•   La grammaire et l'orthographe du français ne sont pas un ensemble de règles artificielles et de normes arbitraires. Elles obéissent à une logique interne, parfois occultée par les exceptions, reliefs, mais aussi précieux témoignages de l'histoire du français. C'est à la découverte de ce système qu'est convié le lecteur.


      Pour la partie grammaticale, chaque rubrique, méthodiquement organisée, développe l'analyse des formes linguistiques, de leur emploi et de leur fonctionnement. La réflexion s'appuie sur de nombreux exemples, empruntés aussi bien au français courant qu'à la langue littéraire. Elle ne s'interdit pas de recourir à des précisions historiques pour rendre compte de telle ou telle variation attestée dans l'évolution de la langue. Ainsi la grammaire apparaît, non comme un ensemble normatif, fermé sur ses prescriptions, mais comme la description ouverte des usages du français contemporain.


    La partie orthographique propose une approche systématique des formes. Les règles sont explicitées avec les rappels historiques indispensables à leur compréhension. Le code phonographique fournit les correspondances entre son et graphie. Des tableaux de conjugaisons, un dictionnaire de 55 000 mots avec renvois aux règles et conjugaisons types permettent de maîtriser les subtilités de l'usage. Le lecteur pourra prendre également connaissance de l'ensemble des propositions officielles de rectification de l'orthographe au XXe siècle, ainsi que des prescriptions de la nouvelle édition du dictionnaire de l'Académie française.


      Cet ouvrage invite donc à une double lecture : une lecture de consultation pour toutes vérifications ou réponses à des questions ponctuelles ; une lecture spéculative pour une véritable compréhension des mécanismes de la langue et pour une réflexion passionnante sur la forme et le fonctionnement du français.

    Sur commande
  • Au cours des trois dernières décennies, la personnalité de Georges Molinié a marqué la recherche en Lettres. À juste titre, car ses travaux ont soulevé les points les plus cruciaux de la recomposition du paysage intellectuel dans ce domaine. Ses collègues et amis ont souhaité rendre hommage à une pensée de l'art verbal particulièrement englobante et novatrice : le volume intitulé Au corps du texte réunit ainsi quarante contributions de chercheurs et d'anciens doctorants, en France comme à l'étranger, qui se sont associés à ce témoignage d'estime. Ces études s'organisent en trois sections qui répondent aux dominantes de la réflexion de Georges Molinié. La première d'entre elles, Langages de la Première modernité, rassemble des articles consacrés à une période-phare de sa bibliographie, en écho à une position épistémologique qui affirme l'indispensable dépassement des coupures séculaires. La section suivante, Effets de parole, couvre la dimension philosophique et rhétorique du langage en instance d'artistisation. Du discours littéraire, enfin, reflète l'interrogation majeure portée sur les conditions d'avènement de la littérarité et sur ses enjeux, qui ont motivé de nouvelles approches du stylistique, comme phénomène et comme valeur.

empty