• Des Malouines à la guerre du Golfe, de l'Afrique au Kosovo, de l'Afghanistan à l'Irak, les forces spéciales ont été enga- gées dans tous les conflits modernes depuis une vingtaine d'années. Elles sont aujourd'hui à la pointe de la lutte contre le terrorisme.
    Unités d'élite, entraînées pour conduire des opérations par- ticulièrement périlleuses, leur polyvalence et leur discrétion leur permettent d'intervenir dans toutes les situations et d'ac- complir des missions réputées « impossibles ». Elles sont l'arme secrète des états-majors quand tout est compromis.
    Qu'elles se livrent à des actions de renseignement, de sabo- tage, qu'elles encadrent des mouvements de guérilla à l'étran- ger ou qu'elles interviennent pour la libération d'otages, leur fonction est toujours de surprendre l'ennemi et de lui infliger un maximum de dommages.
    Les forces spéciales sont composées de combattants excep- tionnels et disposent d'équipements à la pointe de la techno- logie. Popularisées depuis les années 1980 grâce au cinéma américain, elles fascinent toujours autant.
    Ce livre, proposé par le meilleur spécialiste français du sujet, décrit leur entraînement, leurs modes d'action lors de leurs incroyables opérations secrètes.
    Il évoque tour à tour les forces spéciales françaises, améri- caines, britanniques, russes, israéliennes et celles de nom- breux autres pays qui ont coutume d'employer ces unités pour résoudre les conflits.
    Les chapitres, mêlant action, descriptions et illustrations, mettent en scène les unités des différents pays, présentées dans un contexte opérationnel précis : les Special Forces américaines en Afghanistan, les SAS britanniques en Irak, les forces spéciales françaises en Côte d'Ivoire, les Spetsnaz russes en Tchétchénie, les commandos israéliens à Gaza, etc.
    Un ouvrage indispensable pour comprendre le rôle de ces unités particulières qui sont de plus en plus sollicitées afin de faire face aux menaces terroristes et aux crises soudaines et violentes qui secouent la planète.

    Sur commande
  • L'Asie du Sud-Est, région aux terres morcelées et dispersées dans un espace à dominante océanique, dispose d'une situation géographique exceptionnelle entre les océans Pacifique et Indien. Deux aspects en font en particulier une zone d'intérêt majeur pour la sécurité internationale : les communications maritimes et la délimitation des espaces océaniques en mer de Chine méridionale. C'est à l'analyse de ces deux aspects essentiels de la géostratégie de l'Asie du Sud-Est qu'est consacré cet ouvrage.

    Sur commande
  • Infiltration d'agents au coeur des organisations ennemies, sabotages clandestins, éliminations ciblées, raids de commandos... autant de missions menées par les services secrets israéliens, considérés comme les meilleurs du monde.
    Mais cette réputation est-elle justifiée ? Comment fonctionnent-ils ? Comment leurs opérateurs sont-ils formés ? Quels ont été leurs succès et leurs échecs ?
    La seule façon pour Israël d'éviter le sort funeste que lui promettent ses ennemis, c'est d'anticiper toute action adverse. Ainsi, depuis sa création, l'État hébreu a mis l'accent sur le renseignement, les opérations clandestines et les raids préventifs pour annihiler toute menace.
    Spécialistes du renseignement et du Proche-Orient, Éric Denécé et David Elkaïm donnent à comprendre la communauté du renseignement israélienne dans son ensemble : Shin Beth (sécurité intérieure), Aman (renseignement militaire), Mossad (renseignement extérieur) et autres sayerot (forces spéciales de Tsahal). Ils passent aussi au crible leur organisation, les différentes actions qu'ils ont eu à mener, leurs relations avec le monde politique, mais aussi, leurs échecs.
    Beaucoup d'organismes et d'opérations sont ici évoqués : les capacités d'écoute et de guerre informatique de l'Unité 8200 ; les réseaux d'informateurs implantés au Liban ; le « service action » du Mossad ; les raids clandestins des forces spéciales en Syrie à la recherche des armes chimiques ; et surtout, la guerre secrète contre l'Iran, afin de saboter le développement du programme nucléaire de Téhéran et préparer d'éventuelles frappes aériennes.

