• Glorifié en Occident pour avoir mis fin à la guerre froide et libéré le monde du communisme, Gorbatchev est aujourd'hui haï par les Russes qui le rendent responsable de toutes leurs difficultés.
    Alors, qui est-il? Un réformateur visionnaire qui permit la chute du mur de Berlin ? Ou un idéaliste qui voulut détruire le système totalitaire, quitte à trahir les intérêts de son propre pays ?
    Le Roman vrai de Gorbatchev est une enquête nourrie d'archives inédites et de témoignages encore jamais révélés sur l'une des plus grandes figures du XXe siècle et sur les personnages qui ont gravité autour de lui, de son épouse Raïssa à Alexandre Yakovlev, l'architecte de la perestroïka, en passant par son fantasque rival Boris Eltsine.
    Acteur et témoin privilégié des grands événements qui ont mené à la fin du communisme, Vladimir Fédorovski nous raconte les manipulations, les victoires et les échecs d'un homme au psychisme impénétrable qui a changé la face du monde.

  • La manipulation est partout : de l'empoisonnement d'ex-espions russes à Londres à l'affaire de l'immixtion des amis du Kremlin dans l'élection de Donald Trump, en passant par le détournement des données de Facebook. Elle est devenue une obsession de ce début de XXIe siècle, relayée et amplifiée par les réseaux sociaux et les nouveaux médias.
    Familier des arcanes du Kremlin, Vladimir Fédorovski a mené pour nous une enquête d'une brûlante actualité, nourrie de témoignages originaux et d'archives inédites. On y croise des personnages envoûtants, maîtrisant à la perfection l'art de la manipulation : un James Bond soviétique influençant le président Kennedy, des agents de la CIA qui intriguent pour la réélection de Boris Eltsine, un jeune agent du KGB nommé Poutine qui manoeuvre pour s'imposer au Kremlin.
    Vladimir Fédorovski nous livre aussi le manuel de séduction du KGB au masculin et... au féminin. Un ouvrage fascinant pour apprendre, auprès des plus grands manipulateurs de ce siècle, à devenir irrésistible.
    Dans ce monde en miroir, la réalité dépasse souvent la fiction et les faits historiques sont parfois dignes des plus grands romans policiers.

  • Joseph Staline, dictateur sanguinaire ? Certes. Mais comment expliquer, alors, la fascination qu'il exerce chez tant de Russes ? Pourquoi la tombe du responsable de millions de morts est-elle fleurie chaque année ?
    À l'heure où l'on célèbre le 75e anniversaire de la victoire sur le nazisme, Vladimir Fédorovski retrace le parcours d'un tyran, mais aussi celui d'un remarquable stratège, doté d'une volonté de puissance hors du commun. L'écrivain et ancien diplomate nous invite aux premières loges de l'histoire : à Stalingrad, dans la plus grande de toutes les batailles de la Seconde Guerre mondiale, ou encore à Yalta, en 1945, où l'extraordinaire flair diplomatique du dictateur partagera l'Europe en faveur de l'URSS. S'appuyant sur de nombreuses archives, lettres et conversations téléphoniques, il nous montre aussi le destin d'un jeune Géorgien entré dans la clandestinité et devenu bientôt Staline, « l'homme d'acier ». 
    Dans cette fresque haute en couleurs, Vladimir Fédorovski analyse le « phénomène Staline », et ce que cette popularité reconquise par-delà la tombe dit de la Russie d'aujourd'hui.

  • Le Roman des tsars est un ouvrage de révélations. Vladimir Fédorovski propose des clés originales pour déchiffrer les énigmes des tsars et éclairer leurs zones d'ombre. Les nouvelles techniques scientifiques, notamment l'examen de l'ADN, permettent à l'auteur de mener l'enquête pour suivre l'histoire de ces tragédies sans nom : Pierre le Grand tue son fils, Catherine II organise le coup de force où son mari est assassiné, le tsar Ivan VI devient le masque de fer russe, prisonnier numéro 1 qui est à son tour éliminé, un marquis français manque de devenir maître de la Russie, le tsar mystique Alexandre I ferme les yeux sur l'assassinat de son père, sans parler des secrets de l'attentat meurtrier conte Alexandre II ou des massacres de la famille impériale par les bolcheviks en 1918. Paradoxalement, cet ouvrage est aussi un livre d'actualité. Poutine joue avec finesse, induisant la référence à l'empire des tsars comme symbole de l'ordre et de la grandeur du pays. On saisit ici le pont historique établi par Vladimir Poutine qui se voit lui-même en réincarnation du premier des Romanov choisi par la Providence pour sauver le pays après le temps des troubles post-communistes", au nom de la puissance de la Russie.".

