Littérature traduite

  • Andersen Contes Hans Christian Andersen (1805-1875) est passé à la postérité comme l'un des grands classiques de la littérature pour la jeunesse. Pourtant, si ßatteuse qu'elle soit, cette image est nettement réductrice. La présente anthologie se propose de la compléter, voire de la corriger. On y trouvera bien sûr les contes les plus célèbres - La Petite Sirène, Le Vilain Petit Canard, La Princesse sur le pois, par exemple - qui, depuis plus d'un siècle et demi, enchantent les enfants du monde entier par leur ironie légère et par leur sens du merveilleux. Mais on y trouvera également des récits plus intimes où, sous le voile de la fiction, Andersen révèle sa conception de l'existence (Une histoire des dunes, Le vent raconte l'histoire de Valdemar Daae et de ses filles), développe ses réßexions personnelles sur la « question sociale » (Chaque chose à sa place, Le Jardinier et ses maîtres) ou dit son admiration pour le Progrès (Le Grand Serpent de mer, La Goutte d'eau). Quelle que soit la gravité du sujet, on y retrouve la même vivacité et le même humour. La présente traduction s'efforce de restituer la simplicité enjouée comme le naturel d'un style aussi proche que possible de la langue parlée.

    Traduction nouvelle, préface et notes de Marc Auchet, professeur à la Sorbonne.

  • "Eh bien, mon prince, Gênes et Lucques ne sont plus que des apanages, des domaines de la famille Buonaparte". Prononcés en français, ces mots par lesquels une grande dame de Saint-Pétersbourg accueille un ami au mois de juin 1805 nous plongent d'emblée dans l'atmosphère des salons aristocratiques. Mais ils nous disent aussi que, passé les scènes de la vie domestique et mondaine, le véritable sujet du roman sera l'Histoire et les hostilités entre la France de Napoléon et la Russie d'Alexandre I er. En écrivant La Guerre et la Paix qui paraît de 1865 à 1869, Tolstoï fait concurrence à l'historien : il puise ses informations aux sources les plus sûres sans renoncer aux pouvoirs de l'imagination qui ouvre à une vérité supérieure. Et cette vérité-là désacralise les grands hommes : les événements qu'ils croient susciter, ils ne font que leur obéir. Au-delà de l'Histoire, enfin, reste la vie elle-même : inconnaissable, et l'évocation de sa complexité donne aussi tout son prix au roman.

  • À la mort d'Henry Dashwood, sa femme et ses trois filles, injustement privées de leur héritage, sont contraintes de quitter leur Sussex natal pour s'installer dans le Devon, à Barton Cottage. Dans la petite société locale, les demoiselles Dashwood ont tôt fait de s'intégrer. Elinor, l'aînée, cache derrière une réserve et une tempérance à toute épreuve un amour profond et sincère pour Edward Ferrars, le frère de sa belle-soeur. Marianne, nature passionnée et romanesque, tombe éperdument amoureuse du beau et impétueux John Willoughby, rencontré sous une pluie battante. Et quand des épreuves viendront chambouler leurs existences, les deux soeurs, aussi différentes qu'inséparables, découvriront qu'elles ont chacune beaucoup à apprendre de l'autre...
    Dans ce grand classique de la littérature anglaise, c'est tout le talent de conteuse de Jane Austen qui se déploie, dans une langue tour à tour drôle et incisive.

    Sur commande
  • " Eh bien, mon prince, Gênes et Lucques ne sont plus que des apanages, des domaines de la famille Buonaparte". Prononcés en français, ces mots par lesquels une grande dame de Saint-Pétersbourg accueille un ami au mois de juin 1805 nous plongent d'emblée dans l'atmosphère des salons aristocratiques. Mais ils nous disent aussi que, passé les scènes de la vie domestique et mondaine, le véritable sujet du roman sera l'Histoire et les hostilités entre la France de Napoléon et la Russie d'Alexandre 1er. En écrivant La Guerre et lui Paix qui paraît de 1865 à 1869, Tolstoï fait concurrence à l'historien : il puise ses informations aux sources les plus sûres sans renoncer aux pouvoirs de l'imagination qui ouvre à une vérité supérieure. Et cette vérité-là désacralise les grands hommes : les événements qu'ils croient susciter, ils ne font que leur obéir. Au-delà de l'Histoire, enfin, reste la vie elle-même : inconnaissable, et l'évocation de sa complexité donne aussi tout son prix au roman.

