Labor Et Fides

  • Pionnier de la justice restaurative aux USA, Howard Zehr présente ici de façon simple ses grands principes.
    Ils reposent sur une confrontation entre l'infracteur et sa victime et de leurs deux communautés respectives, dans le but d'une réintégration sociale des deux protagonistes. Cette démarche représente une façon révolutionnaire et jamais naïve de résoudre les impasses actuelles de la justice contemporaine. Elle s'inspire d'une observation de la manière dont des sociétés non occidentale resocialisent des communautés fragilisées par le crime.
    Elle remet en question la stature démesurée de l'Etat dans la pratique de la justice. Mais loin d'être naïve, la justice restaurative lui assigne un rôle, celui précisément de favoriser les médiations en deçà et au-delà de l'acte pénal. Pour un meilleur recouvrement de la victime et de la société, pour une resocialisation effective du coupable et une pratique plus efficace de la prévention.

    Sur commande
empty