Une petite voix me disait de maigrir encore

Une petite voix me disait de maigrir encore

À propos

« Je me dirige vers la balance : 33,8 kilos. J'ai encore perdu du poids, une partie de moi est satisfaite. Mais je suis triste aussi : si je continue à perdre, je vais rester longtemps à l'hôpital. Or je dois passer mon bac... J'ai l'impression que la maladie me dévore. Qu'il ne reste presque plus rien de moi. Pourquoi suis-je si contente de maigrir encore ? » Pendant près de deux ans, Solène connaîtra l'enfer de l'anorexie. Dans ce journal intime, elle raconte ce « monstre » qui s'invite à chaque repas et l'empêche de se nourrir : une petite voix obsédante qui lui renvoie l'image d'une fille « nulle », « énorme », « immonde ». À force de ténacité, d'amour des siens, d'accompagnement du corps médical, Solène finira par retrouver confiance en elle et goût à la vie. Une libération dont cette jeune fille rayonnante, aujourd'hui étudiante, souhaite témoigner pour toutes les autres. « J'aimerais que ce livre aide les adolescents à mieux s'accepter, à lâcher prise. Qu'il encourage aussi les parents à demander de l'aide aux premiers signes de la maladie. L'anorexie est un cauchemar. À tout moment de la journée ou de la nuit, on se retrouve en détresse, seule, perdue... au bord du gouffre. » Le témoignage bouleversant d'une guérison. Un magnifique message d'espoir.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Thèmes et questions de société > Santé / Toxicomanie

Rayons : Littérature générale > Biographie / Témoignage littéraire > Témoignages > Santé / Toxicomanie

  • EAN

    9782374480558

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    284 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    3 cm

  • Poids

    348 g

  • Distributeur

    Interforum

Infos supplémentaires : Broché  

Solene Revol

Solène Revol est étudiante, après des années de perfectionnisme, de surinvestissement scolaire et social, à vouloir toujours être aimée de tous, avec au fond un énorme manque de confiance en elle, Solène développe une anorexie mentale. Après un long combat contre la maladie, elle a décidé de lâcher prise et de vivre.

empty