Fermeture exceptionnelle : les livres papiers ne peuvent être achetés en librairie

Les Borgia

À propos

Les Borgia : une histoire de passion et de mort, de violence et d'extrême raffinement. Le pire a été dit sur cette grande famille ; il restait à écrire le plus noble. En un peu plus d'un siècle, de 1455 à 1572, les Borgia bondissent d'un seul coup sur le piédestal de la gloire ; partis de petits évêchés et de cardinalats, ils atteignent la terrible attitude du Trône de Pierre ; ils produisent en ces quelques années deux papes, un saint et un général des Jésuites. Un pape licencieux et ses enfants, une fille perdue, un aventurier brutal, usant tour à tour du poison et de la dague au gré de leurs passions ; stupre, scandale, violence, telle est l'auréole noire qui entoure les membres de la maison des Borgia à la fin du XVe siècle. Mais, champion du pape calomnié, Frederic Rolfe montre qu'Alexandre VI mit un terme à l'anarchie de Rome, arrangea ses affaires compliquées avec le royaume de Naples, et maria somptueusement à Giovanni Sforza sa fille Lucrezzia, âgée de 15 ans. De celle-ci, il défend la mémoire en la décrivant « plus brillante par ses vertus que l'étoile de Rome », ainsi que celle de César Borgia, duc de Valentinois, soldat seulement un peu rude... Spécialiste de la Renaissance, Frederic Rolfe plonge sans ménagement le lecteur dans l'univers convulsif et fascinant de l'Italie du XVe siècle.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire du monde > Histoire de l'Europe

  • EAN

    9782865532445

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    336 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    16 cm

  • Épaisseur

    3 cm

  • Poids

    500 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Frederic Rolfe

Frederic Rolfe est connu sous le nom de baron Corvo. C'est le grand maudit des lettres anglaises du XXe siècle. Converti au catholicisme, il veut être ordonné prêtre mais se fait exclure de plusieurs séminaires. Vivant tour à tour dans l'opulence et la pauvreté, il termine sa vie en 1913 à Venise. Gallimard a publié de lui Don Tarquinio, Le Désir et la poursuite du tout, ainsi que sa biographie : A la recherche du baron Corvo.

empty