Une affaire personnelle et autres récits (traduction conjointe Jean-Claude Zancarini)

Traduit de l'ITALIEN par NINO FRANK

À propos

Au cours d'une mission, Milton, jeune partisan dont la guerre a interrompu les études, passe devant l'habitation où vivait Fulvia, l'adolescente qu'il aime. La gardienne de la maison lui apprend qu'après son départ son ami Giorgio rendait de fréquentes visites à Fulvia. Milton décide d'aller le questionner. Mais Giorgio vient d'être pris par les fascistes. Son exécution est une question de jours, seul un échange de prisonniers pourrait le sauver.
Récit posthume d'une extraordinaire densité, Une affaire personnelle est considéré, avec La guerre sur les collines, comme l'ouvrage emblématique de Beppe Fenoglio. Un livre d'amour et de guerre, où la passion amoureuse se conjugue et se confond avec l'ivresse juvénile de l'héroïsme et de la mort. Ce n'est pas sans raison qu'Italo Calvino y voyait un Roland furieux de la Résistance. Les autres récits ici regroupés forment une sorte d'épopée des paysans des collines piémontaises des «Langhe». On y retrouve les êtres et lieux d'une époque entière, regardés le plus souvent à travers une sensibilité profonde et une simplicité exemplaire.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Beppe Fenoglio

  • Traducteur

    NINO FRANK

  • Éditeur

    Gallimard

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    17/05/1978

  • Collection

    Du Monde Entier

  • EAN

    9782070293223

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    336 Pages

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2.3 cm

  • Poids

    330 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Beppe Fenoglio

Beppe Fenoglio (1922-1963) est né à Albe en Italie, principal centre urbain de la région des collines piémontaises des Langhe, et il y a vécu toute son existence. Dans les Langhe, il a également combattu pendant la guerre en tant que partisan et elles deviendront le cadre de presque toute son œuvre narrative. Il avait une solide culture littéraire des classiques anglais, et il admirait la civilisation anglo-saxonne en général, qui était pour lui une sorte d'antidote à la réalité mesquine du fascisme. Il fit ses débuts en 1952 avec le recueil de nouvelles Les Vingt-trois Jours de la ville d'Albe, suivi en 1954 par le court roman Le Mauvais Sort, puis, en 1959, Le Printemps du guerrier. Le roman La Guerre sur les collines (Il partigiano Johnny, sous son titre original), la grande « chronique » de la guérilla parue à titre posthume en 1968, en constitue la suite chronologique. Ont également été publiés à titre posthume son roman de jeunesse La Paie du samedi, le recueil de nouvelles Un giorno di fuoco et son chef-d'œuvre incontesté Une affaire personnelle.

empty