Combats pour l'enfance ; itinéraire d'un faiseur d'opinion, Alexis Danan (1890-1979) Combats pour l'enfance ; itinéraire d'un faiseur d'opinion, Alexis Danan (1890-1979)
Combats pour l'enfance ; itinéraire d'un faiseur d'opinion, Alexis Danan (1890-1979)
Combats pour l'enfance ; itinéraire d'un faiseur d'opinion, Alexis Danan (1890-1979)
 / 

Combats pour l'enfance ; itinéraire d'un faiseur d'opinion, Alexis Danan (1890-1979) (préface d'Anne-Marie Clément)

À propos

« Il ne suffit plus que l'opinion publique larmoie, ou vitupère en vase clos. Si son émoi est sincère, elle doit agir, affirmer clairement sa résolution d'avoir le dernier mot. Retroussons nos manches, et, s'il vous plaît, à la pioche ». En date du 31 mai 1936, l'appel a pour sujet «?l'enfance malheureuse?», «?l'enfance qui souffre?», «?l'enfance tout court?». Son auteur, Alexis Danan (1890-1979), est un professionnel de la grande presse française. Né en Algérie peu avant l'affaire Dreyfus, monté à Paris au lendemain de la Grande Guerre, il fait carrière dans le reportage social et la chronique, d'abord à Paris?-?Soir, puis dans des journaux issus de la Résistance. Maniant «?l'épée du scandale?» contre l'Administration pénitentiaire, l'Assistance publique ou les mauvais parents contre les «?bagnes d'enfants?», pour les droits de l'enfant ou la cause de l'adoption, le journaliste partage son indignation avec ses lecteurs pour que l'enfance soit placée «?sous la protection du public?», «?comme il en est des jardins et monuments des villes?». Interpellant les autorités, il initie un réseau national de Comités de vigilance et d'action pour la protection de l'enfance malheureuse. Jusqu'aujourd'hui, des hommes et des femmes se regroupent pour répondre à cet appel.
Que dit cette vie d'un homme de presse et dirigeant associatif sur la façon de porter la «?cause de l'enfance?» au xxe siècle ? Ses choix, ses échecs, sa capacité à coller à une époque ou la difficulté à la rattraper sont autant de voies d'entrée dans les recompositions de l'action pour l'enfance en danger dans l'espace public.
Acteur et révélateur d'une histoire sensible, sociale et politique autour d'un enfant devenu précieux, Alexis Danan, homme de carrefour, côtoie les grandes consciences morales du temps. Témoin des restructurations des politiques de l'enfance et de la famille, il a défendu une certaine image de la démocratie et des corps intermédiaires à l'ère des masses. Dix ans après sa mort, les parlementaires votent la loi du 10 juillet 1989 relative à la prévention des mauvais traitements à l'égard des mineurs et à la protection de l'enfance. Parce que association pionnière, la Fédération des Comités Alexis-Danan dite «?Enfance Majuscule?» fait toujours partie du groupement d'intérêt public administrant le service communément appelé «?Allô Enfance en Danger?».

Sommaire

Introduction.

I. Une jeunesse algérienne à l'ombre d'un journal.
Enfant de France et des frontières.
Premières injustices.
L'adolescent et sa lyre.
À l'école du Petit Guelma.
Première interpellation. Face à la misère des Algériens.
Quitter Guelma ?

II. Guerre et sortie de guerre du soldat Danan.
Un poète au feu.
Corfou et les grands reporters.
Les difficultés de la presse.
Le démobilisé à la recherche d'un emploi.
Propagandiste pour le journal socialiste Floréal.
L'apprenti corsaire du Petit Bleu.

III. Premières armes du croisé de l'enfance.
Un père meurtri.
La naissance du reporter. Les enfants du taudis.
Une plume vagabonde. Une plume engagée. L'exemple du « Service civil ».
Le lancement de Mauvaise graine en 1929.
Informer le grand public sur l'« enfance anormale ».
« Amour, tes tristes fruits » ou l'appui de la grande presse aux réformateurs.