  • Tout le monde a vu le film Le Docteur Jivago, un des films emblématiques du cinéma américain, basé sur le roman de Boris Pasternak consacré à la période de la révolution russe, une fiction d'inspiration éminemment autobiographique couronnée du prix Nobel.
      Vladimir Fedorovski propose ce « roman vrai » du Docteur Jivago s'appuyant sur le destin de son auteur comme guide à travers les aléas de l'histoire du XXe siècle où la réalité tragique dépasse la fiction.
    En effet la vie réelle de Pasternak réunit les éléments des grands drames historiques. Tel un Faust il releva tous les défis : les passions absolues comme les tragédies sans nom, les coups de foudre comme un insolite « amour à distance » immortalisé par ses échanges épistolaires avec une grande poétesse russe, Marina Tsvetaïeva, et le génie de la poésie européenne, Rilke, sans parler des démons de la jalousie dans la grisaille de la vie soviétique ou de l'ambiguïté des rapports de l'écrivain avec le dictateur rouge Staline. Les archives américaines et russes récemment déclassifiées (dont certaines sont inédites) permettent aussi à l'auteur d'évoquer l'épopée de Pasternak à travers les aléas d'une bataille féroce cyniquement menée par la Cia et le KGB dans l'ombre du Docteur Jivago.
    Une balade passionnée à travers la Russie éternelle comme la grâce venue des neiges la veille de Noël.

  • En 2014, Vladimir Fédorovski a publié Poutine, l'itinéraire secret, relatant les détails de l'ascension de l'actuel président russe (1952-2000). En même temps, il annonça la parution du deuxième volet de son enquête (2000-2017).
    Les derniers événements ont confirmé la pertinence d'une telle publication. La tension internationale, la crise ukrainienne, le retour à une nouvelle guerre froide, la crise syrienne et, dernièrement, l'élection de Donald Trump ont porté la personnalité de Poutine au pinacle. Depuis son arrivée au pouvoir suprême, en 2000, son aura n'a cessé de croître, au point que ce qui passait pour une figure de style est devenu une réalité : Poutine le Tsar.
    Par-delà les appréciations et opinions, ce livre d'actualité propose de déchiffrer ce phénomène par le biais de multiples clefs. De l'ensemble surgit, tel un portrait à multiples facettes, le nouveau tsar de toutes les Russies. Y sont analysées sa psychologie, sa carrière de leader politique, mais aussi la géographie et l'histoire de son pays. Poutine devient ainsi un reflet de la Russie elle-même, avec ses hantises, ses faiblesses, ses fantasmes et sa force.
    Mais c'est aussi un livre de révélations sur un personnage hors normes, sur son entourage, son système, sa vie personnelle, ses méthodes, sans parler de ses liens avec les oligarques et les services secrets.
    Bousculant les idées reçues et l'esprit politiquement correct, Poutine de A à Z dessine le portait inattendu de l'homme fort de la Russie confronté au choc de l'élection de Donald Trump, déterminant pour l'avenir de notre planète.

