Les Éditions des Plaines

  • On a beaucoup écrit sur les pionniers de l'Ouest, peu sur les pionnières et encore moins sur les couples de pionniers. Pourtant, un petit nombre de femmes se retrouvèrent, volontairement ou non, aux côtés de leur époux lors de la conquête de l'Ouest et des diverses ruées vers l'or. L'amour, la persévérance ou la soumission, la soif de richesses, de pouvoir ou d'un avenir meilleur menèrent quatre de ces couples à une destinée hors du commun. Qu'elles soient source d'inspiration ou de stupéfaction, Nadine Mackenzie déterre ces histoires incroyables et plonge le lecteur au coeur de la société et du quotidien des pionniers de l'Ouest en relatant les aventures de ces personnages pittoresques.

  • Traduit de l'anglais

    Créé au départ pour épauler les Premières Nations dans leur cheminement, L'Arbre sacré met en évidence les concepts, les principes et les enseignements de la spiritualité autochtone. Plus qu'un guide, cet ouvrage révèle comment les grandes valeurs traditionnelles peuvent jouer un rôle, non seulement au niveau individuel, mais aussi au niveau communautaire et planétaire. L'Arbre sacré est un texte de référence pour tous ceux et celles qui s'intéressent à la sagesse des Premiers Peuples.

    Le Créateur a planté, pour tous les habitants de la terre, un Arbre sacré sous lequel ils peuvent trouver ensemble l'apaisement, la force, la sagesse et la sécurité. Les racines de cet arbre s'enfoncent profondément dans notre Mère-Terre. Ses branches s'élèvent vers le firmament comme des mains tendues pour une prière au Père-Ciel. Ses fruits représentent les dons du Créateur : des enseignements qui montrent le chemin de l'amour, de la compassion, de la générosité, de la patience, de la sagesse, de la justice, du courage, du respect, de l'humilité et de tant d'autres dons.

  • L'histoire nous montre que les guerres ont des origines les plus diverses. Et l'assassinat en 1859, par un colon américain, d'un cochon britannique un peu trop gourmand, suffit à déclencher un conflit entre les deux pays. Il devint alors nécessaire de résoudre l'épineuse question de l'appartenance de la petite île de San Juan, près de l'île de Vancouver en Colombie-Britannique, laissée floue par le traité de l'Oregon de 1846, délimitant la frontière américano-canadienne à l'ouest du continent.

    Découvrez l'histoire cocasse mais vraie de la guerre du cochon et de sa résolution, qui ne prit pas moins de 13 longues années, mobilisa des navires de guerre et des centaines de soldats, revêtit une dimension internationale, mais ne fit qu'une seule victime!

    Accompagné de photographies d'époque.

  • Histoire de l'Ouest canadien. Relation des hauts faits du Manitoba et de la Saskatchewan; et role de Louis Riel avec des personnages de premier plan.

  • S'appuyant des faits historiques, l'auteur tente de décrire leur mode de vie comme nation composée d'individus qui, tout en demeurant Métis, envisagent l'extraordinaire aventure de la vie moderne.

  • Les Sept enseignements sacrés nous parle de valeurs traditionnelles communes aux peuples autochtones : l'humilité, l'honnêteté, le respect, le courage, la sagesse, la vérité et l'amour. À chaque valeur correspond un arbre, une plante, un animal dont les attributs et les qualités fondent la base des enseignements qui sont un message d'espoir et d'universalité.

  • Diverses étapes de la colonisation dans l'Ouest, ainsi que du rôle joué par les «Canadiens». Ils ont lutté pour s'assurer que l'Ouest deviendrait partie intégrante de la Confédération. Texte bilingue.

    Quelques noms familiers du passé - De Cartier à Montcalm - Cent ans de guerre pour le monopole de la Baie d'Hudson - La Vérendrye vainc la peur et le doute - Compétition pour le commerce des fourrures - Le voyageur avait la vie dure - Un voyageur et sa femme - La chasse au bison - Louis Riel - La Confédération secouée de violentes tempêtes -Une touche romantique dans la plaine - La lutte pour la sauvegarde d'une culture.

  • Récipiendaire du Prix Champlain 2014

    Le temps des outrages, tome 2 - Histoire du Manitoba français, retrace l'époque se situant entre 1870 et 1916, au Manitoba français. En 1870, il n'y a aucun précédent pour guider les pas des uns et des autres, entre les forces en présence. Les questions touchant l'amnistie et les terres ancestrales sont déterminantes pour le peuple Métis. Victime de stratagèmes douteux, Louis Riel, leur chef historique, voit ses ambitions politiques contrecarrées et il perd la vie.

