Spectres de l'anthropologie

À propos

emmanuel désveaux entend reconstituer l'itinéraire qui l'a porté progressivement vers la conviction que seul un culturalisme élargi - un mégaculturalisme - offre aujourd'hui une perspective de renouveau théorique pour l'anthropologie. la démarche peut, certes, s'avérer douloureuse car elle incite à se déprendre des spectres qui hantent la discipline, tels son fonctionnalisme latent ou sa propension à l'universalisme. s'appuyant sur les grands noms passés et cherchant le dialogue avec ses contemporains, l'auteur se confronte aux deux courants émergents de l'anthropologie, à savoir l'école historiciste, qui réduit la diversité culturelle au nom d'une histoire absolue, et le cognitivisme qui risque de réveiller les fantômes du naturalisme. a travers le prisme des indiens d'amérique du nord, s'opère ici un glissement d'une épistémologie de ta discipline à une réactualisation de ses grandes thématiques que sont la parenté, le totémisme, le chamanisme, l'art, le passage à l'écriture ou l'histoire. or, très souvent, les analyses développées se trouvent souvent en porte-à-faux par rapport à la doxa ; l'idée que la société, comme collectif, aurait toujours primé sur l'individualité chez les peuples anciennement dits " primitifs ", ou encore celle du caractère universel de l'échange matrimonial sont réfutées dans cet ouvrage. existerait-il une spécificité amérindienne qui aurait échappé aux anthropologues oe

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Sciences humaines & sociales > Ethnologie

  • EAN

    9782916063157

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    254 Pages

  • Longueur

    2 cm

Infos supplémentaires : Broché  

empty