  • Au tournant du XIXe et du XXe siècle, Raspoutine traversa la vaste scène de l'histoire russe en jouant simultanément les rôles de séducteur, de mystique, de gourou et d'homme d'Etat.Ainsi devint-il une légende, rejoignant le panthéon des surhommes diaboliques" de l'histoire. Celui que l'on surnommait tantôt "le saint diable", tantôt "le plus grand coup du siècle" fit souffler le vent de sa Sibérie natale sur la cour impériale. Exubérant, il paraissait incarner l'âme russe, tout en contrastes et en fantasmagories, au point que la Russie éternelle semble avoir sombré avec lui.Richement documenté, cet ouvrage rouvre le sulfureux "dossier Raspoutine" à l'aide de témoignages inédits, notamment sur les rivalités des services secrets impliqués dans son assassinat et, parallèlement, dans l'arrivée au pouvoir des bolcheviks. Raspoutine a-t-il détruit l'empire des tsars, comme on l'a longtemps dit, ou a-t-il servi de prétexte aux erreurs d'autres personnages ? D'ailleurs, a-t-il vraiment disparu ? Son fantôme, telles les âmes égarées avec lesquelles il prétendait communiquer, semble toujours hanter le pouvoir et la société russes, avides de mysticisme et de miracles.".

  • Qui est Vladimir Poutine ? Un tsar autoritaire ? Un James Bond manipulateur formé au sein des services secrets, qui met en danger la paix internationale ? Ou bien au contraire un dirigeant clairvoyant, antithèse du politiquement correct, qui défend les intérêts de son propre pays et l'équilibre dans le monde ? Quelle est sa véritable ambition autour de l'Ukraine ? Ce portrait de Poutine apporte de nombreuses réponses à ces interrogations. Fidèle à ses vieilles méthodes des services secrets, Poutine excelle dans l'art de brouiller les pistes. D'abord agent du KGB dans les années 1970-1980, puis adjoint au maire démocrate de Saint-Pétersbourg, il devient chef des services secrets, choisi pour défendre les intérêts d'Eltsine et de sa famille. Il est ensuite nommé Premier ministre lors de la guerre en Tchétchénie, dans un climat crépusculaire de fin de règne. Habile manoeuvrier et jouant adroitement des clans politiques, il s'impose enfin comme successeur inattendu de Boris Eltsine, et affronte les défis majeurs de la Russie du XXIe siècle. Eclairant les zones d'ombre de ce personnage complexe, Vladimir Fédorovski présente ici cinq visages du maître incontesté de la Russie depuis près de quinze ans, personnalité incontournable de l'échiquier international.

  • La chronique de Moscou est emplie de grandeur et de sang, de complots, de folies et de mystères. Dans ce livre riche en révélations, Vladimir Fédorovski nous dévoile les coulisses du Kremlin, de la fin du stalinisme aux années Poutine. Acteur et observateur privilégié des événements qui ont entraîné la fin du communisme, sa longue familiarité avec les arcanes politiques lui a permis de recueillir des témoignages inédits et de se plonger dans des archives confi dentielles. C'est ainsi qu'il nous conte aussi bien l'histoire de l'espionnage russe
    en Occident, avec ses épisodes parfois comiques, que les secrets du pouvoir suprême où certains accédaient à la gloire, tandis que d'autres finissaient en exil ou en prison.
    Vladimir Fédorovski retrace ici une épopée hors du commun où la réalité dépasse souvent la fiction, avec certains souvenirs personnels qui font parfois songer à Game of Thrones. Enfin, à la lumière de l'élection présidentielle de 2018, l'auteur nous éclaire sur la guerre de succession autour de Vladimir Poutine.

  • Pour la première fois, Vladimir Fédorovski, qui fut au centre des événements majeurs du XXe siècle, notamment en tant que promoteur de la perestroïka et porte-parole du mouvement des réformes démocratiques pendant la résistance au putsch du KGB durant l'été 1991, nous raconte les faces cachées de cette période charnière. Dans les années 70, le grand romancier anglais, Graham Green et Vladimir Fédorovski, diplomate du Kremlin, ont, lors de leurs nombreuses conversations, évoqué le siècle des espions que fut le XXe siècle. Ils ont ainsi établi ensemble la liste des espions qui ont changé le cours de l'Histoire. Vladimir Fédorovski, en souvenir des ces conversations, a mis en scène ces personnages hors normes. A partir d'archives et de témoignages inédits, l'auteur évoque les figures mythiques du renseignement : Sorge, les 5 de Cambridge, Farwell, Colonel Boris,... Le scandale, avec l'arrestation dans le courant de l'été 2010, d'espions à Washington soupçonnés d'intelligence avec la Russie, montre que le sujet est encore et toujours d'actualité. L'AUTEUR Né en 1950 à Moscou, romancier et essayiste d'origine russe, Vladimir Fédorovski fut diplomate pendant les grands bouleversements à l'Est. Il est actuellement l'écrivain d'origine russe le plus édité en France. Ses livres directement écrits en français ont reçu huit prix littéraires (notamment Le Roman de Saint-Pétersbourg et Le Roman du Kremlin). Il dirige aux Editions du Rocher la collection emblématique «Le Roman des Lieux et Destins magiques». Le Roman de l'espionnage est son 27e ouvrage.