    Sur commande
  • Les péripéties de l'histoire d'amour contrariée entre l'orgueilleuse Elizabeth Bennett et son nouveau voisin Mr Darcy, sur fond de campagne anglaise au début du XIXe siècle, offrent un plaisir de lecture qui ne s'atténue pas quel que soit l'âge du lecteur. Cette peinture pleine d'humour de la vie quotidienne des jeunes filles de la gentry, avec ses bals, ses militaires en garnison, ses demandes en mariage, est aussi le premier grand roman psychologique de la littérature anglo-saxonne.

    Sur commande
  • En expédition vers le pôle Nord, Robert Walton adresse à sa soeur des lettres où il évoque l'étrange spectacle dont il vient d'être le témoin depuis son bateau : la découverte, sur un iceberg, d'un homme en perdition dans son traîneau. Invité à monter à bord, Victor Frankenstein raconte qu'il n'est venu s'aventurer ici que pour rattraper quelqu'un - qui n'est autre que la créature monstrueuse qu'il créa naguère, et qui s'est montrée redoutablement criminelle. Paru en 1818, Frankenstein est né deux ans plus tôt sur les bords du Léman, un jour où Lord Byron proposait à quelques amis, dont le poète Shelley et son épouse Mary, que chacun écrivît une histoire de spectre. Ce roman fantastique annonce la science-fiction et, depuis près de deux siècles, n'a cessé de susciter un sublime effroi - de terrifier, donc, mais surtout de séduire.

  • Dans Folioplus classiques, le texte intégral, enrichi d'une lecture d'image, écho pictural de l'oeuvre, est suivi de sa mise en perspective organisée en six points :

    - MOUVEMENT LITTÉRAIRE : Le «grand théâtre du monde».
    - GENRE ET REGISTRE : La poétique du mal.
    - L'ÉCRIVAIN À SA TABLE DE TRAVAIL : Macbeth, un texte universel.
    - GROUPEMENT DE TEXTES : Les femmes monstrueuses dans la tragédie.
    - CHRONOLOGIE : William Shakespeare et son temps.
    - FICHE : Des pistes pour rendre compte de sa lecture.
    Recommandé pour les classes de lycée.

    Sur commande
  • Oeuvre majeure de la littérature mondiale, Les Métamorphoses rassemble en près de 12 000 vers le récit des métamorphoses des dieux et des héros, depuis le chaos originel jusqu'à la mort de Jules César. Ovide pioche dans l'immense répertoire des mythologies grecques et romaines et recompose sa propre épopée pour raconter le monde : Icare trop près du Soleil se brûlant les ailes ; Daphné se transformant en laurier pour fuir Apollon ; Orphée descendant aux Enfers pour retrouver sa femme Eurydice... Ces histoires mythiques irriguent encore de nos jours la littérature et la culture occidentale. Dans une nouvelle traduction, Marie Cosnay nous donne à lire le texte d'Ovide comme un immense roman d'aventures.

  • Un matin de printemps, M. Taupe est attiré hors de son logis par les bruissements de la nature. Son chemin va croiser celui de l'astucieux M. Rat, de l'imposant M. Blaireau et, surtout, de l'incorrigible et vaniteux M. Crapaud. Entre après-midi de canotage, expéditions périlleuses dans le terrible Bois Sauvage et embarquées fantastiques, les quatre amis vont vivre d'inoubliables aventures.Dans cette merveilleuse fable, Kenneth Grahame réaffirme le pouvoir de la nature face à l'industrialisation croissante de l'Angleterre édouardienne et fait l'éloge de la solidarité contre les comportements égoïstes. À la fois roman d'aventure, parodie de la société humaine et ode à la nature, Le Vent dans les saules est un immense classique de la littérature anglaise.Édition et traduction de Sophie Chiari.

