L'homme qui plantait des arbres ; écrire la nature

À propos

Dans Folioplus classiques, le texte intégral, enrichi d'une lecture d'image, écho pictural de l'oeuvre, est suivi de sa mise en perspective organisée en six points:- Vie littéraire:La nature prend la parole - L'écrivain à sa table de travail:La nature en toutes lettres - Groupement de textes thématique:Une pomme, des pommes - Groupement de textes stylistique:Au nom de la nature - Chronologie:Une brève histoire de la nature - Fiche:Des pistes pour rendre compte de sa lecture. Recommandé pour les classes de collège.

Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • Auteur(s)

    Jean Giono

  • Éditeur

    Folio

  • Date de parution

    04/09/2008

  • EAN

    9782070356386

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    292 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    1.2 cm

  • Poids

    170 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Poche

Jean Giono

Nascut a Manòsca (1895-1970), Joan Giono passèt la vida dins son agre de Provença. Forçat de quitar los estudis a causa de dificultats financièras de la familha, fai l'emplegat dins una banca, ocupacion que li permet de far coneissença amb lo monde paisan e lo país lèime, pendent sos deplaçaments. En 1921, escriu son primièr libre, Colline, puèi Un de Baumugnes e Regain. Sa literatura embugada de panteïsme, trepada pel diu Pan, s'abalís a doas fonts : en primièr, la Provença, pas la reala, una Provença imaginària, mai veraia que natura que l'autor a sabut ne traire l'autenticitat secretosa, puèi l'antiquitat grèga e sa mitologia.
Lo reviraireLo reviraire : Jacme Fijac es l'autor d'un desenat de libres de subjèctes desparièrs. Passionat de Joan Giono, lo moment vengut, a entreprés la traduccion d'aquel libre. Son de notar los nombroses manlèus a la lenga occitana qu'an de qué susvengut, susprene en çò d'un autor que presava pas gaire los que l'escrivián, mas que los sovenirs s'èran escrincelats, malgrat el, dins prene son cap.

empty