    En 1890, les droits scolaires et linguistiques garantis dans la Loi du Manitoba (1870), s'envolent comme des fétus de paille. En 1916, le Vatican ampute le diocèse de Saint-Boniface, au profit de la majorité catholique anglophone. Quarante-six ans après son adhésion au Canada, le Manitoba français est dépouillé de l'héritage de ses fondateurs laïcs et religieux, Louis Riel et Mgr Norbert Provencher.

    Dans cet ouvrage, l'historienne Jacqueline Blay poursuit son travail de déchiffrage minutieux et documente l'évolution et les rapports des communautés métisse, francophone et anglophone, la position du Québec et du Canada dans ces dossiers qui sont, encore de nos jours, d'actualité constitutionnelle. C'est la première fois que cette histoire est retracée dans son ensemble, en français.

  • Hiawatha, aussi appelé Ayenwhatha, est l'un des personnages des Premières Nations le plus célèbre à travers le monde. Ce récit poétique est largement dû à l'artiste Rotinonhshón:ni Raymond Skye.Les Rotinonhshón:ni sont un peuple fort et fier. La vérité et la compréhension constituent une grande partie de leur vision et de leur mission. C'est certainement selon les termes de la Grande Paix que les Rotinonhshón:ni auraient parlé à leurs enfants, du grand Chef Ayenwahtha. Non pas comme d'un héros, mais comme d'un homme qui a oeuvré avec Pacificateur à l'établissement de la Grande Paix, la Grande Loi.

  • Ce tome 3 de Histoire du Manitoba français se penche sur une période beaucoup moins connue, celle d'une longue marche silencieuse. En effet, repliés sur eux-mêmes, laissés de côté par les gouvernements, les francophones et les Métis résistent à une loi scolaire qui leur interdit l'enseignement en français. La langue gardienne de la foi devient le mot d'ordre. Dirigés par l'Association d'éducation des Canadiens français du Manitoba et appuyés par le réseau paroissial de l'Église catholique, ils reçoivent leur éducation grâce aux centaines d'enseignantes, religieuses et laïques, qui vont assurer la pérennité de la langue et de la foi catholique et aussi, grâce à une complicité inattendue, d'un haut fonctionnaire manitobain.

    Petit à petit, en plein coeur des changements fondamentaux de la société canadienne des années 1960, ces francophones façonnent une communauté tournée vers l'avenir et le reste du monde. Devenus Franco-Manitobains et Franco-Manitobaines, ils laissent de côté les alliés naturels que sont l'Église et l'Association d'éducation et fondent alors la Société franco-manitobaine, se disant prêts à reprendre leur place dans le dialogue manitobain et canadien. Gabrielle Roy et Daniel Lavoie représentent, symboliquement, la résilience de ce peuple qui les a vu naitre, grandir et, une fois adultes, représenter et faire connaitre le Manitoba français au reste du monde.

    Comme dans les deux premiers tomes de Histoire du Manitoba français, Jacqueline Blay utilise abondamment les archives de l'Association d'éducation des Canadiens français du Manitoba, des témoignages dont la plupart sont inédits jusqu'à présent et elle fait revivre toute une époque et ses principaux acteurs fondamentaux, de nos jours tombés dans l'oubli.

  • Recueil de mythes haïdas
    Traduction de The Raven Steals the Light

    « Avant qu'il y ait quoi que ce soit au monde, avant que les eaux recouvrent tout puis se retirent, avant qu'il y ait sur la terre des animaux, dans l'air des oiseaux, dans la mer des poissons, des baleines et des phoques, il y avait un vieil homme qui vivait dans une maison, au bord d'une rivière, avec son unique enfant, une fille. Qu'elle soit belle comme les branches du sapin ciguë sur un ciel de printemps au lever du soleil ou laide comme une limace de mer est à vrai dire de peu d'importance dans cette histoire qui se passe à peu près complètement dans l'obscurité. »

    C'est toute la richesse de la mythologie haïda qui éclate dans l'oeuvre Corbeau vole la lumière. À travers les mésaventures cocasses mais néanmoins profondes de Corbeau le filou, on découvre des récits à la fois poignants et pittoresques, dans un monde où les animaux parlent, où les rêves deviennent réalité, où les monstres et les hommes vivent côte à côte. Au-delà d'un échantillonnage de violence, de roublardise et de vindicte, c'est tout un monde où règnent l'amour et la communication entre les espèces qui se révèle à nous.

    précédemment publié sous le titre Le dit du Corbeau aux Éditions Atelier Alpha bleue (9782864690573)

empty