  • Fidèle à ses habitudes, Vladimir Fédorovski nous offre ici un parcours inattendu dans Saint-Pétersbourg. Il nous propose des promenades insolites à travers les splendeurs d'une ville mythique. Pierre le Grand, Dostoïevski, les canaux de la Neva, les nuits blanches, Pouchkine, l'Ermitage... Les hommes et les lieux renouent avec le mystère et la féerie de la ville des tsars. Grands aventuriers, hommes d'Etat calculateurs, amoureux passionnés ou artistes désespérés défilent dans ce livre comme dans le théâtre italien. Entre alcôves secrètes et palais étincelants, ces pages nous invitent à méditer sur les charmes du caractère slave qui, comme l'architecture de Saint-Pétersbourg, ne ressemble ni au gothique flamboyant d'Europe, ni au style byzantin. Est-ce l'art de bâtir ou tout simplement l'âme russe qui a réalisé ses caprices avec une telle fantaisie ? Avec ses contrastes, ses couleurs et ses jeux de lumière, rappelant sans doute les contradictions des drames historiques, Saint-Pétersbourg reste décidément une ville magique toujours à redécouvrir.

  • Plus qu'un train de rêve, l'Orient-Express est l'emblème d'une Europe qui s'est faite avant l'heure. Au cours de l'histoire du XXe siècle, il fut le théâtre de nombreux drames joués par de grands acteurs politiques ou des réseaux d'espionnage. Ainsi, dans la voiture n°2419, transformée en bureau pour le maréchal Foch, fut signé à Rethondes, l'armistice du 11 novembre 1918. Un peu plus de vingt ans plus tard, Hitler signait la capitulation de l'Europe dans ce même wagon. Amants célèbres ou agents des services secrets, tous empruntèrent ce train pour des raisons diverses, trouvant toujours ce qu'ils y cherchaient. Intrigues politiques, romances, espionnage rythment la magie du train le plus célèbre du monde entre Venise, Vienne, Prague, Budapest ou Istanbul. L'auteur reconstitue l'aventure de l'Orient-Express en prenant pour guides certains personnages symboliques ayant marqué chaque époque de leur empreinte : Diaghilev, fondateur des Ballets russes à Venise; Mata-Hari, cette grande aventurière qui installa son QG dans le train de Paris à Vienne au cours des heures sombres de la Première Guerre mondiale; Lawrence d'Arabie, le célèbre espion anglais; Marlene Dietrich, qui, sous la montée du nazisme, vécut une très belle histoire d'amour dans ce train, ou encore Raoul Wallenberg, diplomate suédois en poste à Budapest, qui sauva plus de vingt mille juifs pendant la guerre en dupant les Nazis dans l'Orient-Express. Ce livre se situe dans le droit fil du triptyque de Vladimir Fédorovshi : Le Roman de Saint-Pétersbourg, Le Roman du Kremlin, Le Roman de la Russie insolite, qui a connu un franc succès. Le Roman de l'Orient-Express est son dix-neuvième ouvrage.

  • Vladimir Fédorovski est auteur de plusieurs best-sellers internationaux. Il est aujourd'hui l'écrivain d'origine russe le plus édité en France. Il a récemment publié Le Roman des Tsars et Le Roman de la Perestroïka aux éditions du Rocher pour lesquelles il dirige la collection Le roman des lieux et destins magiques". ".

