La Normandie souterraine ; ou notice sur des cimetières romains et francs explorés en Normandie

La Normandie souterraine ; ou notice sur des cimetières romains et francs explorés en Normandie

À propos

Paru initialement en 1854, la Normandie souterraine relate la somme des quelque vingt ans de travaux menés jusqu'alors par l'abbé Cochet : « Dans cet ouvrage je donne le résultat de toutes mes fouilles, faites dans la Seine-Inférieure aux frais du département. Aussi je ne saurais rien faire de mieux que de dédier mon travail à l'intelligent et bienveillant Conseil-Général qui m'a si souvent encouragé par ses suffrages et par ses allocations. C'est à lui, en effet, que le principal honneur doit en revenir, puisqu'il a été l'auteur véritable de ces recherches dont je n'ai été que l'instrument. C'est la Normandie, et surtout la Seine-Inférieure romaine et franque qu'il s'agit de faire connaître et revivre. Le Conseil-Général qui a tant fait pour tirer du sol ces curieux et intéressants débris des âges, ne saurait être indifférent à une publication destinée à reproduire des richesses archéologiques, qui sont et l'histoire des pères et l'instruction des enfants ». Jean-Benoît-Désiré Cochet (1812-1875), né à Sanvic (Le Havre), se prend de passion pour l'archéologie à la découverte d'une villa gallo-romaine à Etretat où il demeure dans sa jeunesse. Dès 1834, il devient correspondant de la Commission des Antiquités. Bien qu'ordonné prêtre en 1836, son activité d'archéologie l'occupe entièrement. Correspondant du C.T.H.S. en 1843, il est nommé Inspecteur des Monuments historiques en 1849, et Conservateur du Musée des Antiquités de Rouen en 1867. Avec Boucher de Perthes, il reste considéré comme un des pères fondateurs de l'archéologie en France, au XIXe siècle. On lui doit de nombreux ouvrages sur l'archéologie des époques gauloise, romaine et franque en Normandie ainsi que sur les églises de Seine-Maritime (arrondissements de Dieppe, d'Yvetot et du Havre). Avec la Normandie souterraine c'est à une remontée dans le temps de bien plus d'un millénaire que l'on est convié, car, au fil des découvertes faites dans les cimetières romains et francs de Normandie, ce sont toutes les croyances, les modes de vie, les éléments pratiques de la vie quotidienne de nos lointains ancêtres qui nous sont ainsi dévoilés...

Sommaire

Paru initialement en 1854, la Normandie souterraine relate la somme des quelque vingt ans de travaux menés jusqu'alors par l'abbé Cochet : « Dans cet ouvrage je donne le résultat de toutes mes fouilles, faites dans la Seine-Inférieure aux frais du département. Aussi je ne saurais rien faire de mieux que de dédier mon travail à l'intelligent et bienveillant Conseil-Général qui m'a si souvent encouragé par ses suffrages et par ses allocations. C'est à lui, en effet, que le principal honneur doit en revenir, puisqu'il a été l'auteur véritable de ces recherches dont je n'ai été que l'instrument. C'est la Normandie, et surtout la Seine-Inférieure romaine et franque qu'il s'agit de faire connaître et revivre. Le Conseil-Général qui a tant fait pour tirer du sol ces curieux et intéressants débris des âges, ne saurait être indifférent à une publication destinée à reproduire des richesses archéologiques, qui sont et l'histoire des pères et l'instruction des enfants ». Jean-Benoît-Désiré Cochet (1812-1875), né à Sanvic (Le Havre), se prend de passion pour l'archéologie à la découverte d'une villa gallo-romaine à Etretat où il demeure dans sa jeunesse. Dès 1834, il devient correspondant de la Commission des Antiquités. Bien qu'ordonné prêtre en 1836, son activité d'archéologie l'occupe entièrement. Correspondant du C.T.H.S. en 1843, il est nommé Inspecteur des Monuments historiques en 1849, et Conservateur du Musée des Antiquités de Rouen en 1867. Avec Boucher de Perthes, il reste considéré comme un des pères fondateurs de l'archéologie en France, au XIXe siècle. On lui doit de nombreux ouvrages sur l'archéologie des époques gauloise, romaine et franque en Normandie ainsi que sur les églises de Seine-Maritime (arrondissements de Dieppe, d'Yvetot et du Havre). Avec la Normandie souterraine c'est à une remontée dans le temps de bien plus d'un millénaire que l'on est convié, car, au fil des découvertes faites dans les cimetières romains et francs de Normandie, ce sont toutes les croyances, les modes de vie, les éléments pratiques de la vie quotidienne de nos lointains ancêtres qui nous sont ainsi dévoilés...

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Antiquité (jusqu'en 476)

  • EAN

    9782824003399

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    364 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    16 cm

  • Poids

    610 g

  • Distributeur

    Dod & Cie

Infos supplémentaires : Broché  

Abbé Cochet

Jean-Benoît-Désiré Cochet (1812-1875), né à Sanvic (Le Havre), se prend de passion pour l'archéologie à la découverte d'une villa gallo-romaine à Etretat où il demeure dans sa jeunesse. Dès 1834, il devient correspondant de la Commission des Antiquités. Bien qu'ordonné prêtre en 1836, son activité d'archéologie l'occupe entièrement. Correspondant du C.T.H.S. en 1843, il est nommé Inspecteur des Monuments historiques en 1849, et Conservateur du Musée des Antiquités de Rouen en 1867. Avec Boucher de Perthes, il reste considéré comme un des pères fondateurs de l'archéologie en France, au XIXe siècle. On lui doit de nombreux ouvrages sur l'archéologie des époques gauloise, romaine et franque en Normandie ainsi que sur les églises de Seine-Maritime (arrondissements de Dieppe, d'Yvetot et du Havre).

empty