Soutien / Entraînement Primaire

  • Si les enfants de Singapour sont les plus forts du monde en maths, c'est parce qu'ils ont bénéficié d'un enseignement particulièrement efficace, basé sur une progression qui s'appuie sur le réel et donne du sens à chaque notion : on part du concret (on manipule...) , puis on passe à l'imagé (on représente...), et enfin on entre dans l'abstrait.

    Sur commande
  • Si les enfants de Singapour sont les plus forts du monde en maths, c'est parce qu'ils ont bénéficié d'un enseignement particulièrement efficace, basé sur une progression qui s'appuie sur le réel et donne du sens à chaque notion : on part du concret (on manipule...) , puis on passe à l'imagé (on représente...), et enfin on entre dans l'abstrait.

    Sur commande
  • Si les enfants de Singapour sont les plus forts du monde en maths, c'est parce qu'ils ont bénéficié d'un enseignement particulièrement efficace, basé sur une progression qui s'appuie sur le réel et donne du sens à chaque notion : on part du concret (on manipule...) , puis on passe à l'imagé (on représente...), et enfin on entre dans l'abstrait.

    Sur commande
  • Si les enfants de Singapour sont les plus forts du monde en maths, c'est parce qu'ils ont bénéficié d'un enseignement particulièrement efficace, basé sur une progression qui s'appuie sur le réel et donne du sens à chaque notion : on part du concret (on manipule...) , puis on passe à l'imagé (on représente...), et enfin on entre dans l'abstrait.

    Sur commande
  • Si les enfants de Singapour sont les plus forts du monde en maths, c'est parce qu'ils ont bénéficié d'un enseignement particulièrement efficace, basé sur une progression qui s'appuie sur le réel et donne du sens à chaque notion : on part du concret (on manipule...) , puis on passe à l'imagé (on représente...), et enfin on entre dans l'abstrait.

    Sur commande
  • Non, la bosse des maths n'existe pas ! Si les enfants de Singapour sont les plus forts du monde en maths, c'est parce qu'ils ont bénéficié d'un enseignement particulièrement efficace, basé sur une progression qui s'appuie sur le réel et donne du sens à chaque notion : on part du concret (on manipule...) , puis on passe à l'imagé (on représente...), et enfin on entre dans l'abstrait.

    Sur commande
  • Non, la bosse des maths n'existe pas ! Si les enfants de Singapour sont les plus forts du monde en maths, cest parce qu'ils ont bénéficié d'un enseignement particulièrement efficace, basé sur une progression qui s'appuie sur le réel et donne du sens à chaque notion : on part du concret (on manipule...) , puis on passe à l'imagé (on représente...), et enfin on entre dans l'abstrait.

    Sur commande
  • Non, la bosse des maths n'existe pas ! Si les enfants de Singapour sont les plus forts du monde en maths, c'est parce qu'ils ont bénéficié d'un enseignement particulièrement efficace, basé sur une progression qui s'appuie sur le réel et donne du sens à chaque notion : on part du concret (on manipule...) , puis on passe à l'imagé (on représente...), et enfin on entre dans l'abstrait.

    Sur commande
  • Non, la bosse des maths n'existe pas ! Si les enfants de Singapour sont les plus forts du monde en maths, c'est parce qu'ils ont bénéficié d'un enseignement particulièrement efficace, basé sur une progression qui s'appuie sur le réel et donne du sens à chaque notion : on part du concret (on manipule...) , puis on passe à l'imagé (on représente...), et enfin on entre dans l'abstrait.

    Sur commande
  • Ces petits livres illustrés racontent des petites histoires simples mettant en scène des situations mathématiques (dénombrement, collections, partages, échanges, additions, soustractions...), qui permettent à l'enfant d'être acteur de son apprentissage. Les perles de Mina propose des situations permettant de dénombrer jusqu'à 20.

  • Ces petits livres illustrés racontent des petites histoires simples mettant en scène des situations mathématiques (dénombrement, collections, partages, échanges, additions, soustractions...), qui permettent à l'enfant d'être acteur de son apprentissage. Les perles de Mina propose des situations permettant de dénombrer jusqu'à 20.

  • Un cahier d'activités reprenant tous les sons vus dans la méthode de lecture Montessori (sons simples et complexes) pour consolider et vérifier les acquis en lecture. Les enfants âgés de 5 ans pourront commencer à découvrir la pédagogie Montessori notamment avec des activités de découpage, de coloriage, d'encodage et de composition de mots avec l'alphabet mobile.

  • Grâce à la pédagogie Montessori, l'apprentissage des mathématiques devient un jeu d'enfant ! Retrouvez dans notre parcours Montessori : - Des pages ateliers qui permettront à votre enfant de se familiariser avec les nombres, d'appréhender progressivement les calculs (l'addition sans et avec retenue, la soustraction), puis de mémoriser les tables d'addition, etc. - Des activités ludiques qui inciteront votre enfant à s'approprier de manière concrète les concepts mathématiques que sont la numération et le calcul.
    - Conformément à la pédagogie Montessori, pour favoriser cette découverte du calcul, vous trouverez dans ce cahier du matériel à découper et à conserver : les barrettes de perles colorées pour dénombrer, comparer, additionner et soustraire ; la table à bandes pour commencer à mémoriser les tables d'addition et de soustraction ; les perles dorées pour découvrir le système décimal et le principe de la retenue ; les cartes symboles pointues pour apprendre progressivement les nombres jusqu'à 99 ; les timbres pour poser ses premiers calculs.

    Sur commande
empty