Micro Application

  • Le mouvement d'internationalisation du droit constitutionnel invite à s'interroger sur la démocratie comme composante essentielle du constitutionnalisme.
    Le droit international constitue en effet une contrainte qui pèse sur l'exercice de la démocratie au niveau national. L'influence du droit international sur le droit constitutionnel des États s'exerce tant sur le pouvoir constituant que sur les pouvoirs constitués. Le pouvoir constituant est désormais encadré par le droit international qui parfois impose aux États un modèle d'organisation et dicte l'écriture des normes constitutionnelles.
    Les pouvoirs constitués sont également tenus d'adopter des normes compatibles avec les engagements internationaux de l'État. La pression du droit international en faveur de la démocratie et des droits de l'homme a des répercussions sur la vie politique nationale, sur la désignation des gouvernants notamment, et sur la protection juridictionnelle des droits, grâce aux inspirations extérieures des jurisprudences nationales. Mais cette influence du droit international sur les États ne s'exerce pas sans tensions.
    Le mouvement d'internationalisation du droit constitutionnel se heurte à la souveraineté des États et soulève la question de l'universalisation des standards démocratiques.
    Réciproquement, le constitutionnalisme invite à réfléchir à la démocratisation du droit international.
    Le développement du droit international dans nos sociétés démocratiques conduit les juristes à s'interroger sur les fondements de ce droit et sur les modalités de son fonctionnement.
    La légitimation du système et l'écriture des normes internationales entretiennent des liens étroits avec les concepts constitutionnels traditionnels. Mais ces confluences laissent apparaître des lacunes démocratiques. Il est dès lors nécessaire de penser la démocratie au niveau mondial sur le plan de la légitimité politique mais aussi du fonctionnement institutionnel.

    Sur commande
  • Ces dix dernières années, la fonction publique française a vu son statut général subir d'importantes réformes, et son champ se réduire. La contractualisation individuelle a progressé en son sein, sous l'effet de la « révision générale des politiques publiques » et du droit de l'Union européenne. Cette évolution appelait pour les trente ans du statut général des fonctionnaires à s'interroger sur ces mutations et à remettre en perspective notre modèle de fonction publique.
    Grandes questions en débat du statut général quant au recrutement, à la carrière et à la déontologie des fonctionnaires de l'État et des collectivités territoriales.

    Sur commande
  • Cet ouvrage commence là où les autres livres sur le poker se sont arrêtés.
    Expériences vécues, mathématiques appliquées à ce jeu et puissance de calculs des ordinateurs permettent de créer de nouveaux concepts et stratégies pour le poker de tournoi, en MU, SNG et Satellites. Kill Elky - stratégies avancées vous explique comment appliquer la bonne stratégie au bon moment, vous donne les tactiques les plus appropriées et vous fournit de nouvelles armes pour combattre et vaincre en tournoi, notamment : la fear et fold equity, le jeu à l'équilibre, les facteurs bulle, les stratégies propres aux fins de tournoi, le jeu optimisé en heads-up.
    Kill Elky - stratégies avancées ne traite pas que du jeu pre-flop mais vous accompagne jusqu'à la rivière. Vous découvrirez comment " monter votre tapis" rapidement, traverser les stades intermédiaires du tournoi et optimiser à la perfection votre jeu à la bulle et en table finale. Ce livre a été écrit pour tous ceux qui veulent jouer sérieusement au poker de tournoi, aussi bien en live qu'on-line. Pour les joueurs de cash- game, un chapitre spécial écrit par Mark VOS (vainqueur d'un bracelet WSOP 2007 et spécialiste du jeu online en cash game) les aidera à développer leur jeu en table short- handed.
    Enfin les " add-on " de Bertrand " Elky " Grospellier, double vainqueur EPT-WPT et double champion du monde WCOOP' 2009, fournissent un contenu supplémentaire et exclusif à ce best-seller de la littérature du poker " new school ".

  • Vous rêvez depuis longtemps de devenir propriétaire de votre logement. Mais la route pour y arriver n'est pas toujours un long fleuve tranquille. Vous devrez faire face à de nombreuses interrogations : achetez-vous pour y vivre ou pour investir ? Comment financer votre projet immobilier ? Si vous devez vendre votre logement actuel pour en acquérir un nouveau, comment trouver le juste prix oe
    Toutes ces questions trouveront leurs réponses dans ce guide de l'immobilier !
    Inclus :
    La nouvelle déduction fiscale sur les intérêts des emprunts.

