à l'angle malang : les maux d'ici

À propos

Son roman A L'angle malang. Les Maux d'ici e´chappe a` toute tentative de classification, car il inte`gre a` sa fac¸on une multiplicite´ de genres et de types : le classer serait le de´figurer.
L'amoureux des langues et de la litte´rature ne pourra que se re´jouir d'y e^tre confronte´ a` un travail sur le signifiant, sur le signifie´ et sur la narrativite´, essentiellement polyphonique. Si l'on est en droit d'invoquer la pluralite´ des lectures, c'est bien a` propos de cette oeuvre. Tout y est dialogique. Les repre´sentations deviennent a` leur tour des personnages, et les relations sociales et interpersonnelles sont mises en sce`ne de la manie`re la plus originale possible.
L'e´laboration textuelle et la complexite´ de la construction du discours romanesque font de ce livre l'un des plus remarquables de ces dernie`res anne´es. Le travail sur la langue et sur l'architecture du re´cit sont au coeur de la cre´ation, mais sans exclure pour autant l'exte´rieur du texte, et des e´le´ments de ce que nous nommons nai¨vement la « re´alite´ » se me^lent a` la trame die´ge´tique : socie´te´, politique, de´magogie, histoire, mythes, le´gendes, synchronie et diachronie avec les douloureux avatars des trage´dies passe´es, regards sur soi-me^me et sur autrui, relations entre les langues, et entre celles- ci et l'e^tre intime de la personne, litte´rarisation du mal-e^tre...
Dans cette approche infiniment dialectique, tout s'entreme^le, fusionne et e´clate en une multiplicite´ de « mondes », le no^tre, le seul qu'a` tort nous pensons vrai, n'en devenant qu'une partie e´claire´e par l'e´criture.
Par la virtuosite´ linguistique et la convocation des langues servant de ferment a` l'invention de ce qui devient ve´ritablement un nouvel idiome, c'est aussi le myste`re de la relation entre l'e^tre et le langage qui le nomme, et dont il parle par le truchement des locuteurs, que le texte nous invite a` sonder.
?Tout en nous laissant guider par la « me´thode » - au sens e´tymologique - de Jean-Louis Robert, qui fait du lecteur une forme de coauteur, suivons notre propre « voie » (active !) dans les avenues et les interstices de ce beau roman, avec a` la cle´ le plaisir comme incomparable re´compense.
Jean-Philippe Watbled.



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9791091435246

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    244 Pages

  • Distributeur

    K'a

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty