• Le comité

    Thomas Azuélos

    Le Comité est une organisation mystérieuse et insaisissable, qui agit dans l'ombre du pouvoir. Déterminé à le détruire, le narrateur choisit d'incarner sans retenue divers rôles (boulanger, couturier, etc.) qui lui permettent de se rapprocher de ce groupuscule. Fasciné par le Docteur, figure emblématique du Comité, il choisit d'aller jusqu'au bout de sa démarche en prenant sa place et dénoncer ainsi la mascarade des jeux de pouvoir.
    Tiraillé entre soumission et émancipation, opportunisme individuel et conscience collective, l'homme prend consciemment le chemin de l'autodestruction.
    Inspiré du roman Le Comité de Sonallah Ibrahim, l 'adaptation libre de Thomas Azuélos est fidèle à son sens profond et offre un écho très actuel au propos du romancier égyptien après le soulèvement de la place Tahrir en 2011 et les bouleversements qui s'en sont suivis.

    Sur commande
  • Pas facile d'être prise au sérieux quand on est commissaire stagiaire et qu'on a pour mère... une juge d'instruction ! Heureusement, Abigaël Martini a un caractère bien trempé et est déterminée à prouver à son macho de patron de quoi elle est capable. Alors que sa mère multiplie les tentatives pour lui trouver un mari de bonne famille, Abigaël préfère écumer les bars, aligner les conquêtes et filer les malfaiteurs. Lorsqu'elle se voit confier sa première enquête, elle quitte Paris et fonce à Marseille, bille en tête. Et elle n'est pas au bout de ses surprises !

    Abigaël Martini, cousine explosive d'Adèle Blanc-Sec, nous entraîne dans les bas-fonds de la cité phocéenne, au gré de trois intrigues sombres et cruelles, dans la tradition du meilleur polar noir français.


    Réunit : Abigaël Martini, La nuit des enfants, Le grand singe vivant

    Sur commande
  • Petit papa, regarde, c'est l'avion de maman qui revient.

    Sur commande
  • Découvrez Le grand singe vivant, le livre de Thomas Azuélos

  • Abigaël Martini, jeune commissaire stagiaire restée en rade marseillaise suite à une affaire au goût amer, doit retrouver son poste à la capitale. C'est en car qu'elle décide de remonter, un car qui la recrache non à Paris, mais dans un petit village de Provence. Le village de famille Martini.
    Abigaël y retrouve la mère de sa mère, immobile, noyée dans les draps de son grand lit, et son cousin, timide, gauche. Rien ne se dit. Et pourtant.
    Dehors, les cris gagnent la rue. La fête se prépare sur la grand place. Mais très vite, les rires se transforment en cris, les hommes s'arment et les femmes préparent les rations. Le grand singe du cirque itinérant s'est échappé !
    Entre hystérie et souvenirs, Abigaël va peu à peu reprendre pied bercée par les lettres d'un autre temps.

  • Abigaël Martini est toujours commissaire stagiaire et le commissaire Kaskol n'a toujours pas envie de l'avoir dans les pattes. Un aller simple pour Marseille et revoilà mademoiselle partie enquêter sur on-ne-sait-pas-trop-quoi-mais-loin-de-Paris.
    L'incendie de quelques cabanons, en l'occurrence. Un fait divers qui n'a pas l'air de passionner les autorités locales. Qu'à cela ne tienne, Abigaël Martini est là ! Mais ce n'est pas forcément du goût de tout le monde et le soleil qui frappe sur les calanques, à défaut de faire brûler des cabanons, pourrait bien échauffer les esprits. Car la stagiaire a de la suite dans les idées... et quand il s'agit de remuer ce que tout le monde a préféré oublier, elle n'est pas la dernière. Petit à petit, elle verra défiler le pêcheur-philosophe, le flic hâbleur, les marins à gros bras et gros sanglots, la boulangère et sa fille, un éducateur parti chercher de l'ombre, de petits fantômes aussi... Tous rassemblés pour la nuit des enfants.
    Thomas Azuélos nous emmène une fois de plus chez lui, le Sud, Marseille : les cabanons plantés dans la mer au pied des calanques et ce petit village écrasé par le soleil, entre l'hôpital et l'ancien centre de rééducation. Avec gouaille, on plonge dans cet univers étrange et familier dans lequel nage Abigaël, on sonde l'âme de ces hommes que les remous font remonter à la surface. Un moment inquiétant, à remonter le passé et dérouler le présent en compagnie de la plus douce et la plus barrée des commissaires.

