À propos

Qu'il s'agisse de révéler (avec Les Mots des femmes) le lien particulier noué en France entre les hommes et les femmes, d'analyser chez Henry James (La Muse démocratique) la manière dont un romancier venu d'ailleurs a su faire apparaître les dilemmes de la démocratie, d'observer (à travers Les Aveux du roman) les façons dont s'est opérée la lente assimilation de la Révolution française ou encore de scruter la « république des romanciers » avec Stendhal et Hugo, les réflexions de Mona Ozouf réunies ici, portées par une plume fine et entraînante, tournent autour du même thème: elles composent le tableau original et neuf d'une société allergique à la guerre des sexes, amicale au commerce des hommes et des femmes, convaincue du prix de sa littérature comme de la possibilité de la faire partager à tous... Autrement dit, elles procurent des clés pour la France des siècles récents, et peut-être du nôtre.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'histoire


  • Auteur(s)

    Mona Ozouf

  • Éditeur

    Fayard

  • Distributeur

    Hachette

  • Date de parution

    18/10/2006

  • Collection

    Les Indispensables De L'histoire

  • EAN

    9782213628981

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    949 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    3.5 cm

  • Poids

    1 418 g

  • Support principal

    Grand format

Mona Ozouf

  • Naissance : 1-1-1931
  • Age : 93 ans

Née en 1931, Mona Ozouf est philosophe de formation, historienne renommée, directrice de recherche au CNRS et essayiste. Elle est l'auteure de nombreux livres sur la Révolution française, les femmes, la
transmission de la civilité, les rapports de la littérature et de la démocratie, ou encore l'école de la République. Son œuvre a largement été saluée par la critique, notamment par le prix Mondial de la Fondation Simone et Cino del Duca (2007), le sixième prix de la BNF (2014) ou encore le
prix de la langue française (2015).

empty