• Ce livre explique pourquoi et comment éveiller l'enfant de 0 à 6 ans aux sons, aux lettres et aux mots, prémisse au développement de connaissances de base qui l'accompagneront toute sa vie. Il décrit principalement : › les habiletés à développer chez l'enfant et les contextes les plus propices pour y parvenir ; › les outils et les interventions les plus efficaces pour l'initier à la lecture et à l'écriture, selon son âge et ses intérêts ; › l'impact des outils technologiques comme les tablettes électroniques et les livres numériques ; Basé sur les plus récentes études sur le sujet et sur de nombreux exemples concrets, il déboulonne du même coup des mythes et des croyances perspicaces concernant la lecture et l'écriture, renforçant l'importance de mettre le plaisir et l'interaction au coeur des apprentissages.

    Cet ouvrage a été corédigé par deux professionnels aguerris en développement du langage. Pascal Lefebvre est orthophoniste, professeur agrégé aux Programmes d'orthophonie de l'Université Laurentienne et professeur auxiliaire à l'École des sciences de la réadaptation à l'Université d'Ottawa. Marie-Ève Bergeron-Gaudin est orthophoniste, chroniqueuse, auteure et conférencière. Le premier habite à Sudbury, en Ontario, tandis que la seconde habite à Québec, au Québec.

    Sur commande
  • Ce poème est issu et traduit de la production poétique contemporaine syrienne. Le Port a Jauni poursuit ainsi son exploration du champ poétique arabe, de la poésie du désert qui date d'avant l'islam (Mu'allaqa, un poème suspendu, mars 2019) à la poésie moderne dialectale (avec la série des Roubaiyat, 5 recueils publiés depuis 2015) et jusqu'à la poésie contemporaine syrienne, très belle et très triste en même temps (Tireurs sportifs, 2018). L'Arbre dont j'ignore le nom est une méditation du poète sur l'exil et l'oubli. L'exil et l'incapacité à dire dans une autre langue, les « mots sont pauvres, ils montent et descendent comme le hoquet d'un nourrisson dans le brouillard d'une autre langue ». L'exil et le souvenir d'histoires familiales qui permettent d'évoquer ce que l'on fut, là d'où l'on vient. L'exil et la violence subie, « l'épouvante devant la vengeance des serpents blessés ». L'exil et son attente, l'exil est son silence, au point que la peur est devenue tristesse.

    Sur commande
  • « Il ne suffit plus que l'opinion publique larmoie, ou vitupère en vase clos. Si son émoi est sincère, elle doit agir, affirmer clairement sa résolution d'avoir le dernier mot. Retroussons nos manches, et, s'il vous plaît, à la pioche ». En date du 31 mai 1936, l'appel a pour sujet «?l'enfance malheureuse?», «?l'enfance qui souffre?», «?l'enfance tout court?». Son auteur, Alexis Danan (1890-1979), est un professionnel de la grande presse française. Né en Algérie peu avant l'affaire Dreyfus, monté à Paris au lendemain de la Grande Guerre, il fait carrière dans le reportage social et la chronique, d'abord à Paris?-?Soir, puis dans des journaux issus de la Résistance. Maniant «?l'épée du scandale?» contre l'Administration pénitentiaire, l'Assistance publique ou les mauvais parents contre les «?bagnes d'enfants?», pour les droits de l'enfant ou la cause de l'adoption, le journaliste partage son indignation avec ses lecteurs pour que l'enfance soit placée «?sous la protection du public?», «?comme il en est des jardins et monuments des villes?». Interpellant les autorités, il initie un réseau national de Comités de vigilance et d'action pour la protection de l'enfance malheureuse. Jusqu'aujourd'hui, des hommes et des femmes se regroupent pour répondre à cet appel.
    Que dit cette vie d'un homme de presse et dirigeant associatif sur la façon de porter la «?cause de l'enfance?» au xxe siècle ? Ses choix, ses échecs, sa capacité à coller à une époque ou la difficulté à la rattraper sont autant de voies d'entrée dans les recompositions de l'action pour l'enfance en danger dans l'espace public.
    Acteur et révélateur d'une histoire sensible, sociale et politique autour d'un enfant devenu précieux, Alexis Danan, homme de carrefour, côtoie les grandes consciences morales du temps. Témoin des restructurations des politiques de l'enfance et de la famille, il a défendu une certaine image de la démocratie et des corps intermédiaires à l'ère des masses. Dix ans après sa mort, les parlementaires votent la loi du 10 juillet 1989 relative à la prévention des mauvais traitements à l'égard des mineurs et à la protection de l'enfance. Parce que association pionnière, la Fédération des Comités Alexis-Danan dite «?Enfance Majuscule?» fait toujours partie du groupement d'intérêt public administrant le service communément appelé «?Allô Enfance en Danger?».

    Sur commande
  • Pendant 150 ans, l'Agence Havas a joué un rôle de premier plan dans l'économie française. Fondatrice du marché de l'information, aux origines de la publicité dans la presse, à la fois ouverte à toutes les innovations technologiques et attentive aux plus petits marchés, elle a inventé, développé ou structuré la plupart des métiers de la communication. Mais si son rôle dans la diffusion de l'information et son activité dans la publicité sont désormais bien connus - malgré son peu de propension à communique sur son activité- son impact sur le monde de la radio et de la télévision reste largement mésestimé.

    Sur commande
empty