• Voici le premier polar maritime de Loïc Finaz, vice-amiral, ancien directeur de l'école de guerre. Le roman commence à Brest où un officier de marine, membre des services militaires, tente d'infiltrer une équipe de terroristes embarquée à bord d'un voilier emmené par une femme séduisante, redoutable selon le renseignement militaire. Le but de l'officier de Marine : se faire enrôler comme équipier par cette cellule terroriste qui, quelques années plus tôt, a tué plusieurs militaires français. C'est le début d'une longue aventure qui conduira la goélette à travers la mer aventureuse des Antilles et d'autres mers moins pacifiques Ce roman noir est prétexte à l'officier de marine de retracer dans un monologue intérieur toute sa carrière à travers ses différentes expériences et de déclarer son amour à la navigation, à la houle et aux voyages au long cours. Dans un double sillage, Loïc Finaz raconte un redoutable double-jeu où se mêle intrigue géopolitique et blessures du coeur. Renouant avec la tradition épique de l'aventure maritime, Loïc Finaz nous livre un roman contemporain qui est un éloge de l'aventure et une célébration de la mer.

    Sur commande
  • Il a été commandant d'aviso et de frégate, directeur du service de recrutement et du centre d'études stratégiques de la Marine. Aujourd'hui, le vice-amiral Loïc Finaz dirige l'École de guerre. De cette expérience militaire, tournée aussi vers le monde civil, il a tiré un traité sur la liberté et les vertus du commandement. Sept piliers soutiennent l'esprit d'équipage : autonomie et solidarité ; fonctions et responsabilité ; hiérarchie et participation ; exigence et bienveillance ; énergie et culture ; intelligence et courage ; parole et temps. Ces fondamentaux sont aussi ceux de l'esprit d'entreprise et d'un monde économique sensé. Quelles sont les étapes pour devenir un chef intelligent et bienveillant ? Quelles leçons tirer de la guerre, de la confrontation avec la mort, de l'héroïsme ? Pourquoi est-il nécessaire de penser autrement ? Avec finesse et poésie, en nous invitant à prendre la mer, Loïc Finaz nous livre sa sagesse combative du commandement.

    Sur commande
  • À l'image des sillages que tracent les marins avec humilité, et qui s'effacent en silence derrière eux, il faudra bien qu'un jour l'humanité apprenne à ne pas laisser de marque derrière elle. Dans l'écume comme dans la poussière. La mer étant l'espoir et l'avenir de la Terre, il faudra bien un jour ne plus l'agresser comme nous avons violé la Terre.
    Et voilà comment le récit de voyage en Sibérie d'un marin qui pendant la guerre froide traquait les sous-marins soviétiques de l'Atlantique à la Méditerranée, devient par la poésie des eaux du Iénisseï, une ode à la magie du fleuve, et un manifeste écolo...

    Sur commande
  • Un aviso quitte Brest en hiver pour le Pacifique.
    Au fil des nautiques et des escales, son commandant mêle alors souvenirs personnels et réminiscences historiques. Ce journal traduit, avec sa poésie maritime, les sentiments d'exil auquel tout marin se condamne. Mais le narrateur s'adresse à une femme qui a quitté sa vie : amour impossible, reflet d'un malentendu entre la France et sa Marine. ?.

empty