Du code noir au code civil ; jalons pour l'histoire du droit en Guadeloupe ; perspectives comparées avec la Martinique, Guyane et la république d'Haïti (PREFACE DE HENRI BANGOU)

À propos

Présenté comme étant bâti sur les principes d'égalité et de liberté civiles, le Code civil ou Code Napoléon, appliqué fin 1805 aux Antilles, ne modifie pourtant en rien l'ordre colonial : il cohabite pendant un demi-siècle avec le Code noir et la ségrégation infligée aux libres de couleur. Après l'abolition de 1848, comment les populations affranchies ont-elles été intégrées à l'ordre civil ? Comment les modèles juridiques français se sont-ils imposés à la réalité sociologique de ces populations ? Quelles pistes comparatives peut-on tracer avec les autres D.O.M. et la République d'Haïti ?



Rayons : Entreprise, économie & droit > Droit > Droit généralités > Histoire du droit

  • EAN

    9782296041530

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    320 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    16 cm

  • Épaisseur

    1.7 cm

  • Poids

    555 g

  • Distributeur

    L'harmattan

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jean-François Niort

Jean-François Niort est maître de conférences habilité à diriger les recherches en Histoire du droit, Faculté des Sciences juridiques et économiques de la Guadeloupe.
Historien du droit colonial, spécialiste du Code Noir, il est notamment l'auteur de Code Noir (édition d'une version inédite comparée aux autres versions et commentaire) chez Dalloz, de la notice sur le Code Noir dans le Dictionnaire des esclavages, dir. O. Pétré-Grenouilleau, Larousse, et d'un article « L'esclave dans le Code Noir
de 1685 », dans Esclaves. Une humanité en sursis, dir. O. Pétré-Grenouilleau, Presses universitaires de Rennes.

empty