  • a saint-pétersbourg, en 1865, raskolnikov, un jeune noble sombre et altier, renfermé mais aussi généreux, a interrompu ses études faute d'argent.
    endetté auprès de sa logeuse qui lui loue une étroite mansarde, il se sent écrasé par sa pauvreté. mais il se croit aussi appelé à un grand avenir et, dédaigneux de la loi morale, se pense fondé à commettre un crime : ce qu'il va faire bientôt - de manière crapuleuse. publié en huit livraisons par le messager russe au cours de l'année 1866, le roman de dostoïevski montre en raskolnikov un témoin de la misère, de l'alcoolisme et de la prostitution que l'auteur décrit sans voiles, un criminel aussi qui ne sait trop pourquoi il l'est devenu, tant les raisons qu'il s'invente pour agir sont contradictoires.
    mais la tragédie n'exclut pas la vision d'une vie lumineuse, et le châtiment de son crime va lui permettre un long cheminement vers la vérité, et la renonciation à sa mélancolie brutale. après quoi sera possible ce que l'épilogue annonce : l'initiation de raskolnikov à une réalité nouvelle, le passage d'un monde à un autre monde.

    Sur commande
  • Collodi Les Aventures de Pinocchio Depuis leur publication en 1883, Les Aventures de Pinocchio ont poursuivi une carrière triomphale. Traduites dans toutes les langues de l'Europe mais aussi en swahili, en assamais, en papiamento, leurs tirages rivalisent sans doute avec ceux de la Bible ou du Coran.
    A l'heure de la globalisation, le qualificatif d'universel leur convient comme un gant.
    Comme Peter Pan, son frère cadet, Pinocchio possède une double nature qui lui permet d'évoluer aux confins de la fable et de la réalité - mais, à la différence du lutin de Kensington, il ne cherche pas refuge au pays des rêves. Il affronte avec une infinie curiosité tous les dangers du vaste monde, qu'ils revêtent l'aspect de deux aigrefins patibulaires, d'un insatiable serpent, voire d'un piège à loups. Il possède tous les traits d'une nature exubérante et débridée avec l'impertinence et l'anarchisme foncier de l'enfance.
    Ce chef-d'oeuvre de la « littérature pour la jeunesse » est aussi héritier d'une prestigieuse tradition qui n'est guère éloignée d'Orwell ou de Kafka.
    La brillante adaptation cinématographique de Roberto Benigni vient opportunément nous le rappeler.

    Sur commande
  • Dernière pièce de Shakespeare, écrite en 1611, La Tempête est une comédie, spectacle total aux ballets bien réglés, avec chants et musique, où domine l'art de l'enchanteur.

  • Ce n'est pas seulement sa mère, la générale Stavroguine, ce n'est pas seulement son ancien précepteur, Stépane Trofimovitch, c'est toute la ville qui attend l'arrivée de Nicolas, ce jeune homme séduisant, fascinant, inquiétant.
    Il a vécu dans la capitale, il a parcouru l'Europe ; on raconte sur lui d'étranges choses. Il arrive. De quels démons est-il accompagné ? Avant même la parution du roman en 1873, l'éditeur avait refusé de publier un chapitre jugé choquant, " La confession de Stavroguine ". Afin de mieux préserver l'architecture de l'ensemble, on l'a réintégré ici à la place qui était prévue pour lui au coeur du roman.
    On n'en comprend que mieux à quel point Les Démons est une formidable méditation sur Dieu et le suicide, sur le cabotinage et l'inaccessible authenticité, mais aussi sur le crime et la volonté de domination.

    Sur commande
  • "Dans un village de la Manche dont je ne veux pas me rappeler le nom, vivait, il n'y a pas si longtemps, un de ces hidalgos à lance au râtelier, bouclier antique, maigre rosse et lévrier courant. Un pot-au-feu plus vache que mouton, du ragoût tous les soirs ou presque, des lentilles le vendredi, quelque pigeonneau le dimanche en plus de l'ordinaire consommaient les trois quarts de son bien. Le reste filait avec une casaque de bon drap noir et des chausses de velours pour les fêtes avec leurs couvre-pieds assortis ; les jours de semaine il tenait son rang avec un drap fin, gris souris. "

    Sur commande
  • En Écosse, en 1745, James Durie, le flamboyant et amoral Maître de Ballantrae, s'engage aux côtés des jacobites contre le roi George II. Après la défaite de Culloden, présumé mort par sa famille, il est contraint de fuir à l'étranger. Sa route va croiser celle de pirates et le conduire des Indes orientales aux sombres forêts d'Amérique du Nord. Pendant ce temps, Henry, son cadet effacé et mal-aimé, prend la tête du domaine de Durrisdeer. S'estimant spolié de ses biens, dévoré par la haine et la rancoeur, le Maître s'engage alors dans un combat acharné contre son frère...
    On retrouve des influences de L'Île au trésor et de L'Étrange Cas du Dr Jeckyll et de Mr Hyde dans ce grand roman d'aventures paru en 1889. À travers le portrait du Maître de Ballantrae, héros aussi diabolique que fascinant, Stevenson analyse les forces en mouvement dans la lutte entre le Bien et le Mal et livre un chef-d'oeuvre sombre et inoubliable.

  • " Enfin vinrent les derniers moments de don Quichotte, après qu'il eut reçu tous les sacrements, et après qu'il eut abominé en paroles abondantes et émouvantes les livres de chevalerie. Le notaire était présent et il dit qu'il n'avait jamais lu en aucun livre de chevalerie qu'un chevalier errant fût mort dans son lit aussi paisiblement, aussi chrétiennement que don Quichotte, lequel, parmi les plaintes et les pleurs des assistants, rendit son âme - je veux dire qu'il mourut ".

    Sur commande
  • >
    Antonio, un riche armateur de venise, décide d'emprunter trois mille ducats à l'usurier juif shylock afin d'aider son ami bassanio à gagner belmont où il espère faire la conquête de la belle et riche portia. comme les autres prétendants, il doit se soumettre à l'épreuve que le père disparu de la jeune femme a imaginée, et choisir entre trois coffrets, d'or, d'argent, et de plomb. mais, au moment où il l'emporte sur ses rivaux, il apprend qu'antonio vient d'être jeté en prison pour n'avoir pu rembourser sa dette à shylock qui exige qu'en vertu du contrat une livre de chair soit prélevée sur le corps de son débiteur.
    Publié en octobre 1600, le marchand de venise entrecroise deux intrigues dont l'une met en scène, à venise, le monde de l'argent et de la justice, tandis que l'autre, à belmont, fait place à la musique et l'amour: une double comédie qui ne se referme pas sur une fin heureuse, mais laisse à leur mystère les figures complexes du juif cruel, et cependant humain, et des chrétiens qui ont su en faire leur victime.

    Sur commande
  • Pirandello Six personnages en quête d'auteur Six personnages - le Père, la Mère et quatre enfants - se présentent à un directeur de théâtre. Abandonnés par l'auteur qui les a conçus, ils brûlent de parachever leur existence, c'est-à-dire de parler et de se justifier. Et c'est bientôt, devant la troupe de comédiens, le surgissement chaotique des passions, des jalousies, des secrets honteux, des certitudes de chacun niées par chacun des autres...
    Mais comment pourraient-ils ensuite accepter d'être représentés, « joués » par des acteurs ? Peut-on reconstruire avec des mots la vérité des êtres oe oeuvre la plus célèbre du grand dramaturge italien, créée en 1921, cette pièce qui instruit le procès du langage et de la convention théâtrale est en même temps, par sa virtuosité, sa force tragicomique, l'emboîtement vertigineux de l'illusion et de la vérité, un des chefs-d'oeuvre dramatiques du xxe siècle.

    Traduction nouvelle et notes de Robert Perroud.
    Introduction de Giorgio Padoan.

    Sur commande
  • à paris, le narrateur lit la gazette des tribunaux en compagnie de son ami charles auguste dupin : on y rend compte d'un double assassinat fort mystérieux et dupin, assuré que la police travaille sans méthode, décide de mener lui-même l'enquête. et il résout l'énigme de manière si brillante que le préfet de police ne manque pas de le consulter lorsqu'un document des plus importants - une lettre - est dérobé dans les appartements royaux.
    Analyste de premier ordre, mais lui-même personnage mystérieux, dupin est au coeur de ces deux nouvelles publiées aux états-unis en 1841 et en 1845 - et avec lui se trouve inventé le personnage moderne du détective. mais ce que edgar poe invente aussi sans le savoir, c'est le genre du roman policier.

