Composition française ; retour sur une enfance bretonne

À propos

La-France a toujours vécu d'une tension entre l'esprit national et le génie des pays qui la composent, entre l'universel et le particulier.
Mona Ozouf se souvient l'avoir ressentie au cours d'une enfance bretonne. Dans un territoire exigu et clos, entre école, église et maison, il fallait vivre avec trois lots de croyances disparates. A la maison, tout parlait de l'appartenance à la Bretagne. L'école, elle, professait l'indifférence aux identités locales. Quant à l'église, la foi qu'elle enseignait contredisait celle de l'école comme celle de la maison.
En faisant revivre ces croyances désaccordées, Mona Ozouf retrouve des questions qui n'ont rien perdu de leur acuité. Pourquoi la France a-t-elle toujours ressenti la pluralité comme une menace? Faut-il opposer un républicanisme attaché à l'universel et des particularismes invariablement jugés rétrogrades? Comment vivre heureusement la "composition française"?


Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'histoire


  • Auteur(s)

    Mona Ozouf

  • Éditeur

    Folio

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    21/10/2010

  • Collection

    Folio

  • EAN

    9782070437887

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    269 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    1.7 cm

  • Poids

    179 g

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Mona Ozouf

  • Naissance : 1-1-1931
  • Age : 93 ans

Née en 1931, Mona Ozouf est philosophe de formation, historienne renommée, directrice de recherche au CNRS et essayiste. Elle est l'auteure de nombreux livres sur la Révolution française, les femmes, la
transmission de la civilité, les rapports de la littérature et de la démocratie, ou encore l'école de la République. Son œuvre a largement été saluée par la critique, notamment par le prix Mondial de la Fondation Simone et Cino del Duca (2007), le sixième prix de la BNF (2014) ou encore le
prix de la langue française (2015).

empty