  • Abigaël Martini t.1

    Thomas Azuélos

    • Carabas
    • 27 Septembre 2006

    Les premiers pas de Mademoiselle le commissaire-stagiaire Abigaël Martini, fille de Madame le juge d'instruction Martini, personnage redouté du barreau parisien, dans son nouveau commissariat s'annoncent pénibles, très pénibles... Fraîchement débarquée de l'école de Police, avec un nom difficile à porter, il va falloir à cette petite, pleine de verve et d'énergie, faire preuve de beaucoup de diplomatie. Armée d'un caractère solidement trempé, d'une répartie insuportable, et d'un aplomb saisissant, Abigaël Martini ne va pas se faire beaucoup d'amis parmi la Police et les truands...
    Pourtant, elle est diablement débrouillarde cette jeune fille. Et elle ne compte pas jouer les figurantes au commissariat. Têtue, elle suit sa piste et son intuition qui l'emmènent à Marseille à la recherche d'un homme mort depuis longtemps.
    Entre thriller et quête(s) d'identité(s), Abigaël Martini est un polar rocailleux et drôle, à dévorer d'urgence !

  • Ce récit, écrit à la première personne, raconte l'enfance (tome 1) et l'adolescence (tome 2) d'Inna Shevchenko en Ukraine. Il tente de répondre à cette question : pourquoi et comment Inna est devenue cette militante féministe aujourd'hui mondialement connue ?
    En septembre 2008, Inna est reçue à la prestigieuse Université nationale, à Kiev. Elle a 18 ans. Elle entreprend, avec ferveur et détermination, des études de journalisme, avec en elle toujours présente la figure héroïque du journaliste dissident Gueorgui Gongadzé, enlevé et assassiné huit ans plus tôt. Très vite, elle constate et dénonce les ravages de la prostitution chez les étudiantes les plus défavorisées. Peu soutenue dans son combat, elle espère faire entendre plus fortement sa voix en se faisant élire au parlement étudiant. C'est à ce moment-là qu'elle fait la connaissance d'un mouvement naissant en Ukraine, les Femen, précurseur de l'élan de révolte qui, depuis la place Maïdan, secoua toute l'Ukraine en 2014.
    Inna appartient à cette génération, grandie pendant la « révolution orange », qui ose s'affranchir de la souffrance morale et sociale subie par les parents, et qui ressent une urgence vitale, profonde et intime, de liberté, d'égalité et de justice. Une urgence vitale qui ne se démentira jamais.

    Sur commande
  • Kherson, en Ukraine, janvier 1996. Inna a 6 ans.
    Elle regarde, par la fenêtre de l'appartement où elle vit avec ses parents et sa soeur aînée Yulia, le noir qui enveloppe les sinistres immeubles de la cité. Inna adore quand « le vieux géant » coupe l'électricité.
    Pour ses parents comme pour les autres habitants, c'est l'état de délabrement du pays qui provoque ces coupures à répétition, et qui ne facilitent pas la vie quotidienne. L'effondrement de l'U. R. S. S., sept ans plus tôt, a provoqué une perte totale des repères, une paupérisation absolue, et la prospérité des mafias et des seigneurs de guerre. La petite Inna subit de plein fouet le déclassement humiliant de ses parents, en même temps qu'elle observe son oncle Vanya s'enrichir frauduleusement.
    En septembre 2000, le journaliste dissident Gueorgui Gongadzé est enlevé et assassiné. Une partie du peuple est scandalisée et soupçonne le président Leonid Koutchma d'être le commanditaire de cet assassinat. C'est à ce moment-là qu'Inna décide de devenir journaliste, comme Gongadzé. Elle n'a que dix ans, mais la figure de ce héros va la hanter durablement...