    Indisponible
  • Sur commande
  • Depuis les attentats du 11 septembre 2001, le renseignement joue un rôle déterminant pour la sécurité des États car il est le principal moyen de lutte contre le terrorisme. En conséquence, dans la plupart des pays occidentaux, les moyens attribués aux services ont été considérablement renforcés, illustration de la considération nouvelle que leur accordent les gouvernants.
    Mais alors même qu'ils bénéficient d'un renforcement de leurs effectifs et de leurs budgets, les services sont confrontés à un défi nouveau : celui de la gouvernance. En effet, il n'est plus aujourd'hui concevable pour nos contemporains que des organisations oeuvrant dans l'ombre ne rendent de comptes à personne : l'opacité de leurs activités tend à inquiéter davantage qu'elle ne rassure.
    Au cours de la dernière décennie, les États de droit ont mis en place des dispositifs permettant de contrôler tout ou partie des activités des services de renseignement, afin de garantir aux citoyens le respect des normes démocratiques.
    Cela s'avère d'autant plus nécessaire que l'utilisation des services par certains gouvernements occidentaux - États-Unis et Royaume-Uni - a conduit, depuis 2002, à des manipulations outrancières, sans que les membres des agences se soient opposés avec beaucoup d'énergie à leurs autorités.
    Dans l'esprit du citoyen moderne, la transparence ne saurait être complète sans une politique de communication adéquate, car les agences de renseignement sont, depuis le 11 septembre 2001, un sujet d'intérêt et de débat public.
    Cette médiatisation accrue conduit les services à sortir de la sphère du secret et à développer une véritable communication, afin d'expliquer leur vocation et le bien-fondé de leurs actions à l'opinion publique.
    Transparence, contrôle parlementaire, communication, médiatisation : c'est à une véritable révolution copernicienne que sont confrontées les agences de renseignement modernes, alors même qu'il leur est demandé de redoubler d'efforts dans la guerre secrète sans merci qui les oppose quotidiennement au terrorisme islamiste.

    Sur commande
  • Un an et demi après les attentats du 11 septembre 2001 contre les Etats-Unis, le Centre Français de Recherche sur le Renseignement, sous l'impulsion d'Eric Denécé, dresse, pour un large public, le bilan de la lutte antiterroriste contre les réseaux d'Al-Qaeda.
    Hommes de renseignement, journalistes et chercheurs, spécialistes du Moyen-Orient ou des banlieues, du contre-terrorisme ou de la finance criminelle, ont réuni ici leur expertise pour reconstituer la préparation des attentats, pister les multiples ramifications des organisations islamistes, analyser la riposte engagée et évaluer les perspectives d'une menace mondiale dont l'expression planétaire ne fait que commencer.
    Créé en 1999, le Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R) consacre ses activités à l'ensemble des domaines dits de la " guerre secrète " : renseignement et contre-espionnage, actions clandestines et opérations spéciales, interceptions et décryptement, guerre psychologique et mystification. Ses publications, la revue Renseignement et opérations spéciales et sa lettre Intelligence et sécurité, ont pour ambition de favoriser l'essor d'une culture du renseignement en France.

    Sur commande
  • Espionner, manipuler, traquer, surprendre, tromper, agir en secret... voilà le quotidien des hommes de « l'armée des ombres », agents secrets et autres officiers de renseignement.Éric Denécéa réuni 365 citations, maximes, aphorismes, courts récits, extraits de la littérature française, occidentale, russe et asiatique, de l'Antiquité à nos jours. Ce catalogue compose une véritable leçon d'espionnage qui réserve bien des surprises et dévoile l'envers du décor (la solitude, les contraintes administratives, la routine...).

  • Cet ouvrage présente un panorama vivant de l'histoire et des pratiques de l'espionnage depuis l'Antiquité jusqu'à la fin de la Guerre froide et les défis du renseignement moderne depuis le 11 septembre 2001, abordant l'ensemble des pratiques de la guerre secrète : espionnage, contre-espionnage, actions clandestines, guerre psychologique, tromperies, etc.

  • Retrouvez Eric DENECE , auteur de ce livre, sur nos podcasts : www.editionsouestfrance.fr Les forces spéciales ont toujours fasciné. Ces unités d'élite chargées des missions impossibles, composées de combattants exceptionnels, entourées du plus grand secret, dotées des équipements technologiques les plus sophistiqués, sont l'incarnation du mythe guerrier par excellence. Popularisées depuis les années 1980 grâce au cinéma, aujourd'hui à la pointe de la lutte contre Al-Qaida, elles n'en demeurent pas moins méconnues.
    A travers la présentation des actions spéciales conduites depuis 1939 par l'Allemagne, l'Union soviétique, le Royaume-Uni, les Etats-Unis, Israël et la France, ce livre, à l'iconographie exceptionnelle, offre un vaste panorama de leurs incroyables missions.
    Un ouvrage indispensable pour comprendre le rôle de ces unités secrètes qui sont de plus en plus sollicitées afin de faire face aux menaces terroristes et aux crises internationales.

