À propos

Réelle, belle jeune femme, médecin, part avec son mari et son fils passer des vacances dans une île grecque magnifique et sauvage. Elle pense ainsi retrouver les premiers bonheurs de sa vie de couple usée par le travail du temps, les fatigues du quotidien. Elle souhaite aussi, avec l'aide du soleil et de la mer, échapper au choc psychologique d'un anniversaire difficile pour une femme, celui de ses quarante ans. Mais l'île, avec sa beauté intense et désertique, lui réserve des surprises. Elle se voit, pour la première fois depuis longtemps, face à elle-même, seule avec sa vie et ses compromissions. Elle se demande ce qu 'elle a fait des rêves et des espoirs de ses vingt ans. Et voilà que ces vingt ans reviennent en la personne d'un jeune Grec qui porte à Réelle une attention passionnée. La jeune femme se bat contre l'irruption, dans sa vie sage et bien réglée, du désir et des risques de la passion. Mais la veille de son départ, le corps parle trop fort, et c'est entre ces deux êtres qui ne se connaissent pas, ne peuvent même pas se parler et savent qu'ils vont être séparés à jamais, une scène déchirante qui apporte à la fois la douleur et le miracle. Un roman d'une grande densité poétique et émotionnelle, une analyse très fine des secrets du corps et du coeur, par l'auteur du Bal des débutantes, de La Favorite et de Triomphe de l'amour.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Catherine Rihoit

  • Éditeur

    Gallimard

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    01/02/1985

  • EAN

    9782070703364

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    204 Pages

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    1.8 cm

  • Poids

    310 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Catherine Rihoit

Catherine Rihoit, essayiste, scénariste, romancière, prix des Deux-Magots pour La Favorite (Gallimard, 1983), est l'autrice de biographies de Dalida, Bernadette Soubirous, Thérèse de Lisieux et Jane Austen (Écriture, 2018).

empty