    Sur commande
  • En 2000, l'ancien projet d'aéroport du Grand Ouest est réactivé dans le bocage de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes.
    En 2009, après tous les recours juridiques imaginables, des habitants envisagent de s'opposer physiquement au démarrage des travaux et lancent l'appel des « habitant-e-s qui résistent ». Des centaines de jeunes gens de la France entière, issus des luttes politiques écologiques, antiautoritaires ou à la recherche de modes de vie alternatifs, commencent à venir s'installer sur la zone promise aux grands travaux.
    Le 16 octobre 2012, le gouvernement Ayrault lance « l'opération César » qui a pour but d'évacuer, par la force, Notre-Dame-des-Landes et d'en chasser les occupants qui s'opposent au projet de construction de l'aéroport.
    Le 17 janvier 2018, le projet est officiellement abandonné. Entre ces deux dates, les zadistes résistent, s'organisent collectivement, cultivent, avec l'aide des paysans restés sur place, des terres dans le bocage, rêvent d'une autre façon de vivre : « Nous sommes une armée de rêveurs (rêveuses) et pour cette raison nous sommes invincibles. » Qui sont vraiment les zadistes de Notre-Dame-des-Landes ? Que veulent-ils ? Comment vivent-ils ?
    Embarqués pendant de longues semaines à leurs côtés, les auteurs ont choisi une fiction documentée pour rendre compte, au plus près, de la réalité de la vie sur la ZAD. Le récit de Thomas Azuélos et Simon Rochepeau est celui d'une lutte, hors des partis et mouvements traditionnels, contre l'aménagement capitaliste du territoire et pour défendre d'autres manières de vivre.

    Sur commande
  • Tireurs sportifs est un long poème écrit par Golan Haji dans les premières années de la révolte syrienne, après 2011. Les vers s'égrènent, chapelet d'observations minutieuses du quotidien, de scènes, d'images, d'instants vécus qui nous plongent dans un monde en lutte, dans un monde en guerre. L'écriture n'est jamais sinistre, jamais obscène, elle donne seulement à voir, et à entendre par le truchement d'une magnifique langue poétique. Ici, il n'est pas question de dénonciation, d'engagement ou de voyeurisme, mais d'un constat réhumanisé par la poésie. Ce long poème peut être lu dès les dernières années de l'enfance et dès l'adolescence, il permettra de ressentir ce qui nous est souvent inaccessible, sans morale ni injonction. Les illustrations de Thomas Azuelos ont été réalisées indépendamment du poème, lors d'un voyage en Israël et en Palestine, là où les frontières se frottent et les barbelés enferment. Réalisés en deux temps distincts et en deux lieux différents, poème et illustrations semblent issus d'une même argile.

    Sur commande
  • Le 4 avril 2009, cinq pirates, depuis une embarcation rapide et munis de fusils Kalachnikov, prennent d'assaut un voilier français dans les eaux territoriales de la Somalie. Ils séquestrent les cinq passagers, dont un enfant de trois et demi, jusqu'à ce que la marine française intervienne et provoque la mort du skipper du voilier et de deux pirates. En octobre 2013, les pirates somaliens sont accusés de détournement de navire par violence, arrestation, enlèvement et séquestration en bande organisée. Ces anciens pêcheurs, nés dans un des pays les plus pauvres du monde, se retrouvent devant la cour d'assises de Rennes, à des milliers de kilomètres de chez eux. Ils encourent chacun vingt ans de prison. Mohamed se distingue de ses compagnons : il parvient à s'exprimer en français et il est le seul à comparaître libre. Comment en est-il arrivé là ?

    Sur commande
  • Pour ce récit de bande dessinée documentaire, Laure Marchand, Guillaume Perrier et Thomas Azuèlos ont suivi le voyage de Christian Varoujan Artin, depuis Marseille jusqu'en Turquie, sur les traces de sa famille. Varoujan est une personnalité de la communauté arménienne de Marseille parce qu'il dirige un important centre de mémoire sur la diaspora Arménienne dédié à la reconnaissance du génocide. Avant 2014, Varoujan n'avait jamais envisagé d'aller en Turquie, au risque de « piétiner les ossements de ses ancêtres ». Le voyage jusqu'à cet « Auschwitz à ciel ouvert » représentait donc un enjeu très fort pour lui et pour sa femme, Brigitte Balian, qui l'accompagnait.
    Mais ce n'était pas seulement un pèlerinage.
    Varoujan et Brigitte ont également rencontré les descendants des Arméniens qui ont réchappé au massacre et sont restés en Turquie en 1915.
    Car aujourd'hui ces Arméniens kurdes, turques, alévis, musulmans, sortent de l'ombre, racontent leurs histoires et aspirent à retrouver une identité perdue.

    Sur commande
empty