  • A l'occasion de l'année de la Russie (marquée par une grande campagne médiatique et des centaines de manifestations), Vladimir Fédorovski, l'écrivain d'origine russe le plus édité actuellement en France, propose une ballade dans le temps et dans l'espace, éclairée par des guides étonnants. La structure de ce livre rappelle son best seller Le Roman de Saint-Pétersbourg. Grands aventuriers, hommes d'Etat calculateurs, amoureux passionnés ou artistes désespérés, les protagonistes de «ce roman russe» défilent sur la scène de l'Histoire comme dans le théâtre italien. Chanel et Stravinsky, Diaghilev et Nijinski, Matisse et Lydia, Olga et Picasso, Anna et Modigliani, Tchékhov, Cocteau, Soljenitsyne... Russes, Polonais, Espagnols, et bien sur Français, ils étaient jeunes, ils se cherchaient, ils s'aimaient ; ils inventèrent l'art moderne, changeant le cours du siècle. Ils étaient souvent en France, réunis par les fameuses Saisons russes (lancées il y a cent ans à Paris) et passent à travers ces pages comme une traînée de poudre d'or, mêlant la politique à la poésie, le théâtre à la littérature. A la lumière de documents récemment déclassifiés, l'auteur raconte ces histoires peu connues ou souvent inédites, permettant ainsi de découvrir les facettes insolites de l'âme slave, ses allées sombres et ses éclats. Des destins qui font rêver, un mélange de mystère, d'amour et d'évasion. Ce livre est considéré comme un des ouvrages les plus importants de la carrière littéraire de l'auteur qui sera très présent dans les médias, à l'occasion de l'année de la Russie ainsi qu'à l'occasion du 20e anniversaire de la chute du mur de Berlin (novembre 2009). Écrivain d'origine russe, Vladimir Fédorovski fut promoteur de la perestroïka et diplomate en vu pendant les grands bouleversements à l'Est. Ses livres directement écrits en français ont reçu huit prix littéraires (notamment le Roman de Saint-Pétersbourg et Le Roman du Kremlin.) Après une trêve de plus deux ans consacrée aux livres historiques, Vladimir Fédorovski publie son 22e ouvrage. Il dirige cette collection emblématique des Éditons du Rocher «Les romans des lieux et destins magiques.»

  • La Russie éternelle est au coeur de l'oeuvre de Vladimir Fedorovski. Tsarines redoutées, égéries exaltées ou femmes de l'ombre, l'auteur du Roman de Saint- Pétersbourg évoque aujourd'hui les grandes amoureuses de son pays, leur destin, leurs secrets, et révèle les clés de leurs coeurs.Amours de la Grande Catherine et du beau Potemkine, de la flamboyante Katia Dolgorouki et du tsar Alexandre II, relations orageuses de Sophie et Léon Tolstoï, passion folle de madame Hanska pour Honoré de Balzac, ou encore Olga Knipper pour Anton Tchekhov...Des ors du Kremlin aux steppes enneigées de Sibérie, d'Odessa à Iasnaïa Poliana, le grand roman de ces âmes en quête d'absolu, en proie à tous les excès.