  • Grand spécialiste des services secrets, éric denécé en traite tous les aspects et répond à toutes les questions que se pose l'honnête homme en écoutant un journal télévisé. à quoi servent les services secrets et comment sont-ils organisés dans les différents pays ? quels sont les moyens modernes d'interception des informations ? piratage, piégeage, messages cryptés, codes déjoués, images satellitaires, drones miniatures... les moyens techniques d'obtenir de l'information ne manquent pas. mais ils seraient insuffisants sans les moyens humains : officiers traitants légaux ou clandestins, agents aussi divers qu'un informateur, un « honorable correspondant » ou un « espion », etc. comment se déroule l'arrestation d'un criminel de guerre, l'infiltration d'un service adverse ou une mission de reconnaissance ? des actions psychologiques sont-elles menées, aujourd'hui encore, par des états ? la plupart des enjeux actuels sont internationaux, comme en témoigne la lutte contre le terrorisme. des pages intitulées « l'histoire vraie », reviennent régulièrement au fil de chapitres. dans ces pages, l'auteur raconte une histoire réelle illustrant une opération de contre-espionnage, une action particulière des services secrets français, américain, russe, etc., les exemples et le propos du livre portant sur le monde entier. des illustrations réalisées spécialement pour ce livre ponctuent chaque ouverture de chapitre. le texte lui-même est accompagné d'une cinquantaine de photographies d'actualité.
    Sommaire du livre :
    1. a quoi servent les services secrets ? / 2. la recherche du renseignement par moyens humains / 3. la recherche du renseignement par moyens techniques / 4. la production du renseignement / 5. les différentes formes d'action clandestine / 6. la sécurité et le contre-espionnage / 7. les défis du renseignement moderne

  • Trois ans après les attentats de New York et de Washington, le Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R), sous la direction d'Eric Denécé, a réuni une équipe d'experts afin de dresser un nouveau bilan de la menace terroriste et des différentes formes qu'elle peut revêtir.
    Ensemble, hommes de renseignement, journalistes et chercheurs ont uni leurs expertises pour décrypter les stratégies terroristes, délier les fils complexes de leur financement, suivre l'inquiétante prolifération de la mouvance djihadiste partout dans le monde, essayer de discerner ce que pourraient être les prochains attentats et dresser un bilan objectif de la lutte antiterroriste. De cette combinaison unique de compétences, d'expériences et de points de vue ressort un tableau particulièrement complet des nouveaux réseaux de la terreur qui cherchent à déstabiliser aussi bien le monde musulman que les démocraties occidentales.
    Un ouvrage indispensable pour comprendre les enjeux et la complexité de la lutte de long terme qui s'est engagée contre la nébuleuse Al-Qaeda et le nouveau terrorisme islamique.

    Sur commande
  • Cet ouvrage invite à une meilleure compréhension des nouveaux phénomènes régissant les échanges économiques internationaux. Il décrypte les intérêts en jeu et dresse l'inventaire des nouvelles pratiques concurrentielles qui se généralisent. Il met en lumière les nouvelles compétences à développer afin de participer avec succès à la compétition commerciale, notamment à travers un plaidoyer pour une mise en oeuvre systématique d'une démarche d'intelligence économique, facteur-clé de succès dans le nouveau contexte.

    Sur commande
  • Le monde est entré dans une phase nouvelle où la violence sous toutes ses formes fait peser de nombreuses hypothèques sur l'équilibre international.
    Conflits ethniques et religieux, guerres civiles et terrorismes menacent d'embraser des zones entières de la planète. Les occasions d'intervention des forces armées se trouvent ainsi multipliées et il est devenu indispensable pour tout Etat qui entend défendre ses intérêts, ses ressortissants et ses engagements, de disposer d'un outil militaire capable de s'adapter aux menaces et d'y parer efficacement.
    A cet égard, les " forces spéciales ", unités d'élite chargées des missions impossibles, composées de combattants exceptionnels, vouées aux opérations périlleuses, éclairs et secrètes, sont aujourd'hui à la pointe de la lutte contre le terrorisme islamique. Ces unités très particulières, qui évoluent entre l'action clandestine et les interventions conventionnelles, ont toujours fasciné, parce qu'elles incarnent le mythe du guerrier invincible.
    A travers une étude historique et politique de ce phénomène très contemporain, cet ouvrage nous propose une réflexion inédite sur le rôle de ces soldats de l'ombre et de ces unités qui seront de plus en plus sollicitées dans les guerres de demain.