    Sur commande
  • « Je me dis souvent : consacre-toi davantage à cette tâche si tu sais qu'elle est bonne. Ce n'est pas sans raison que tu es satisfait ou mécontent de toi. Ne possèdes-tu pas une faculté de penser des plus précieuses ? S'il y a une expérience que tu souhaites tenter, alors vas-y. Ne nourris pas de doutes s'ils ne te sont agréables. Rappelle-toi qu'il ne faut jamais manger sans avoir faim. [...] Ne t'attends pas à trouver les choses telles que tu crois qu'elles sont. Fais ce que personne d'autre que toi ne peut faire ; abstiens-toi de tout le reste. » H. D. T. Prônant une vie en harmonie avec la nature, à l'écart de la société, défenseur du droit à la liberté, opposant à l'esclavagisme, résistant non violent et chantre de la désobéissance civile, Henry David Thoreau fut un précurseur de bien des mouvements d'idées actuels. Tous les thèmes qui lui sont chers sont condensés dans ces lettres, qu'il adressa à son ami Harrison Blake entre 1848 et 1861, et qui constituent un véritable manifeste de sa pensée. A quoi sert une maison si l'on n'a pas une planète acceptable pour l'y installer ?

    Sur commande
  • Collection dirigée par Michel Zink La collection Lettres gothiques se propose d'ouvrir au public le plus large un accès à la fois direct, aisé et sûr, à la littérature du Moyen Age. Un accès direct en mettant sous les yeux du lecteur le texte original, un accès aisé grâce à la traduction en français moderne proposée en regard, à l'introduction et à des notes nombreuses. Un accès sûr grâce au soin dont font l'objet la présentation du texte et son commentaire. La collection Lettres gothiques offre ainsi un panorama représentatif de l'ensemble de la littérature médiévale. beowulf Poème en vieil anglais des environs de l'an mil, Beowulf est le plus ancien long poème héroïque qui nous soit parvenu intégralement dans une langue européenne autre que le latin. Il s'inscrit peut-être dans une tradition beaucoup plus ancienne encore, puisque Beowulf est présenté comme le neveu d'un chef scandinave dont la mort vers 520 est historiquement attestée. Prince modèle, fidèle à ses souverains et à ses engagements, il affronte des forces mauvaises, ogres et dragons. Il meurt, à la fois victime et vainqueur du dragon, en protecteur de son peuple. La société décrite, et vérifiée par l'archéologie, est païenne, mais le poème est chrétien. La célébration en anglais d'un héros scandinave, l'éloge d'un prince païen par un poète chrétien, le mélange de fabuleux et d'historique, l'entrelacement des épisodes, le style délibérément traditionnel expliquent la fascination exercée par ce chef-d'oeuvre. Depuis que sa valeur littéraire a été reconnue au xixe siècle et sa leçon de courage réaffirmée en 1936 par Tolkien, l'auteur du Seigneur des anneaux, les médias, surtout anglo-saxons, ne cessent de l'exploiter. Ce volume, qui donne à la fois le texte original et une traduction nouvelle d'André Crépin, permet au public francophone de le découvrir.

    Sur commande
  • L'auteur de Croc-Blanc et de L'Appel de la forêt, parmi dix-neuf romans et cent cinquante nouvelles, fut aussi, on le sait moins, un pionnier du journalisme de sport. Cet ouvrage, présenté par Benoît Heimermann, rassemble neuf textes écrits pour la presse au tout début du XXe siècle sur la navigation à la voile, le surf, le tir à la carabine et la boxe, avec notamment les comptes rendus de combats d'anthologie. On y découvre une autre facette du talent de Jack London : un style à la fois sobre et lyrique, un engagement, un amour de l'effort, une admiration pour ces hommes qui jouaient leur vie sur le ring ou sur les vagues.

    Textes choisis et présentés par Benoît Heimermann.

    Sur commande
empty