Retour dans la neige (préface Bernard Echte)

Traduit de l'ALLEMAND (SUISSE) par GOLNAZ HOUCHIDAR

À propos

Les vingt-cinq proses brèves de Retour dans la neige témoignent d'une époque charnière dans l'existence de Robert Walser, qui quitte en 1913 la vie mondaine berlinoise pour rentrer en Suisse, dans sa ville natale de Bienne.

Au fil de ces textes publiés pour la plupart en revue, restés inédits pour certains, l'innocence du regard, l'infinie curiosité du flâneur, la pudeur devenue précepte littéraire, acquièrent une force intemporelle.

Qu'il raconte des promenades, décrive des lieux, dresse des portraits ou se perdent dans le spectacle des villes et de ses semblables, « l'originalité [de Walser] s'exprime de façon inoubliable dans chacune des lignes, chacun des paragraphes qu'il écrit. » Stefan Zweig


Sommaire

Préface de Bernhard Echte.
Une rue de grande ville.
Ce qu'il advint de moi.
Regard sur le passé.
Madame Scheer.
Complet.
La petite Berlinoise.
En tramway.
Quelques lignes sur le chemin de fer.
L'incendie.
Le Greifensee.
Retour dans la neige.
Petite escapade.
À l'aube.
Promenade du soir.
La nuit.
Nuit d'été.
Au bord du lac.
La ruelle du Bas.
Dimanche.
Un dimanche à la campagne.
Château Sutz.
La rue.
Sur la terrasse.
La petite ville.
Annexes.
I Sources et annotations.
II Repères biographiques.

Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles > Nouvelles


  • Auteur(s)

    Robert Walser

  • Traducteur

    GOLNAZ HOUCHIDAR

  • Éditeur

    Zoe

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Date de parution

    03/02/2023

  • Collection

    Zoe Poche

  • EAN

    9782889071845

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    192 Pages

  • Longueur

    16.5 cm

  • Largeur

    10.5 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    100 g

  • Support principal

    Poche

Robert Walser

Robert Walser est né en 1878 à Bienne, dans le canton de Berne. Il avait sept frères et soeurs. Il publie son premier roman, Les enfants Tanner, en 1907. Son deuxième roman, paraît en 1908, et en 1909, L'Institut Benjamenta (Jakob von Gunten). Il écrit ensuite des poèmes et des nouvelles dont La promenade, qui date de 1917. Son dernier livre, La rose, paraît en 1925. En 1929, entre dans une clinique qu'il ne devait plus quitter. Il meurt en 1956, le jour de Noël.

empty