Credo politique

À propos

Depuis 65 ans, la vie politique en Occident se fonde sur le rejet intuitif de tout ce que représente le nazisme. La Déclaration universelle des droits de l'homme (1948) découla de la Charte de l'Atlantique souscrite en 1941 par les Alliés. En ce début de XXIe siècle, la génération au pouvoir ne connaît ces événements que par les livres d'histoire. Dans une société sécularisée, avec des citoyens aux convictions philosophiques et religieuses diverses, comment dès lors encore fonder une civilisation humaniste ? Voilà la question posée dans cet ouvrage.

Credo politique ? Ce titre se veut tout d'abord un petit clin d'oeil vers l'auteur. Quand un prêtre parle politique, cela sent toujours un peu le soufre... Clin d'oeil aussi au contenu de ce livre qui - comme les credos - ne vise pas tant l'originalité, que le rappel d'évidences fondatrices. Credo politique, enfin et surtout, parce que la thèse centrale de cet essai est que l'humanisme ne se fonde pas uniquement sur des résultats électoraux, si libres et démocratiques soient-ils. La civilisation des droits de l'homme postule l'adhésion à un étalon qui transcende les contingences historiques. Un sens de l'histoire que les hommes libres se doivent de défendre - comme le martelait le grand Churchill - to the bitter end. Pareil credo est-il de nos jours encore d'actualité ? Au lecteur de se faire une religion.

Rayons : Religion & Esotérisme > Christianisme > Théologie

  • Auteur(s)

    Eric De Beukelaer

  • Éditeur

    Fidelite

  • Date de parution

    19/06/2011

  • EAN

    9782873564957

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    110 Pages

  • Longueur

    21.1 cm

  • Largeur

    14.6 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    170 g

  • Distributeur

    Salvator

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty