris vian (alias vernon sullivan) dans ce polar mené à un train d'enfer est tour à tour angoissant et hilarant. soixante ans après la première publication, l'anticipation ne nous paraît pas si fantaisiste...

    Sur commande
  • Récits de la soif ; de la dépendance à la renaissance Nouv.

    À la croisée de l'essai et des mémoires, Récits de la soif est un témoignage fascinant sur l'alcoolisme, le chemin vers la sobriété et leurs représentations. Prodigieuse érudition et plume acérée dignes d'une Susan Sontag ou d'une Joan Didion sont les ingrédients de cette cure salutaire.
    Quel point commun entre Billie Holiday et Stephen King ? Entre Amy Winehouse, Marguerite Duras et l'auteure de ce livre ? L'art - l'art et l'addiction.
    Après ses Examens d'empathie, Leslie Jamison se penche sur les liens entre écriture et toxicomanie, en commençant par sa propre expérience. De sa première gorgée de champagne au délitement de sa vie de jeune adulte, Leslie Jamison livre un témoignage sincère sur l'emprise de l'alcool et son chemin vers la sobriété. Elle met en regard sa propre trajectoire éthylique avec celles de femmes et d'hommes de lettres tels que Raymond Carver, William Burroughs, Jean Rhys et David Foster Wallace, déboulonnant page à page le mythe de l'ivresse inspirée. Ce choeur de voix dessine les contours d'un récit commun qui en dit autant sur les toxicomanes que sur la société qui, selon la couleur de leur peau, leur origine sociale ou leur genre, réécrit leurs histoires.
    À la croisée de l'enquête socio-littéraire et des mémoires, le nouveau livre de l'héritière de Susan Sontag et de Joan Didion est un témoignage fascinant ainsi qu'une somme d'une prodigieuse érudition sur l'addiction, et, plus encore, une cure collective salutaire.

    Sur commande
  • "L'Histoire de l'oeil" sans doute le premier livre de Georges Bataille, a été publié en 1928 sous le nom de Lord Auch. Le "Plan d'une suite de l'histoire de l'oeil" a paru pour la première fois dans l'édition de 1967.

    Sur commande
  • PREFACE DE PATTI SMITH"Le ciel s´est éloigné d´au moins dix mètres." Ainsi débute ce livre culte, récit de la cavale d´une jeune fille de dix-neuf ans évadée de la prison où un vol l´a conduite et qui, dans sa fuite, s´est brisé un os du pied nommé astragale. La route d´Anne croise celle de Julien, qui deviendra l´amour de sa vie. Il parle comme elle le langage des prisons et va l´aider à échapper aux autorités qui la traquent. De planque en planque, de rencontre en rencontre, la mineure en cavale lutte au prix de toutes les audaces pour sa fragile liberté. Quoi qu´il en coûte, chaque rayon de soleil est à prendre.Anne, c´est Albertine Sarrazin (1937-1967), qui, avec ce livre paru en 1965, a fait découvrir à des milliers de lecteurs son style mêlant verdeur de l´argot, trouvailles poétiques et humour. Le destin scandaleux d´Albertine est devenu cette oeuvre romanesque dont la vitalité littéraire défie le temps. Au point que quarante-six ans plus tard, fin 2011, alors qu´elle vient elle-même de publier un livre, Patti Smith parvienne à convaincre son éditeur, New Directions, d´en rééditer la version anglaise devenue introuvable, et se propose de rédiger une préface à ce roman qu´elle désigne comme son préféré. Cette publication prévue en 2013 devrait être accompagnée de nombreuses autres dans différentes langues. Vitalité cinématographique, aussi, puisque longtemps après une première adaptation en 1969, Brigitte Sy en acquiert les droit en 2009, avec Leila Bekthi et Reda Kateb au casting.

    Sur commande
  • Sur commande
  • Guillaume Apollinaire a écrit deux romans érotiques. Les Onze mille Verges sont infiniment plus célèbres que Les Exploits d'un jeune Don Juan, dont les éditions sont aussi beaucoup plus rares. C'est peut-être parce que les thèmes et la manière dont ils sont traités sont tellement différents dans les deux livres, que l'on a longtemps hésité à les croire du même auteur. La truculence, l'énormité et parfois la violence du premier, font place ici à la fraîcheur et à la naïveté de l'érotisme adolescent.

    Dans sa préface, le professeur Michel Décaudin restitue définitivement et magistralement Les Exploits d'un jeune Don Juan à Guillaume Apollinaire.

    Sur commande
  • Les onze récits de ce recueil ont été rassemblés par Boris Vian lui-même; leurs nombreuses rééditions ont apporté la preuve de l'importance de cet ouvrage dans son oeuvre.
    Onze récits où se conjuguent l'émotion, la verve, la fantaisie, la tendresse et la saine insolence de Vian.

    Sur commande
  • Locus solus

    Raymond Roussel

    Sur commande
  • >Boris Vian Elles se rendent pas compte Que Gaya s'apprête à en épouser un autre, Francis, son ami d'enfance et amoureux d'occasion, aurait peut-être pu l'admettre à la rigueur. Mais que le fiancé lui fournisse de la drogue, non !
    Surtout qu'il appartient à une drôle de bande, ce fiancé. Et qu'en plus il n'aime pas les filles. Et là, ça devient carrément louche. Parce qu'elle est d'une famille très riche, la petite Gaya.
    Alors il fonce, Francis. Beaucoup de bagarres, pas mal de sexe, quelques morts.
    Il faut ce qu'il faut : sans ça, elles se rendent pas compte !
    Un «Vernon Sullivan» percutant, qui classe sans conteste Boris Vian parmi les classiques du polar noir.

     

    Sur commande
  • " il n'est pas dans mon intention, en présentant aujourd'hui cette variation sur saint-germain-des-prés, d'épuiser la somme des commentaires que l'on pourrait faire sur ce quartier de paris devenu brusquement vers 1947 un des pôles d'attraction du " monde intellectuel " (sic) ou plus simplement du public. ce n'est pas que le recul manque, car on prend le recul qu'on veut; c'est plutôt qu'il faudrait alors faire oeuvre d'historien véritable, et que je ne m'en reconnais ni les capacités ni la patience. " en 1950, boris vian remanie son texte, destiné à l'origine à la collection des guides verts publiés par les éditions toutain, et en fait un ouvrage retraçant avec brio et légèreté le quartier de saint-germain-des-prés des années d'après-guerre.

    Le manuel présente saint-germain-des-prés qui vit fleurir les nouveaux courants de la littérature moderne, du théâtre, de la chanson, du cinéma, des arts plastiques, de la danse, de la philosophie, de la photographie, de la musique contemporaine.

    Tous les amoureux du jazz se rencontraient dans les caves; tous ceux qui avaient en commun une furieuse envie de vivre se rencontraient à saint-germain-des-prés.

  • Sur commande
  • Sur commande
  • Sur commande
  • La doublure

    Raymond Roussel

    Sur commande
  • Clandestins pendant un demi siècle, puis authentifiés mais écartés des publications officielles par ses héritiers eux-mêmes, les deux romans " libres " d'Apollinaire, Les onze mille verges et Les exploits d'un jeune Don Juan, n'en comptent pas moins parmi ses meilleurs textes, particulièrement Les onze mille verges, que Picasso tenait pour le meilleur livre qu'il ait jamais lu.

    Voici que s'y ajoutent, réunies pour la première fois et pour la première fois sorties de la clandestinité, les Poésies libres, qui ne procureront pas moins de plaisir aux fidèles d'Apollinaire et aux amateurs de poésie et d'humour.

    Michel Décaudin a préfacé et annoté cette édition.

    " Une énorme et suberbe obscénité " André Pieyre de Mandiargues " Les onze mille verges, le texte pornographique bien connu d'Apollinaire, est un roman où la drôlerie le dispute à l'obscénité. Ce qui fait son originalité et sa supériorité par rapport aux autres livres de ce genre, c'est la constante invention verbale dont fait preuve Apollinaire ".
    Times Literary Supplement LES EXPLOITS D'UN JEUNE DON JUAN " Les Exploits d'un jeune Don Juan... se caractérisent cette fois par une naïveté et une fraîcheur adolescente, s'opposant à l'hénaurme et au grotesque truculent du premier (Les Onze Mille Verges).
    Les Nouvelles Littéraires " Jean Jacques Pauvert se flatte, avec raison d'ailleurs, de rééditer Les Exploits d'un jeune Don Juan de Guillaume Apollinaire que je préfère, personnellement, aux Onze Mille Verges, sans doute parce que je le trouve beaucoup plus troublant, même s'il est moins délirant ".
    Jacques Sternberg, Le Magazine Littéraire " Un roman d'initiation amoureuse aussi mêlé que les origines d'Apollinaire, écrit à l'époque où il éditait des érotiques du XVIIIe et XIXe. Et ce n'est pas tant le découvreur de la modernité que l'on reconnait ici, que le classique précieux, fin de siècle qui s'abstrayait dans son obsession de l'ordre ".
    Lire (Belgique)

    Sur commande
  • Boris vian n'aura jamais fini de nous étonner, (ce qui est une raison supplémentaire de ne jamais désespérer). et de même que ses romans sont d'une actualité de plus en plus troublante, de même ses chroniques _ où le jazz est souvent prétexte aux luttes passionnées d'un homme libre _ par leur vivacité, leur ironie et leur amour, ont une jeunesse miraculeusement préservée. réunies en volume, elles ont même un " punch " supplémentaire: c'est qu'on ne lutte jamais assez contre la bêtise, l'ignorance, la méchanceté, et que le bon vian est un pourfendeur infatigable, un polémiste irrésistible, un attaquant sagace et généreux.

    Qu'il parle de l'american way of life, du jazz vivant, " d'un certain " hugues panassié, ou de la presse en folie, c'est toujours avec une fougue, en même temps qu'une paisible fidélité à lui-même et à ses principes, un sens inné du trait qui porte, de l'exemple qui fait mouche.

    Ceux qui connaissent ces chroniques ne manqueront pas d'être attendris, mais toujours étonnés; quant aux autres, ils trouveront là un vin généreux d'une force inaltérée. et quel plaisir rare que celui de la découverte!

    Sur commande
  • Jazz in Paris

    Boris Vian

    En 1948, boris vian est choisi par une radio de new york pour présenter aux auditeurs " amerlauds " le jazz tel qu'il se crée à paris depuis les années trente. pendant près de deux ans, il prend plaisir à enchaîner les disques des jazzmen français ou des groupes franco-américains enregistrés en france. il le fait dans un anglais bien à lui, avec son élan habituel _ variations comiques et stylistiques, jeux de mots bilingues, fantaisie et humour _, mais aussi avec le sérieux du connaisseur pédagogue.

    Voici donc en édition bilingue un (ultime?) complément indispensable aux quelque 1 200 pages de chroniques de jazz déjà publiées du vice-président du hot club de paris. il se révèle toujours, même dans des textes d'une forme convenue, un instructeur aimable et un écrivain brillamment original que chaque titre de jazz peut faire glisser vers les régions fécondes de l'imaginaire.
    Gilbert pestureau

    Sur commande
  • " Il était né révolté comme d'autres naissent avec des yeux bleus. " Philippe Soupault " Tout ce que l'amour et la vie offrent d'ardent, voilà ce qu'il opposait aux aspects burlesques et odieux de la famille et de tous les faux liens sociaux. Il était saintement irreligieux, généreusement satirique, tendrement violent. " Jean Cassou " René Crevel n'avait pas tous les défauts, mais il avait toutes les qualités. Même la beauté. " Paul Eluard " Il a lutté toute sa vie, sans se dégrader dans les méandres de la lutte, lutté contre tout: contre ses microbes, contre l'héritage des siens, contre l'injustice des hommes, contre le mensonge qu'il avait en horreur, contre les besognes auxquelles on voulait les derniers temps le plier sous prétexte de l'entraîner à je ne sais quelle stupide obéissance. " René Char " On le lira de plus en plus et on délaissera les grands noms gonflés de vent de ses aînés qui acceptèrent la pourriture. " Ezra Pound " L'explosion sauvage de mai place la figure de Crevel, cet archange noir, à l'avant-garde de ceux qui n'acceptent pas de vivre divisés contre eux-mêmes. " Alain Clerval

    Sur commande
  • La jeunesse de René Crevel et la genèse du surréalisme sont une même histoire, celle de l'exaspération des refus au sortir de la grande tuerie de 14-18, l'affirmation d'une volonté de transformation du monde, transformation dont l'arme majeure est la dérision.

    Affaibli par la tuberculose, angoissé par les tendances suicidaires, Crevel manifestait cependant, dans le quotidien comme dans ses livres, une volonté de vivre pleinement et librement, qui le portait à refuser et à combattre toute hypocrisie et tout dogmatisme, même quand ils étaient le fait de ses compagnons de route.

    René Crevel s'est donné la mort en 1935, l'âge d'or du surréalisme et la pleine maturité pour cet écrivain de 35 ans. Il laissait derrière lui quelques-uns des livres qui comptent parmi les chefs-d'oeuvre de ce temps.

    Sur commande
  • Trouble dans les Andains a été écrit pendant l'hiver 1942-43. Il devait être édité par les éditions TOUTAIN qui cessèrent leurs activités avant sa publication. Bien qu'y apparaissent les personnages d'Antioche Tambrétambre (Boris Vian) et du Major (Jacques Loustalot) qui figurent dans Vercoquin et le Plancton, il s'agit d'un roman qui n'en est ni un brouillon ni une suite, et qui est resté, jusqu'à ce jour, entièrement inédit.

    Sur commande
  • Babylone

    René Crevel

    Sur commande
empty