    Sur commande
  • Les services secrets israéliens sont considérés comme les meilleurs du monde. Mais cette réputation est-elle justifiée ? Comment fonctionnent-ils ? Comment leurs opérateurs sont-ils formés ? Quels ont été leurs succès et leurs échecs ?
    Spécialistes du renseignement et du Proche-Orient, Éric Denécé et David Elkaïm lèvent le voile sur la communauté israélienne du renseignement dans son ensemble : Shin Beth (sécurité intérieure), Aman (renseignement militaire), Mossad (renseignement extérieur) et autres sayerot (forces spéciales de Tsahal). Ils passent au crible leur organisation, les différentes actions qu'ils ont menées, leurs relations avec le monde politique, mais aussi leurs échecs, et livrent dans une « encyclopédie inédite » le secret d'organismes et d'opérations évoqués ici pour la première fois.

    Sur commande
  • Dès la plus haute Antiquité apparaissent de nombreuses preuves de l'existence d'organisations de renseignement dans toutes les grandes civilisations : au Moyen-Orient (Mésopotamie, Egypte, Perse), en Extrême-Orient (Inde et Chine) et en Europe (Grèce, Carthage et Rome). L'espionnage est attesté par des textes nombreux : la Bible ; les inscriptions des temples de Louxor ; les récits d'Hérodote et ceux des historiens romains ; et les deux plus anciens traités de stratégie au monde : L'Arthasastra de Kautilya (Inde) et L'Art de la Guerre de Sun Tse (Chine).

    Au Moyen Âge, les pratiques du renseignement se pérenisent, notamment dans l'Empire byzantin et en Chine. Les Vikings y recourent systématiquement lors de leurs raids, tout comme les Normands pour la conquête de l'Angleterre. Pendant les Croisades, l'espionnage est pratiqué tant par les royaumes chrétiens que musulmans, comme pendant la guerre de Cent Ans. Les opérations clandestines s'observent également dans la péninsule ibérique lors de la Reconquista, dans l'Amérique préhispanique et au Japon, avec les mystérieux ninjas.

    Ainsi, tout au long de l'Antiquité et du Moyen Âge, principautés, royaumes et empires qui s'affrontent pour la domination du monde conduisent des actions secrètes qui comportent tous les volets de l'espionnage moderne : espionnage, contre-espionnage, écritures secrètes, interception des courriers, assassinats ciblés... Ce sont quelques uns des plus beaux épisodes de l'histoire du renseignement de l'Antiquité et du Moyen Âge que ce livre propose au lecteur.

    Trente contributions produites par vingt-cinq auteurs de haut niveau, universitaires reconnus et spécialistes du renseignement, font de ce travail une somme tout à fait originale et exceptionnelle.

    Sur commande
  • "Face à la menace terroriste, la presse ne cesse d'évoquer les désormais tristement célèbres «fiches S», sans vraiment savoir à quoi correspond cette dénomination, ni le fichier dont elles sont issues. De même, des critiques se font entendre dès qu'un attentat terroriste se produit, reprochant aux services de sécurité d'être inefficaces, alors même que ceux-ci font correctement leur métier dans les limites que leur imposent le droit et le législateur. - Paradoxalement, la crainte - légitime mais infondée - d'un excès de pouvoir accordé aux services de renseignement refait périodiquement surface, et des voix dénoncent une surveillance croissante portant atteinte aux libertés publiques et individuelles. - Force est de constater la méconnaissance et la méfiance qu'ont les médias et le public des services de renseignement et de sécurité dans notre pays. Ainsi le but de cet ouvrage est de dresser un tableau aussi précis que possible des moyens dont disposent nos services, des actions que nos autorités et notre système législatif leur autorisent et des limites imposées. - Les lecteurs y trouveront une présentation claire et exhaustive de sujets souvent survolés, méconnus ou mal compris. Qu'il s'agisse des méthodes de recueil, des fichiers de police ou de renseignement, du contrôle parlementaire des services, cet ouvrage fera référence et sera fort utile aux chercheurs, aux étudiants, à la presse, aux parlementaires, aux politiques et à tous ceux qui s'intéressent au renseignement français."

    Sur commande
  • Les Vikings, toujours moins nombreux que leurs adversaires, sont les premiers à recourir systématiquement à la reconnaissance et au renseignement pour obtenir l'effet de surprise maximum au cours de leurs raids.
    Les Normands, forts de l'expérience viking, ne cesseront d'avoir recours à l'espionnage comme pour la conquête de l'Angleterre et de la Sicile. En Méditerranée, Byzance dispose d'une longue et solide tradition de l'action clandestine que les Croisades mettent en lumière. Des grandes invasions à la guerre de Cent Ans et à la prise de Constantinople, le Moyen Age est le théâtre d'une intense guerre secrète où toutes les techniques de l'espionnage moderne sont pratiquées : éclairage, écoute des conversations, interception de courriers...

  • O Les nouvelles formes de la violence internationale Guerres - Terrorisme - Crime - Oppression : en 4 parties, l´ouvrage brosse un portrait planétaire des grands thèmes de conflits actuels.

    O Des cartes pour mieux visualiser Chaque page contient une ou plusieurs cartes thématiques qui permettent de mieux comprendre les enjeux de la géopolitique et les menaces qui nous entourent.

    O Disposer d´un outil de référence Grâce à son organisation thématique et alphabétique, l´accès à l´information est immédiat. Un instrument précieux pour comprendre le monde dans lequel nous vivons.

    Sur commande
  • malouines, kosovo, afghanistan, irak...
    depuis une vingtaine d'années, les forces spéciales sont de plus en plus engagées dans les conflits modernes. pour les états-majors, elles sont l'arme secrète, la dernière carte à jouer quand tout semble compromis. réputées pour leur discrétion et leur redoutable efficacité, elles sont les seules unités capables d'intervenir dans les situations les plus critiques et d'accomplir les missions jugées " impossibles ".
    forces spéciales françaises, delta force américaine, sas britanniques, spetsnaz russes, commandos israéliens... derrière ces multiples dénominations se cachent des combattants hors pair dotés des équipements technologiques les plus sophistiqués. qu'ils pratiquent le renseignement, le sabotage, l'encadrement des mouvements de guérilla ou la libération d'otages, leur fonction reste toujours la même : surprendre l'adversaire et causer un maximum de dommages à l'ennemi.
    qui accède à ces régiments spéciaux ? comment leurs opérations sont-elles menées ? comment s'entraînent-ils et quelles sont leurs armes ? un ouvrage indispensable pour comprendre l'enjeu de ces unités de plus en plus sollicitées par les gouvernements pour faire face aux menaces terroristes comme al-qaïda, aux conflits internationaux et aux nouvelles formes de criminalité.

  • Écoterrorisme, zadisme, altermondialisme, animalisme, sextrémisme.
    Depuis une vingtaine d'années, des mouvements contestant la société de consommation et le libéralisme apparaissent et agissent au nom de « l'éthique » et remettent en cause, parfois violemment, l'évolution des sociétés développées.
    Si toutes ces causes sont légitimes et s'expriment à travers des actions de contestation légales, on observe néanmoins que chacune a donné naissance à des groupes activistes, partisans d'actions violentes, ciblant en premier lieu les grandes entreprises et le « pouvoir de l'argent », et à des groupuscules terroristes, n'hésitant pas à recourir à des actions « armées » (agressions, attentats, assassinats) pour faire aboutir leurs idées.
    Ainsi sont apparus des mouvements ultraviolents, comme les Black Blocs, ou des groupes terroristes comme le Front de libération des animaux (ALF) ou le Front de la libération de la terre (ELF). Ces entités ont pris naissance et se sont développées outre-Manche ou outre-Atlantique, depuis le début des années 1990, où elles figurent sur la liste noire des organisations terroristes au même titre que Daesh ou Al-Qaïda. Elles ont conduit le FBI et Scotland Yard à créer des unités spécialisées afin de les combattre.
    Avec quelques années de retard, ces groupes ont pris pied en Europe continentale, puis en France. Si notre pays n'est pas encore touché par ce type de terrorisme, tout laisse craindre, dans les prochaines années, que ces mouvements développent des campagnes violentes dans l'Hexagone. Les événements de Tarnac, de Sivens, de Roybon et, surtout, de Notre- Dame-des-Landes, en sont les signes annonciateurs.

    Sur commande
empty