IV. De Cayenne à Belle-Île. Émouvoir au temps de Paris-Soir.
Les métamorphoses d'un journal.
Danan sur la touche ?
Cayenne ou le bâton de maréchal du reporter.
Le scandale des « bagnes d'enfants ». Le lancement de la campagne en 1934.
Les « bagnes » de Belle-Île et de Frasne. Temps médiatique et temps?social La campagne contre la colonie de Mettray.
L'enfance et d'autres causes. Une signature « morale »?contre les fléaux sociaux.

V. « La machine Paris-Soir » et le combat pour l'enfance au temps?du Front populaire.
1936, un nouvel élan.
Et toujours l'enfance martyre.
Le reporter-militant et le lancement des Comités de vigilance et d'action?pour la protection de l'enfance malheureuse.
La chevalerie à la portée de tous.
Les Comités : une activité originale ?
La cause de l'adoption.
1937, « Mettray condamné. Eysses réformé ». Une apothéose ?
Le journaliste et le ministre à Eysses.
Au Conseil supérieur de la protection.

VI. Fin de campagne et nouvelles expériences dans la France?des accords de Munich.
1938. Au terme du procès Mettray contre Danan.
Nouvelles stratégies. L'action directe et l'enlèvement des enfants Guise.
Les escapades radiophoniques et cinématographiques de la fin?des années trente.
L'aventurier de l'humain et la Chaîne d'Amour.
1939. Un journaliste devenu discret ?

VII. Pendant la guerre et face au crime. Silence forcé et parole retrouvée (1939-1945).
Le journaliste, le péril de la guerre et la question juive.
Les années noires.
« La guerre aux enfants ». Un reportage pionnier dans le Paris?de décembre 1944.

VIII. Le journaliste de Libération et de Franc-Tireur.
Le Nuremberg des victimes et des bourreaux.
L'entrée dans la guerre froide. Le reporter à Libération et le départ? pour Franc-Tireur.
La remise sur pied des Comités (1946-1953).
Le scandale se dérobe : l'affaire des enfants Piétri.
La manifestation des enfants du 26 janvier 1950. Un coup d'épée dans l'eau ?
Mouche du coche à Franc-Tireur. Reporter ou pamphlétaire ?
Le journal condamné, la presse menacée ? Le retrait du professionnel.

IX. Le dirigeant associatif et la cause de l'enfance dans les années cinquante.
Une Fédération porte-voix.
Un projet phare : pour un office central de l'adoption.
Le lancement des Cahiers de l'enfance.
Chronique des Comités de vigilance.

X. Don Quichotte dans les années soixante.
La crise de 1962 et le lancement de La Tribune de l'enfance.
Vers une plus grande rationalisation de l'activité associative.
La Fédération : une capacité d'intervention en crise ?

XI. Un tournant dans les années soixante-dix ?
Un nouveau cycle compassionnel autour de l'enfant martyr.
Les Comités dynamiques et les autres.
L'avortement et la peine de mort. Le discours fédéral.
Enfance maltraitée et nouvelles expertises : un président en décalage avec son temps.
Danan interpellé. Deux livres-reportages sur les « enfants martyrs ».
Danan ignoré. Le camouflet des « Dossiers de l'écran ».
La mort solitaire du « patriarche ».

Conclusion.
Sources.
Index des noms.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Moyen Age (de 476 à 1492)

  • EAN

    9782701020044

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    352 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    15.5 cm

  • Poids

    592 g

  • Distributeur

    Beauchesne

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Pascale Quincy-Lefebvre

Pascale Quincy-Lefebvre, historienne à l'Université d'Angers (Pres UNAM), est rattachée au Centre de recherche historique de l'Ouest (UMR CERHIO). Elle travaille sur les politiques sociales et s'est spécialisée dans l'étude de l'histoire de l'enfance et de la famille. Elle fait partie du comité de rédaction de RHEI (Revue d'histoire de l'enfance irrégulière), fruit d'une collaboration entre l'École nationale de protection judiciaire de la jeunesse et l'Association pour l'histoire de la protection judiciaire des mineurs.

empty