  • Cet ouvrage est le fruit de nombreux enseignements dispensés, notamment, à l'Université de Paris Sud XI, à des étudiants de M1 et M2, orientés prioritairement vers le droit de la comptabilité (Comptabilité Contrôle Audit CCA) et de la finance (Stratégie et Ingénierie Financière - SIF).
      Plus séances de séminaire, que cours magistral et travaux dirigés, l'esprit et le contenu de ce livre s'articulent selon une présentation usuelle en MASTER. D'une part, un versant Théorique, dans lequel le professeur expose, de manière synthétique, à des apprenants n'ayant pas reçu une formation spécialement juridique, les règles de base essentielles et, d'autre part, complément indispensable, un versant Pratique qui permet de se livrer à un travail personnel permettant, par ailleurs, de tester son niveau (exercices corrigés) et sa compréhension de la matière. Cette méthode a fait ses preuves.
      Il fallait également, dans un souci d'efficacité et de simplicité, donner un seul outil renfermant un maximum de règles composant le noyau dur du droit applicable dans l'entreprise, et ne pas renvoyer à multiples ouvrages indépendants et complémentaires. D'où, ici, le regroupement en un seul volume de thèmes rattachés au droit des affaires, sans pour autant prétendre à l'exhaustivité impossible, en l'espèce. Soit, des veines principales (L'environnement du droit de l'entreprise, Les entrepreneurs individuels, Les entreprises sous forme sociale, Les biens de l'entreprise, L'activité contractuelle de l'entreprise et L'entreprise et les responsabilités), que l'on embrasse selon une approche synthétique et jusque dans leurs plus récents errements. Cette méthode, simple, claire et facilement utilisable par des apprenants non-juristes de formation, a, elle aussi, donné de bons résultats. Elle permet aussi bien de se faire une première idée de la matière touffue et complexe, que de s'en remémorer les traits principaux à la veille de l'examen ou du concours.

    Jean-Paul BRANLARD est Maître de conférences, Enseignant-chercheur à la Faculté de Droit Jean Monnet (Université Paris Sud XI-Paris Saclay), rattaché au CERDI (Centre d'Études et de Recherche en Droit de l'Immatériel), et chargé d'enseignements juridiques à l'Université Paris IV-Sorbonne. « Produit » de l'Université Panthéon-Assas (Paris II), il est docteur d'État, diplômé de l'Institut d'études judiciaires et lauréat de l'Institut de criminologie. Il est aussi l'auteur de nombreux ouvrages pédagogiques en Droit des affaires et d'un grand nombre d'articles à caractère juridique.

    Sur commande
  • La « bioéthique » a toujours été un terrain propice aux débats de tous ordres et tout particulièrement juridiques. Au cours des deux décennies d'application des premières grandes lois françaises de bioéthique (1994) est apparu un besoin constant et renouvelé d'adaptation des normes et comportements.

    La recherche scientifique, illustrée par les interventions de spécialistes en biologie et médecine de la reproduction, en histologie, embryologie, cytogénétique ou encore en oncogénétique, nous démontre les difficultés auxquelles les praticiens sont confrontés et les interférences entre la médecine et l'évolution de la société notamment.

    Parallèlement, les juristes, publicistes et privatistes sont impliqués. Ils portent leurs regards croisés sur ces problématiques toujours significatives et évolutives, qu'elles concernent des aspects relatifs à la connaissance, à la reproduction, au corps humain, à la fin de vie ou encore au concept d'humanité.

    Toute la communauté scientifique est ainsi impliquée dans la gestion des problématiques de bioéthique. Cette communauté, enrichie de la diversité des points de vue, étudie les multiples implications suscitées par la bioéthique. Ces interrogations nous touchent tous et tout citoyen souhaitant être éclairé peut découvrir les analyses et perspectives ici présentées. La bioéthique questionne les recherches scientifiques, soulève des enjeux sociaux, politiques, économiques et juridiques et pousse à la réflexion globale sur l'être humain. Elle illustre les aventures de la vie de l'homme.

    Sur commande
  • Ce mode d'hébergement très luxueux et qui connait non pas la crise, mais un engouement loin de toute difficulté économique montre un secteur du tourisme de luxe qui fait prospérer l'économie française et qui est l'un des rares où les investisseurs se multiplient pour construire des édifices rivalisant en prouesse architecturale. La réouverture du Plaza Athénée après 10 mois de travaux, et l'ouverture du Péninsula en sont des exemples probants. Et si l'on songe que le Plaza athénée aura dépensé 200 millions d'euros : 100 millions d'euros en travaux et 100 millions d'euros en immobilier, on peut sans conteste, considérer que le tourisme est un moteur essentiel pour l'économie d'un pays.

  • Ce livre n'est pas un recueil de faits divers. C'est un ouvrage réalisé à partir d'une base de données scientifiques qui recherche dans la littérature, l'actualité, les faits, les témoignages... et qui retranscrit les situations abusives constatées.
    La loi du plus grand nombre fait que des montants individuels mineurs multipliés par un grand nombre de fraudeurs arrivent à des montants énormes.
    A l'inverse, des montants énormes mais uniques pèsent lourds dans la balance finale.
    Il y un décalage entre le regard des citoyens, des individus, des politiques, des médias et de la justice qui conduit à une incompréhension et des explosions sociales ou des surprises politiques.
    L'actualité récente Française et Internationale semble valider l'idée que les citoyens se servent de la violence ou leur bulletin de vote pour signifier l'impuissance des politiques et de la Justice à corriger les auteurs présumés des faits délictueux, alors qu'auparavant ils se servaient de l'abstention aux élections.
    La grande majorité des gens est honnête et elle est respectueuse de la présomption d'innocence. Les multiples abus, délais judicaires, procédures jamais achevées, fuites dans des paradis fiscaux ou judicaires, ainsi que les sanctions inexistantes conduisent les citoyens à considérer, injustement, comme « tous pourris » ou tous profiteurs des catégories entières de professionnels.

empty