  • «Il fut l'un des premiers à rompre avec les habitudes de la caste diplomatique pour s'engager dans la démarche de la perestroïka. Depuis 1985, on se souvient de son visage à la télévision associé au vent de changement. Quand Gorbatchev fit marche arrière, Fédorovski n'hésita pas à quitter la carrière". Je l'ai vu à l'oeuvre, lorsqu'il fut porte-parole du mouvement des réformes démocratiques dans les jours fatidiques de la résistance au putsch communiste de Moscou en aout 1991». C'est ainsi qu'Alexandre Yakovlev, idéologue de la perestroïka, présentait Vladimir Fédorovski dans Le Figaro en avril 1996. Vladimir Fédorovski a consigné au fil du temps les témoignages uniques des protagonistes de cette époque. Gorbatchev, son épouse Raïssa, Jean-Paul II, Jacques Chirac ou encore Vladimir Poutine se succèdent devant le lecteur qui entre dans leur intimité. L'auteur a non seulement recueilli de nombreuses confidences mais il a mené pendant des années une minutieuse enquête, bousculant les idées reçues, mettant en lumière les années cruciales d'une des plus grandes ruptures de l'Histoire. Ce changement historique aurait pu, comme d'autres révolutions récentes, se terminer bien autrement, dans la guerre civile ou dans une Apocalypse mondiale. Mais la sortie du communisme fut assurée «en douceur» : la perestroïka mettait ainsi tout le monde devant le fait accompli. Et ce faisant, par petites touches, elle put faire jaillir, au coeur du communisme... la liberté ! Diplomate pendant les grands bouleversements à l'Est, Vladimir Fédorovski fut le témoin privilégié de ces événements majeurs du XXe siècle. Auteur de plusieurs best-sellers internationaux, il est aujourd'hui l'écrivain d'origine russe le plus édité en France. Il dirige aux Éditions du Rocher la collection emblématique "les romans des lieux et des destins magiques".".

  • À l'occasion du tricentenaire de Saint-Pétersbourg, Vladimir Fédorovski met en scène les grands moments de l'histoire sentimentale de cette ville insolite créée par la seule volonté de Pierre le Grand au bord de la Néva. Pierre Ier et son impératrice paysanne, Catherine II et son vigoureux compagnon le prince Potemkine, Alexandre Ier et son égérie occulte, mais aussi les grands artistes et hommes de lettres russes et occidentaux (Pouchkine, Dostoïevski, les poètes du siècle d'Argent, le Chevalier d'Eon, le marquis de Custine, Balzac) sont les personnages de ce roman vrai qui nous convie à une promenade romantique dans la Venise du Nord. Une traversée étonnante dans le temps et l'espace, dans les palais étincelants de Saint-Pétersbourg d'hier et les rues sinueuses de Leningrad, sur les traces des hommes et des femmes qui y ont connu le coup de foudre. Cet ouvrage s'appuie sur des archives tirées des fonds confidentiels récemment rendus accessibles en Russie et sur des témoignages inédits. Des pages marquées par le mystère, l'évasion, l'aventure et le défi. Un livre qui fait rêver Romancier et essayiste d'origine russe, Vladimir Fédorovski fut diplomate pendant les grands bouleversements à l'est. Ses livres écrits en français sont traduits dans de nombreux pays et furent récompensés par cinq prix littéraires, dont le prix de l'Europe. Le Roman de Saint-Pétersbourg est son quatorzième livre paru en France.

  • Hamas palestinien, Hezbollah libanais, un Iran en train de se doter de l'arme nucléaire ; et peut-être aussi, demain, une nouvelle coalition islamique, allant du Pakistan au Maghreb en passant par la Turquie. Les auteurs ont enquêté auprès de tous les protagonistes, modérés ou extrémistes. L'ouvrage n'esquive aucune question : les réfugiés du Moyen-Orient, la «rue» et les révolutions islamiques, la guerre des lobbies aux États-Unis, le rôle de Barack Obama, le droit international

  • De la révolution bolchevique à la guerre froide, de la perestroïka à l'arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine, la Russie a connu durant le XXe siècle des événements décisifs, aux répercussions géopolitiques majeures. Quel regard porter sur ces années cruciales qui ont engendré l'une des plus grandes ruptures de l'Histoire ? Pour mettre en lumière le passé et décrypter les enjeux que doit affronter la jeune Fédération de Russie, deux hommes, intimement marqués par le Siècle rouge, échangent leur expérience et leur analyse. L'un, Vladimir Fédorovski, diplomate russe, a subi de l'intérieur le système totalitaire et participé à sa destruction ; l'autre, Alexandre Adler, intellectuel européen d'abord séduit par le communisme, a finalement perdu ses premières illusions. Deux itinéraires et deux points de vue, tantôt convergents, tantôt divergents, qui posent un regard neuf sur les leaders et les rouages du Siècle rouge, et interrogent sans tabou la Russie d'hier et d'aujourd'hui.

empty